Index du forum »»  Droit du travail »» Licenciement économique: cette fois c'est moi!

Licenciement économique: cette fois c'est moi!#9813

16Contributeur(s)
GaliennepharmitantidryKurunfildarNTVmorpho973ManagerredMarinelaMKIIIsyncmasterElGringopharmaceutictitiwilsonWhoops
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
pharmit pharmiticon_post
Me voilà licenciée de la pharmacie où je travaille depuis un an car les nouvelles titulaires (qui ont acheté il y a une semaine) ont emprunté beaucoup trop d'argent!
Elles m'ont proposé une rupture conventionnelle avec une enveloppe de 3800 euros, qu'est-ce que vous en pensez?
Pouvez vous me renseigner sur les prud'hommes et les sentences prononcées dans le même cas?
antidry antidryicon_post
Citation : pharmit 

Me voilà licenciée de la pharmacie où je travaille depuis un an car les nouvelles titulaires (qui ont acheté il y a une semaine) ont emprunté beaucoup trop d'argent!
Elles m'ont proposé une rupture conventionnelle avec une enveloppe de 3800 euros, qu'est-ce que vous en pensez?
Pouvez vous me renseigner sur les prud'hommes et les sentences prononcées dans le même cas?
 


Renseigne Toi bien sur Tes Droits avant,

Bon Courage dans cette épreuve :-kiss) :-)
Kurun Kurunicon_post
Bonsoir Pharmit,

Désolé pour toi.

Bon, les nouvelles titulaires sont dans leur tort.
Je ne vais pas revenir là-dessus, revoir certaines files de discussion.
Aux prud'hommes si le caractère prémédité du licenciement est prouvé, le montage des dommages et intérêts à verser au salarié , abusivement licencié peut atteindre un an de salaire , voire plus en fonction de l'âge et de l'ancienneté.
Avilo pourra certainement te renseigner.

En ce qui concerne l'indemnité de rupture conventionnelle , celle-ci doit être égale au minimum à 1/5 de mois de salaire par année d'ancienneté ( + 2/15 de mois de salaire par année au-delà de dix ans d'ancienneté).

Message édité par : Kurun / 26-10-2010 22:13

pharmit pharmiticon_post
Merci pour vos messages! Kurun, je crois qu'une proposition de rupture conventionnelle dix jours après le rachat de l'officine ça fait un peu prémédité... :|
Galienne Galienneicon_post
Désolée pour toi Pharmit.
C'est bien sûr illegal.
Apres tout depend de ce que tu souhaites, si tu as possibilité de trouver facilement un poste par la suite, si tu te plais dans celle ci et avec ces titulaires etc etc... mais te proposer 3800E c'est vraiment se moquer de toi pour une procedure interdite!
Sois tu fais monter les encheres jusqu'à une somme convenable (en sachant qu'ils doivent bien savoir qu'ils ne sont pas dans leur droit), soit tu saisis les prud'hommes. Tu peux deja contacter un syndicat ou un avocat specialisé pour avoir leur avis sur la question.
Bonne chance en tout cas :-P
pharmit pharmiticon_post
Est-ce que quelqu'un de vous pourrais m'indiquer en MP un avocat ou alors une façon d'en trouver un ou alors quel syndicat contacter. J'admets que je suis vraiment choquée. Hier j'étais seule avec les deux titulaires, j'ai travaillé comme une folle, réceptionné toutes les commandes, préparé les suivantes, et suivi les deux au comptoir car elles ne savent pas travailler avec le logiciel. J'ai fait 12 heures d'affilé sans m'arrêter car elle me faisaient de la peine...quelle conne! :-|
fildar fildaricon_post
L'ayant vécu il n'y a pas si longtemps je ne saurais que te conseiller de saisir les prud'hommes...On ne peut pas se débarrasser de quelqu'un pour si peu, n'en déplaise à certains.
Un licenciement économique ne peut être que le dernier recours pour une entreprise avant la liquidation judiciaire...
C'est long et chiant mais le jeu en vaut la chandelle
NTV NTVicon_post
Euh, 12 h d'affilée dans une journée, c'est pas interdit ? :-D

Kurun Kurunicon_post
Citation : pharmit

Merci pour vos messages! Kurun, je crois qu'une proposition de rupture conventionnelle dix jours après le rachat de l'officine ça fait un peu prémédité... :|



Bonjour Pharmit,

Aucun doute dans mon esprit.

Après c'est ton choix :
Négociation de ton indemnisation : rupture conventionnelle.
Prud'hommes : aucun doute que tu gagnes mais procédure longue.

A titre indicatif :
Lors de la négociation (rupture conventionnelle), tu peux te faire assister par une personne de l'entreprise ou un conseiller extérieur inscrit sur une liste dressée par le préfet.
Si tu décides de te faire assister, il faut en informer tes employeurs ( qui pourront également se faire assister)

Lors de cette négociation, ni le salarié ni l'employeur ne peuvent se faire assister d'un avocat.

Deux syndicats actifs dans le milieu de la pharmacie :
http://www.pharmfo.com/index.php?op=edito
http://syncass-cfdt.fr/
morpho973 morpho973icon_post
si les titulaires ont décidé de se débarasser de toi, ne fais rien pour les encourager, mais ne te défonce pas comme ça. Quel intérêt de les aider à ce point ??? Si elles te licencient c'est que financièrement elles ne peuvent pas te garder, donc c'est foutu d'avance même si tu leur démontre que tu es la perle de l'année. Par contre il faut leur soutirer un max d'indemnités.

En premier lieu, demande un rendez-vous à l'inspection du travail, ils pourront t'être d'un grand secours, voir même rappeler la loi aux titulaires.

Pour l'avocat, si tu n'en connais pas, cherche dans les pages jaunes : avocat spcialisé droit social. et n'aie pas peur d'aller aux Prud'hommes, ils sont là pour ça. Il y a quelques années j'y suis allée, j'ai gagné, j'ai même envoyé l'huissier à l'ancien titulaire. Il ne faut pas avoir peur.

Montre ta détermination aux titulaires, et gagne le maximum d'argent, ça ne fait pas tout mais c'est déjà ça.

Si tu cherches à rester, elles vont tout faire pour te faire démissionner, pas maintenant puisque justement elles ont besoin de toi puisqu'elles ne connaissent ni le logiciel, ni la clientèle, ni la pharma, mais dès qu'elles seront à l'aise, elles n'hésiteront pas et tout ce que tu auras fait pour elles sera vite oublié et ne pèsera pas lourd dans la balance. Tu as le droit pour toi, utilise-le.

tu es dans quelle région ?
pharmit pharmiticon_post
Je suis dans une ville chic à coté de paris! En fait je ne souhaite pas rester vu qu'elles veulent me lourder, et je travaille toujours beaucoup car je souffre de voir la pharmacie moche, les choses à faire qui trainent et les clients que je connais bien qui se sentent un peu délaissés par les ex titulaires qui étaient adorés par tout le monde (par moi aussi!), alors j'aide les nouvelles car les vois très mal à l'aise ou du moins je les aidais jusqu'à hier.
Aujourd'hui je crois que j'irai voir mon docteur et j'en sortirai avec un petit arrêt maladie (je n'ai pas dormi de la nuit, palpitations, et je vous dis pas de tous les symptômes gastro-intestinaux dus à ma déception...) et j'appellerai le syndicat. Je pensais à l'Uspo mais vous m'en direz ce que vous en pensez.
Je pensais demander 3 mois nets (ou bruts?) de salaire, à faire mes congés et puis partir le plus tôt possible car l'idée de rester là trois à quatre mois encore me donne la nausée. Pensez-vous que c'est correcte?
pharmit pharmiticon_post
Citation : morpho973 



En premier lieu, demande un rendez-vous à l'inspection du travail, ils pourront t'être d'un grand secours, voir même rappeler la loi aux titulaires.








pourquoi à l'inspection du travail?
Manager Managericon_post
Pharmit,

Il faut d'abord bien comprendre qu'une rupture conventionnelle ce n'est pas un licenciement, il n'y a donc pas de préavis, il y a une procédure.

Et comme c'est conventionnel, il faut que tout le monde soit d'accord sur la convention à signer, y compris l'inspection du travail qui doit ratifier l'accord.

Lis d'abord cet article

Tu ne dois pas te comporter en victime tu as la main, elles ne peuvent pas te virer et elles ont besoin de ton accord pour une rupture conventionnelle. Alors soit ferme et fait le point sur ce que tu veux.
red redicon_post
Tu peux aussi dire oui et maintenant, avec congés jusqu'à la date de départ, je pense qu'elles devraient être amené à reconsidérer leur offre.
pharmit pharmiticon_post
Citation : red 

Tu peux aussi dire oui et maintenant, avec congés jusqu'à la date de départ, je pense qu'elles devraient être amené à reconsidérer leur offre.  


Et pourquoi devraient-elles?
Manager Managericon_post
Parce que tout de suite elles ont besoin de toi.
Tu as eu mon message avec les coordonnées?
morpho973 morpho973icon_post
je pense effectivement que comme aujourd'hui elles ont besoin de toi, un bon arrêt de travail serait justement le bienvenu.

l'inspection du travail, parce que justement dans certains cas ils vont rappeler la loi aux patrons. Mais sur Paris, je pense qu'ils sont un peu débordés et donc ils ne feront pas grand chose. Dans mon cas pour des caméras placées pour surveiller le personnel, ils sont venus et ont rappelé à l'ordre, mais ce n'était pas sur Paris.

dans mon prévisionnel, le cabinet de transaction avait prévu 28 500 € (je pense comprenant la totalité des salaires et charges plus indemnisation pendant 3 mois de préavis).
pharmit pharmiticon_post
Citation : Manager 

Parce que tout de suite elles ont besoin de toi.
Tu as eu mon message avec les coordonnées? 


En fait elles m'ont dit que même si visiblement elles ont besoin de moi elles veulent que je parte le plus tôt possible, elles m'ont dit qu'elles veulent une réponse de ma part le plus tôt possible.
J'ai déjà écrit un mail (je n'avais pas le tel) à la deuxième que tu m'as fourni ;-) .
Merci mille fois Manager!!!
pharmit pharmiticon_post
Citation : morpho973 





dans mon prévisionnel, le cabinet de transaction avait prévu 28 500 € (je pense comprenant la totalité des salaires et charges plus indemnisation pendant 3 mois de préavis).  

tu veux dire dans le cas d'un licenciement économique?

Donc si je demande 10.000 euros elles y vont toujours gagner!? :-|

Marinela Marinelaicon_post
Citation : pharmit 

Me voilà licenciée de la pharmacie où je travaille depuis un an car les nouvelles titulaires (qui ont acheté il y a une semaine) ont emprunté beaucoup trop d'argent!
Elles m'ont proposé une rupture conventionnelle avec une enveloppe de 3800 euros, qu'est-ce que vous en pensez?

que c'est contradictoire ! soit on te propose une procédure de rupture conventinnelle , soit on te convoque à un entretien préalable à un licenciement

les deux procédures n'ont strictement rien à voir.

la première est conventionnelle, cad que les parties doivent être d'accord sur les termes de la Convention et la faire agréer parla DDTE

la seconde est à l'initiative de l'employeur et doit respecter des étapes bien précises. Dans le cas d'un reprise d'officine, elle est considérée ensuite comme sans fondement légal donc requalifiée par la juridiction du travail.

dans quelle préocédure te situe tu ?
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie
Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 604 720 360

  • Nb. de membres 15 272
  • Nb. d'articles 356
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques