Index du forum »»  Droit du travail »» conflit patron pour heures supplémentaires et garde

conflit patron pour heures supplémentaires et garde#9527

12Contributeur(s)
blueskyManagerramses2SB69winnie59alexka67jeanjeanMarinelaGnoutosdakarucorridorcookysprinter
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
bluesky blueskyicon_post
Bonjour,
je suis une jeune pharmacienne diplômée depuis 2008. J'ai trouvé un emploi plein temps CDI à la sortie de la fac dans une pharmacie qui venait de changer de propriétaire. Les titulaires était 2 hommes dont l'un a vendu ses parts à une jeune femme qui avait 7 ans d'expérience en début 2008. C'est elle qui m'a embauché. Les premiers temps j'ai fait énormément d'heures supplémentaires de mon plein grès car la pharmacie n'était pas saine (beaucoup d'impayés de caisse, de crédit client, aucun rapprochement manuel...), bref un vrai bazard. Je n'ai pas réclamé ces heures supplémentaires parce que je partais du principe que la patronne ne m'avait pas demandé de les faire. Les semaines passent et je fais en moyenne 6h sup par semaine. Etant donné que je mange à la pharmacie je travaille pendant ma pause.
En octobre 2009, la patronne rachete le reste des parts du deuxième associé. La pharmacie est saine au niveau de la paperasse mais l'effectif salarial est réduits alors que l'on augmente les heures d'ouvertures.

Depuis quelques mois le comportement de la patronne a changé, elle me laisse systématiquement 10 min avant la fermeture ce qui fait que je fais systématiquement la caisse. Elle est toujours enfermée dans son bureau et n'en sort que pour faire des réflexions négatives.

Elle m'a fait faire quelques heures supplémentaires. Comme elle me l'a demandé, j'estime qu'il est normal que je lui compte celle-là. Elle ne veut pas les payer et préfère me les faire récupérer. Je n'ai rien contre ça mais quand ma collègue pharmacienne(qui fait les plannings) lui a dit que pour 1h sup faite la récup était majorée de 25%, la patronne lui a affirmé que pas du tout que dans certaine pharmacie les employés faisaient 30h une semaine et 40h la suivante. Sauf erreur de ma part, c'est valable pour les contrats à horaire modulable et pas pour nous qui sommes bien à 35h/semaine.

De plus ça fait 4 fois que je fais des gardes le dimanche de 8h d'affilé sans pause. Les 8 heures payées en heures sup+ le coef majorateur. J'étais étonnée de la faible paie d'une garde de 8heures au vu du salaire que me payait "au black" mes différents employeurs pendant mes années d'étude. Je me suis donc renseignée et j'ai vu que j'avais droit à un repos compensateur d'égale durée la semaine précédente ou suivante. Je lui en ai donc parlé et elle s'est énervée en disant qu'elle savait mais que si c'était comme ça que je ne voulais pas l'aider et bien que je ne ferais plus de garde. Je lui ai dit que je ne lui disais pas ça pour l'enerver. Elle m'a répondu que elle le prenait mal et que c'était pas mon problème si elle était énervé. (Sympa, le dialogue est ouvert)

De plus ma collègue pharmacienne se marie le 28 août. Elle a demandé deux semaines de vacances directement après son mariage et ses 6 jours de congés exceptionnels avant. La patronne lui a certifier que, comme elle avait ses congés à la suite, elle n'avait pas droit à ses jours de congés exceptionnels mais qu'elle lui en concédait 3.

Bref, désormais je ne travaille plus le midi car je suis totalement démotivée par le comportement de la patronne que je trouve malhonnète. Je fais désormais juste mes heures imparties. Je compte prendre rdv avec elle pour en discuter mais vu sa réaction auparavent j'appréhende.

Je voulais avoir l'avis de titulaire qui ont le point de vue de l'autre côté de la barrière. Est-ce que en temps que cadre elle peut m'obliger à effectuer 10% d'heures sup. non rémunées malgré mon contrat de travail à 35h semaine? Et si oui qu'est ce qui caractérise le caractère exceptionnel stipulé dans la convention collective? Est-ce que si elle me fait faire ses heures sup dès qu'elle ou mes collègues sont en vacances c'est défini comme quelques choses de systématiques?

Si vous avez réussi à lire jusque là je vous remercie de m'apporter votre avis et vos réponses.
Manager Managericon_post
Je ne suis pas de l'autre coté de la barrière, mais je te livre quand même mon point de vue.

Dans la mauvaise foi ce sont les premiers pas les plus difficile et là on voit bien qu'on en est pas au début.

Donc non socialement il n'y a pas de justification à faire disparaitre des congés exceptionnels pour mariage.

Non il n'y a pas d'obligation de travailler 10% de plus pour les cadres le texte auquel tu fais référence a été modifié par l'accord sur la RTT. Le nouveau texte ==> http://www.pharmechange.com/sections.php?op=viewarticle&artid=69

Lorsqu'on est à temps plein, l'employeur peut demander l'exécution d'heures supplémentaires, refuser de les faire pourrait constituer une faute. Mais il y a des conditions : elles doivent être majorées de 25% puis 50% au delà de 43H hebdomadaires, elles doivent être limitées pour ne pas dépasser 44H en moyenne et 46H en pointe.

La modulation du temps de travail existe mais ce n'est pas du travail à la carte, elles servent à tenir compte de la saisonnalité quand elle existe, les conditions sont celles-ci ==> http://www.pharmechange.com/sections.php?op=viewarticle&artid=66

Bon courage...
ramses2 ramses2icon_post
En tout cas la leçon à tirer c'est qu'il ne faut pas trop en faire car on n'est pas récompensé...J'ai vécu un peu la même chose...J'ai fait des heures ++++ de mon propre chef car je trouvais que c'était bien pour la bonne marche de la pharmacie: aucun merci, aucune récompense (pas une once de prime à noel), j'ai essayé de négocier d'avoir une partie de ces heures payées en modifiant mon contrat de travail (j'étais à temps partiel donc il ne s'agissait donc pas d'heures sup mais d'heures normales) et là.....désastre..:Mon titulaire voulait bien que je fasse des heures, mais pas me les payer car ça lui augmentait sa masse salariale en cas de revente...
A partir de là, je m'en suis tenu aux heures de mon contrat de travail et du coup l'ambiance est archi pourrie... :-?
bluesky blueskyicon_post
journée très tendue!
La patronne s'est enfermée dans le bureau toute la journée.
J'ai pris des vacances la 3ème semaine d'aout. Je ne travaille que le samedi matin avant mon départ. J'avais convenu avec ma collègue pharmacienne d'échanger mon samedi matin avec son jeudi matin pour pouvoir partir dès le vendredi soir en Espagne mais apparemment ce changement n'a pas l'air d'être du gout de la patronne qui doit y réfléchir... Je pense qu'elle va me faire payer ma remarque et du coup refuser qu'on échange entre collègue de même statut. Je suis écoeurée parce qu'on part en vacances en voiture à 5 et que ça remet les vacances de tout le monde en question. Mais bon, je n'aurais pas du prendre ça pour acquit. Tant pis pour moi... :(

Après une journée enfermée dans son bureau elle est sorti ce soir pour mettre en place des cahiers de liaison. Chacun a son cahier personnel et quand elle a quelque chose à nous dire elle l'écrit dedans et nous le met sur la paillasse de déballage et on doit faire pareil si on a quelque chose à lui dire. Quelle communication et quel esprit d'équipe. Mes collègues et moi sommes attérés. On a l'impression de retourner à la maternelle et on se demande si il faut qu'on fasse signer notre carnet de liaison par nos parents :# :#
je rappel que l'on est que 6 à travailler à la pharmacie patronne comprise...

Il y a vraiment un raz le bol général!
bluesky blueskyicon_post
Une question me vient! Ayant fait 8h de garde à volet ouvert ce dimanche 25/07 est ce que je peux lui réclamer mon repos compensatoire d'égal durée après coup. Je m'explique : si elle refuse que ma collègue pharmacienne et moi nous échangions nos matinées juste pour me mettre des battons dans les roues. Le jour de ce refus si elle me le notifie dans 2 semaines par exemple, est-ce que je serais toujours en droit de réclamer mon repos compensateur?
Manager Managericon_post
Oui et dans ce cas ce sera de la récupération d'heures supplémentaires, mais elle sera en droit de te refuser de te le donner quand ça t'arrange...

Tu vois ce qu'est le pouvoir de direction et le lien de subordination...

Franchement je te plains.

Le seul contrepouvoir du salarié contre ça, c'est la démission, tu comprends pourquoi, au plus haut niveau, le déséquilibre du marché du travail ça arrange...
SB69 SB69icon_post
bienvenue au club, j'ai connu ça du temps où j'étais assistant...
bon courage...

plus ça va plus je me dis que les pharmacies se porteront mieux si on vire les titulaires véreux et fainéants, et si on paye les assistants dignement...
à condition que ces fameux titulaires ne spéculent pas non plus sur le prix de vente de leur boite quand on les virera bien sûr...
winnie59 winnie59icon_post
ET comment justifie-t-elle le fait de te refuser l'échange avec ta collègue? Quel problème est-ce que çà peut lui poser?
Face à une telle mauvaise volonté, je ne vois qu'une solution, celle que j'ai adoptée face à mon titulaire: je me contente de faire mon travail le plus professionnellement possible mais je fais la grève du zèle.
Je ne prends plus d'initiative, ne presse plus le pas quand la pharmacie est pleine, je fais bcp moins de conseil associé, je ne répond plus aux appels de la pharma pendant mes week-ends...
Les heures supplémentaires je les accepte dans la mesure du possible: plus question de déplacer un rendez vous médical par exemple mais je les récupère avec majoration!
Mon but étant de lui faire comprendre qu'il a plus à perdre qu'a y gagner à me pourrir la vie. Je ne sais pas si çà portera ces fruits mais en tout cas je me sens bcp mieux et c'est bien çà le principal maintenant!!
En tout cas je te souhaite bon courage
signée une adjointe qui a perdu toute sa motivation...
alexka67 alexka67icon_post
BLUESKY : je ne vois vraiment où est le soucis que vous échangiez vos matinées de congés??? :-o
surtout si il n'y a pas de pharmacien qui manque!!

à se demander si ta patronne a déjà bosser comme assistante et a pris des congés!!

c'est le soucis chez certains pharmaciens qui deviennent titulaires : ils ont des grosses pertes de mémoire de l'époque où ils étaient qu'assistants!!

de mon coté,si nous échangeons nos jours de repos,nous l'inscrivons sur le calendrier prévu pour les congés et c'est tout!
la titulaire s'en fout pas mal qui bosse tel ou tel jour,pourvu qu'on soit au complet!
nous sommes 5 préparatrices et 2 assistantes et pas de cahier de liaison!!

ta patronne a envie de vous faire sentir qui mène "sa" barque et que c'est elle qui décide!


si elle ne va pas bien,qu'elle aille consulter un spécialiste ou qu'elle change de métier!

courage!
Brode...telle Pénélope attendant le retour d'Ulysse.
jeanjean jeanjeanicon_post
Si tu veut mon avis, quand ont s'enferme dans le bureau c'est qu'il y a des problemes quelques part, Pour notre part les heure supp sont payé ou récupérer en fonction des besoins de chacun.

La régle essentielle pour ma part dans notre milieu est la COMMUNICATION.

En ce moment le monde pharmaceutique est tendu, les finances pas au top donc rien n'est fait pour facilité la comprehension entre titulaire et assistant, malgré tout il faut vraiment prendre de le temps d'avoir une VRAIS conversation afin de savoir d'ou vient le probleme.

Enfin c'est juste mon conseil. ;-)
Marinela Marinelaicon_post
Citation : bluesky 

journée très tendue!
La patronne s'est enfermée dans le bureau toute la journée.
J'ai pris des vacances la 3ème semaine d'aout. Je ne travaille que le samedi matin avant mon départ. J'avais convenu avec ma collègue pharmacienne d'échanger mon samedi matin avec son jeudi matin pour pouvoir partir dès le vendredi soir en Espagne mais apparemment ce changement n'a pas l'air d'être du gout de la patronne qui doit y réfléchir... Je pense qu'elle va me faire payer ma remarque et du coup refuser qu'on échange entre collègue de même statut. Je suis écoeurée parce qu'on part en vacances en voiture à 5 et que ça remet les vacances de tout le monde en question. Mais bon, je n'aurais pas du prendre ça pour acquit. Tant pis pour moi... :(

Après une journée enfermée dans son bureau elle est sorti ce soir pour mettre en place des cahiers de liaison. Chacun a son cahier personnel et quand elle a quelque chose à nous dire elle l'écrit dedans et nous le met sur la paillasse de déballage et on doit faire pareil si on a quelque chose à lui dire. Quelle communication et quel esprit d'équipe. Mes collègues et moi sommes attérés. On a l'impression de retourner à la maternelle et on se demande si il faut qu'on fasse signer notre carnet de liaison par nos parents :# :#
je rappel que l'on est que 6 à travailler à la pharmacie patronne comprise...

Il y a vraiment un raz le bol général!
 

Visiblement elle ne maitrise plus la situation . elle est perdue et se réfugie dans des comportements et décisions d'un autre age. Donc soit quelqu'un peut la ramener à la raison, soit ... sauve qui peut !

je complète : au vu de ce que tu dis, elle a la tête dans le sac, la trésorerie dans le rouge et une bonne dépression en route ....

Message édité par : Marinela / 27-07-2010 19:30

Gnoutos Gnoutosicon_post
Citation : bluesky .
Après une journée enfermée dans son bureau elle est sorti ce soir pour mettre en place des cahiers de liaison. Chacun a son cahier personnel et quand elle a quelque chose à nous dire elle l'écrit dedans et nous le met sur la paillasse de déballage et on doit faire pareil si on a quelque chose à lui dire. Quelle communication et quel esprit d'équipe. Mes collègues et moi sommes attérés. On a l'impression de retourner à la maternelle et on se demande si il faut qu'on fasse signer notre carnet de liaison par nos parents :# :#
je rappel que l'on est que 6 à travailler à la pharmacie patronne comprise...

Il y a vraiment un raz le bol général!
 

ah qu'est ce que ca me fait du bien de lire ca : je croyais qu'il n'y avait que dans ma boutique qu'on faisait ca !!!!
ca me fait du bien de voir qu'il y a d'autres déjantés dans la profession. Cela fait 4/5 mois que l'on travaille avec des cahiers de liaison et que l'on communique comme ca (c'est toujours mieux que les convocations incessantes dans le bureau pour du rabachage).
Le boss nous écrit des mots dès que possible (autant dire que c'est toujours des mots trés agréables) et il faut qu'on s'y mette entre collègues et en tant qu'adjoint je me fait 'gronder' car je ne l'utilise pas pendant ces absences....
dakaru dakaruicon_post

L avantage des petits mots supra doux sur ces @^`{#@ de cahiers de liaison est, qu' en cas de conflits, les écrits restent...
Marinela Marinelaicon_post
des cahiers de liaison individuels, c'est un non sens, un cul de sac de communication. En revanche un cahier de liaison collectif, main courante des actions ou les personnes se relaient, passent des consignes, avec suivi , c'est très utile. Comme des agendas partagés pour les RdV, les actions programmées, les formations, ...
bluesky blueskyicon_post
Tout à fait d'accord avec le fait qu'un carnet de liaison commun a du bon mais des individuels...

Elle a les boules parce qu'effectivement elle doit être bien dans le rouge parce qu'en achetant cette pharmacie elle a eu pleins de problème et des énormes frais de licenciement pour un préparateur qui était ingérable(pour le coup elle avait raison et pas le choix).

Aujourd'hui elle n'est pas là et on s'est mit d'accord avec ma collègue pharmacienne. On a mit une lettre entre nos 2 cahiers de liaison dans son bureau en lui demandant un rdv pour mettre les choses à plat.

Pour mon samedi c'est clair que ça change rien mais bon, si elle veut me faire ch... rien ne l'empêche de refuser...

Affaire à suivre, de toute manière maintenant ça passe ou ça casse mais je pense qu'au final c'est elle qui le vivra le moins bien parce qu'on est une équipe soudée où on s'entend très bien et qu'elle s'exclut elle-même de sa propre pharmacie étant donné qu'elle ne passe aucunes commandes (c'est moi et ma collègue qui le faisont), elle ne sert pas (les gens pense parfois que moi et ma collègue sommes associées), elle ne fait pas les impayés (c'est moi qui m'en charge), elle ne ressoit même pas tous les commerciaux en règle général c'est moi et ma collègue et elle n'intervient que pour donner son accord ou son avis. En gros, elle ne fait que les prix, et encore, parfois c'est nous...
Bon j'imagine bien qu'elle a des papiers compta et autres à faire mais bon, on se demande quand même ce qu'elle fait enfermée dans son bureau... :#
Marinela Marinelaicon_post
Citation : bluesky 
on se demande quand même ce qu'elle fait enfermée dans son bureau... :#  

elle murit sa dépression ....
bluesky blueskyicon_post
Citation : Marinela 

Citation : bluesky 
on se demande quand même ce qu'elle fait enfermée dans son bureau... :#  

elle murit sa dépression .... 


Je pense pas c'est pas son genre! Elle a trop de caractère pour ça.
Marinela Marinelaicon_post
Citation : bluesky 

Citation : Marinela 

Citation : bluesky 
on se demande quand même ce qu'elle fait enfermée dans son bureau... :#  

elle murit sa dépression .... 


Je pense pas c'est pas son genre! Elle a trop de caractère pour ça. 

la dépression c'est une maladie, le caractère n'a pas grand chose à voir; elle n'est pas réservée aux "faibles" caractères (autant qu'on puisse en juger car c'est une notion toute relative)
corridor corridoricon_post
mon seul conseil, se référer à la convention collective et la respecter scrupuleusement avec ce genre de patronne. Il est très amusant de constater que dans une petite entreprise telle qu'une pharmacie, les cadres ne font pas respecter leurs droits sous prétexte que cela risque de dégrader l'ambiance.
Trop bon, trop con...
bluesky blueskyicon_post
Citation : corridor 


Trop bon, trop con...
 


Tout à fait d'accord! C'est ce qu'on arrête pas de se dire avec les collègues.

Mardi prochain tout le monde passe en entretien individuel. Ma collègue pharmacienne en 1ere moi juste après et les préparateurs l'après-midi. Durée de l'entretien 1h30 quoique le mien elle a prévu un rab, je peux avoir jusqu'à 2h15 de rdv! Je sens que ça va être une bonne journée...
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie
Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 612 611 103

  • Nb. de membres 15 359
  • Nb. d'articles 360
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques