Index du forum »»  Droit du travail »» est-ce légal?

est-ce légal?#9420

8Contributeur(s)
lapiotteManagerGnoutosramses2farmaldomorpho973GalienneOCEMA
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
lapiotte lapiotteicon_post
Bonjour
En ce moment c'est tendu à l'officine et je crois que mon titulaire cherche à me faire partir. Comme tous les ans nous avons discuté des dates de congés d'été en début d'année (à ce moment là l'entente était bonne) et ce mois-ci toutes mes collègues ont eu confirmation de leurs dates sauf moi. L'une d'elles m'a dit que le titulaire allait me faire un sale tour et me changer les dates en dernière minute pour "raisons de service".
J'ai déjà réservé mes vacances et ça m'inquiète. J'ai regardé les textes officiels et il peut modifier mes dates à 1 mois du départ sans se justifier puis après, pour raisons de service. Comment doit-il justifier ces raisons de service? Mes collègues partent aux dates prévues, et c'est donc le titulaire qui changerait éventuellement ses dates de congés, peut-on dans ce cas obliger un employé à venir parce que soi-même, titulaire, on décide de changer ses dates de vacances????
Nous n'avons bien sûr rien d'écrit au niveau des dates de chacun, tout est oral mais je pense que pour le sale coup, je vais recevoir un petit recommandé en bonne et dûe forme :paf

Manager Managericon_post
Bonjour,

Et pourquoi ne vas-tu pas en parler directement avec lui?

Tu sais les "on dit" ça ne vaut rien du tout et puis c'est tellement sympathique la solidarité dans les officines...
lapiotte lapiotteicon_post
J'ai suivi tes conseils, c'est de toute façon ce que je comptais faire.
Concernant mes dates, donc, "bah on en a déjà parlé en début d'année" et il voulait arrêter là la conversation. j'ai insisté en disant "donc je pars de telle date à telle date" et là bien sûr il m'a répondu "oh mais non ce n'est pas du tout ce qui avait été dit".
A partir de là, discussion stérile sur qui dit la vérité qui ment. Et les collègues qui ne veulent pas se mouiller.
Les vacances n'ont jamais été données par écrit. je ne sais pas pour vous mais dans les diverses pharmacies pour lesquelles j'ai pu travailler il n'y a jamais eu d'écrit pour les congés.
Pour rappel, il était question en début d'année que je rachète cette pharmacie mais le prix était tellement monstrueux (les comptables à qui j'ai montré les chiffres étaient tous explosés de rire et m'ont expliqué qu'il me prenait juste pour un gros pigeon) que les discussions n'ont pas abouti, mais le ton est toujours resté très correct.
Maintenant que je ne suis plus acheteur potentiel je représente juste le sureffectif qui gêne dans les prévisionnels des autres acheteurs potentiels.
Tout ceci n'étant que ma petite analyse personnelle, à laquelle j'avais bien pensé il y a quelque temps et qui semble prendre forme pour de bon :-|
Gnoutos Gnoutosicon_post
Citation : lapiotte Maintenant que je ne suis plus acheteur potentiel je représente juste le sureffectif qui gêne dans les prévisionnels des autres acheteurs potentiels.
Tout ceci n'étant que ma petite analyse personnelle, à laquelle j'avais bien pensé il y a quelque temps et qui semble prendre forme pour de bon :-|  


J'ai connu cette situation également : de repreneur providentiel tu deviens un pion qui gêne, surtout si comme ca a été mon cas il s'agit de 2 pharmaciens qui reprennent l'officine : à 3 diplomes c'est impossible.
Donc la solution la plus simple pour vendre est de te faire partir en trouvant tous les prétextes possibles et inimaginables pour trouver des erreurs à ce que tu fais.
Impensable de te licencier ca couterait trop cher à ton employeur !!! (quoique maintenant il existe la possibilité d'un commun accord de rompre le contrat et il me semble que tu as droit au chomage, mais renseigne toi, je crois que certains post en parlent ; il s'agit de rupture conventionnelle il me semble).
Accroches toi si tu en as le courage ou quittes le navire si tu n'as pas envie de vivre des situations ubuesques avec ton employeur.
Mais faut il encore trouver une place ailleurs par les temps qui courent.

Bon courage
ramses2 ramses2icon_post
pour ma part, je ferais un courrier à mon employeur résumant l'entretien que vous avez eu et fixant les dates de congés (car tu as droit à des congés quand même!!) et en demandant une réponse. Je mettrais l'inspection du travail en copie vu le contexte....A l'inspection, je joindrais un 2e courrier expliquant la situation...
Le fait de mettre l'inspection du travail en copie devrait faire réfléchir ton employeur... il ne va pas pouvoir faire n'importe quoi, sinon sa mauvaise foi jouera contre lui et toi tu te seras protégé en cas de licenciement pour faute si on t'invoque un refus de modifier tes congés pour "raison de services."..
lapiotte lapiotteicon_post
Ce sera toujours sa parole contre la mienne. Il a décidé d'avancer mes vacances de 15 jours et malheureusement c'est son droit, nous sommes à 1 mois de la date :paf
farmaldo farmaldoicon_post
L'histoire de l'Inspection du Travail, ça tient pas, à partir du moment où il respecte les délais légaux.
En plus, l'Inspection, ils n'ont aucun pouvoir, donc, un conseil, pas mention dans le courrier, à part si tu veux énervé pour rien ton titulaire...c'est mon avis
ramses2 ramses2icon_post
Je ne suis pas d'accord car dans les affaires menées au prudhommes il est toujours demandé si des approches ont été faites au niveau de l'inspection du w pour les alerter . Ne pas l'avoir fait peut porter préjudice au dossier...
Dans ce cas là, si il y a licenciement pour faute car lapiotte ne peut pas décaler ses congés, il y a interet à ce que l'inspection du w ait été alertée en amont de la mauvaise foi manifeste du patron qui a volontairement créé le problème pour arriver à le faire partir...
lapiotte lapiotteicon_post
Réponse de l'inspection du travail : J'aurais dû demander à ce que les vacances soient notifiées par écrit quand nous en avions discuté en début d'année. Oui mais quand tout se passe bien et que c'est l'usage depuis des années de le faire par oral, aller demander une confirmation écrite serait pris pour une attaque!
Suite de la réponse, de toute façon à un mois des congés il peut tout modifier si ça lui chante.
farmaldo farmaldoicon_post
Désolé, mais c'est un peu ce que je voulais dire... :#
morpho973 morpho973icon_post
Citation : farmaldo 

En plus, l'Inspection, ils n'ont aucun pouvoir,  


Ben voyons, ils n'ont aucun pouvoir : à part faire fermer une entreprise, un chantier si les règles de sécurité ne sont pas respectées. A part rentrer de force dans ton entreprise accompagnée des gendarmes si besoin. Si tu appelles ça ne pas avoir de pouvoir.

Là où l'inspection n'a pas de pouvoir c'est effectivement sur les droits dûs aux conventions collectives. Elle ne s'occupe que de la loi, pour le reste elle n'est que conseil effectivement. Mais des pouvoirs elle en a et d'énormes, je peux te le garantir.
lapiotte lapiotteicon_post
Citation : farmaldo 

Désolé, mais c'est un peu ce que je voulais dire... :#  


T'inquiète pas, je me doutais bien que tant qu'on est dans la légalité, c'est inattaquable.
Au départ ma question était de savoir si un patron en vacances était une "nécessité de service" justifiant de modifier les dates de congés en dernière minute...
Pour moi une nécessité de service ça aurait été une personne malade ou bloquée à l'étranger par exemple, mais pas juste le patron qui décide de partir en vacances plus longtemps que prévu...
Galienne Galienneicon_post
Il y a un article dans le "quotidien" cette semaine sur l'organisation des congés. Et justement, ils parlent de l'abus de cette notion de "necessité de service" qui est utilisée à tort et à travers.
Je suis franchement pas sûre qu'un patron en vacances soit recevable pour justifier un changement de congé :# (au contraire d'une maladie, décès dans la famille ou chose comme çà...)
Peut être pourrais tu contacter un syndicat pour en savoir plus sur cette notion?
lapiotte lapiotteicon_post
Ce n'est pas que je ne veux pas, mais je connais déjà la réponse.
A notion subjective ("nécessité de service"), réponse subjective, et selon la personne qui me répondra au téléphone la réponse sera différente. L'un me dira que les congés du patron ne sont pas une raison valable, quand d'autres me répondront que le patron part quand il le souhaite et que si quand il part l'effectif n'est plus suffisant, alors le service n'est plus assuré et je dois m'y coller :paf
Galienne Galienneicon_post
Ok :-?
Bon et bien tu n'as plus qu'à annuler tes réservations et reporter tes vacances puisqu'il y a pas l'air de ne pas avoir de recours possible :-(
Pour les prochaines fois, tu sauras que tu dois exiger une notification ecrite ;)
Dans notre officine, on fluote sur le calendrier les départs de chacun, ca sert de trace et aussi de verifier l'organisation à savoir est ce qu'il y aura assez de personnel tel ou tel jour...
Bon courage à toi, essaye de profiter de tes vacances d'été quand même.
lapiotte lapiotteicon_post
Merci à vous tous et bonnes vacances quand-même 8-)
OCEMA OCEMAicon_post
si tu travaillais dans une grande entreprise 3 ou 4 délégués syndicaux seraient déjà sur les dents pour te défendre et faire valoir ton bon droit ....
lapiotte lapiotteicon_post
Eh voui, mais c'est comme ça, je ne suis que dans une petite structure de quelques employés qui, s'ils ne sont pas contents, n'ont qu'à aller voir ailleurs. Alors on prend ce qu'il y a à prendre, on pèse le pour et le contre, et, on choisit de rester......ou pas.
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie
Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 608 154 279

  • Nb. de membres 15 305
  • Nb. d'articles 358
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques