Index du forum »»  Droit du travail »» refus de délivrance des stupéfiants par le pharmacien

refus de délivrance des stupéfiants par le pharmacien#9055

20Contributeur(s)
valros46riepchoopdomi73Pharma13damien-en-merPoLoGwADaManagerdakaruGui56vioubisElGringoramses2AleatoirehulketteGalienneERNAMmorpho973canardwc_69Alex56
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
valros46 valros46icon_post
bonsoir à tous,
je vous expose mon souci qui dure depuis des mois au sein de la pharmacie :
je travaille dans un centre de réadaptation fonctionnelle,nous sommes 3 préparatrices à temps complet et un pharmacien à 20h/semaine.Nous faisons de la DJIN (Distribution Journalière Individuelle Nominative) c'est à dire la préparation des piluliers de tous nos patients (120 lits) : c'est beaucoup de boulot!!!
Notre tache ne s'arrête pas là bien sûr : vérification de toutes les ordonnances qui nous arrivent directement à la pharmacie via l'informatique,les commandes en direct,validation de la réception et de la factures des commandes,commandes des unités de soin pour les dispositifs médicaux,mises en blister des spécialités dont la prise unitaire n'est pas prévue par le labo ou pour le 1/4 et le 1/2 comprimé,.............bref,le travail de préparateur dans une PUI !

Il nous arrive bien entendu de délivrer les stupéfiants,par contre,nous estimons que le pharmacien se doit de le faire durant ses heures de présence à la pharmacie.
Et là est notre problème : notre pharmacien refuse de le faire en nous disant que ce travail ne fait pas parti de ses fonctions et que c'est de la responsabilité des préparatrices . heu! non! il ne nous le dit pas mais nous le crie !!!
Nous n'en croyons pas nos oreilles !!!!
Enfin toujours est-il que nous ne sommes pas d'accord toutes les 3 et que nous le faisons savoir à ce pharmacien ainsi qu'à la direction de l'établissement régulièrement, et du fait que je suis élue DP ,j'en parle également lors de nos instances obligatoires.
Mais rien ne change!

Nous ne refusons absolument pas de délivrer les stupéfiants lors des jours d'absence du pharmacien quand les IDES nous stipulent que le stock ne peut attendre le jour de présence de celui-çi : nos patients ne sont pas des otages et la prise en charge de la douleur est très importante pour nous,nous ne prenons pas notre métier à la légère !

Article L4241-1 du code de la santé publique : Les préparateurs assument leurs tâches sous la responsabilité et le contrôle effectif d'un pharmacien.Leur responsabilité pénale demeure engagée.

Ce pharmacien connait cet article,alors?????????

De votre côté,pharmaciens ou préparateurs,hospitaliers ou non hospitaliers,que pensez-vous de cela? :#

Je remercie toute personne m'apportant réponse en précisant que je ne répondrais pas de suite car je descends dans le Gers pour 4 jours.

Bonne soirée à vous tous et à +


valros46
riep riepicon_post
bonjour ,
où est situé ce centre ???
a mon avis les ordonnance doivent être vérifiés et délivrées par un pharmacien
(ou au moins validées par lui).
Et du coup il devrait y avoir au moins deux pharmaciens sur ce site

avoir les inconvénients et les responsabilités sans les avantages c'est une honte
je suis avec toi a fond.
il me semble que les PUI doivent TOUJOURS fonctionner avec au moins un pharmacien présent comme une officine.


Message édité par : riep / 05-03-2010 23:07

valros46 valros46icon_post
Bonsoir Riep,
ce CRF se situe en eure et loir (28),80km de paris.
Comme je le disais nous avons 120 lits,60 de MPR,médecine physique et de réadaptation,60 de SSR,soin de suite et de réadaptation + 15 lits d'HDJ,hôpital de jour.
Nous avons de nouveaux patients tous les jours et des modifications de traitements à longueur de journée,ce qui veut dire prise en charge des traitements immédiatement,changement de ce traitement dans les piluliers des patients au sein de la pharmacie + des piluliers dans les infirmeries.Que le pharmacien soit présent ou absent ne change rien pour nous,les traitements doivent être donnés.
valros46
choop choopicon_post
Je suis d'accord avec Riep, pour moi la première chose serait qu'il y ait un pharmacien tout le temps durant les heures de fonctionnement de la PUI. Depuis quand une pharmacie n'a pas un pharmacien en permanence, c'est le monde à l'envers! C'est vrai que je ne connais pas la réglementation par rapport à ce type de pharmacie mais ça me paraît évident!
De là devrait logiquement suivre au minimum la surveillance de la délivrance des stup et du reste, voire même la délivrance par le pharmacien lui même.
Je suis pharmacien adjoint en officine et il n'y a que nous qui touchons aux stup, on va même jusqu'à interdire aux préparatrices d'y toucher, on s'occupe de tout, de la réception à la destruction. On n'est peut être pas obligé d'en arriver là mais je pense que quand le pharmacien est là c'est le minimum qu'il doit faire!
Encore un (ou une) qui se prend pour Dieu ;-) Je plaisante mais depuis quand les prépas sont nos "esclaves" à nous les pharmaciens! Il y en a qui n'ont encore rien compris, ni à l'esprit d'équipe, ni au service rendu aux patients dans le besoin, surtout dans ce genre d'établissement.
Courage valros46.
Alors je dessine ...
domi73 domi73icon_post
la délivrance des stups n'est pas la chasse gardée du pharmacien!
les prep peuvent et doivent les dispenser!
Pharma13 Pharma13icon_post
salut,
pour moi, les sutps doivent etre gérer uniquement par le pharmacien. Cela ne veut absoluement pas dire qu'un préparateur n'est pas capable de le faire, juste que, j'estime, cette reponsabilité incombe au pharmacien.
damien-en-mer damien-en-mericon_post
L'article L4241-1 cité par Valros ne parle pas des stupéfiants en particuliers. La question devrait donc être posée pour l'ensemble des médicaments délivrés.

Cependant, cet article s'applique-t-il à l'hopital ? Je connais l'exemple d'un hopital de jour, sans PUI, qui s'est mis en règle récemment en faisant venir une pharmacienne d'une autre PUI un jour par semaine. Le reste du temps, la pharmacie est gérée par les infirmières. Alors quelqu'un en sait peut-être un peu plus sur la règlementation de la dispensation en milieu hospitalier.
PoLoGwADa PoLoGwADaicon_post
A mon sens une pharmacie ou les infirmieres se servent seules , c'est illégal et est une marque objective du non intérêt porté à "l'expertise pharmaceutique".
Manager Managericon_post
L'article L4241-1 est inapplicable à la lettre, mais entre contrôle effectif et absence du pharmacien il y a un pas qui ne devrait pas être franchi. Si un préparateur délivre un stupéfiant ou n'importe quel médicament(il n'y a aucune différence,il ne s'agit que de règles de délivrances particulières que les préparateurs connaissent), il devrait pouvoir le faire en présence d'un pharmacien. Tout simplement parce qu'il devrait pouvoir le consulter à la première difficulté.

Personnellement je ne discute pas la responsabilité du pharmacien, je discute le contrôle effectif. Je considère qu'on doit faire la différence entre ce qui est du strict domaine du pharmacien de ce qui peut être exécuté indifféremment par le préparateur ou le pharmacien.
valros46 valros46icon_post
Bonsoir à tous,
merci pour vos réponses,j'insiste quand même sur le fait que ce pharmacien refuse de délivrer les stupéfiants quand les préparatrices sont là. Comme nous sommes toutes les 3 à 39h/semaine et lui seulement 20h/semaine cela revient à dire que nous prenons seules cette responsabilité et que c'est à nous seules qu'incombe cette tâche.
Aucun contrôle de sa part n'est fait puisque lorsque que nous donnons les stupéfiants aux IDES,c'est avec eux que le contrôle s'effectue.

Toujours est-il que la phrase : " la délivrance des stupéfiants n'est pas de la fonction du pharmacien mais de la responsabilité des préparatrices " ne me parait pas convenable de la bouche d'un pharmacien.

Il nous donne l'impression de fuir cette responsabilité.

Je travaille dans cette pharmacie depuis 1998,ce pharmacien est là depuis 3 ans, je n'ai jamais eu ce genre de problème avec ses prédécesseurs ni avec ses remplaçants qui eux délivrent les stups lorsqu'ils sont présent sur le site.
Le plus ennuyeux est que nous venons toutes les 3 d'être réprimandées par la direction (lettre R avec AR) pour non délivrance des stupéfiants,hors je répète ,nous délivrons les stups aux IDES quand ca ne peut attendre le lendemain la présence du pharmacien,jamais nous n'avons laissé un patient avec ses douleurs !!! Nous avons le sens de nos responsabilité quoique en dise ce pharmacien.

valros46
dakaru dakaruicon_post
Il vous donne l' impression de fuir cette responsabilité....
Ce n ' est pas une impression...

Bilan incompétence avérée ..Il ne connaît certainement la loi qui régit cette délivrance ou il ne sait pas compter...
Un petit cours venant des préparatrice peut-être ?
Ca me met hors de moi cette attitude et en plus vous recevez une lettre AR..C' est un comble..
Inepte inadapté incompétent...Ordre des pharmaciens et inspection de la pharamcie voilà ma violente réaction
Gui56 Gui56icon_post
Ce n'est vraiment pas normal qu'il ne soit pas là. moi dans mon centre hospitalier, on a interdiction d'ouvrir les portes si un pharmacien n'est pas dans la boutique.
Sinon pour ce qui est des stupéfiants, c'est toujours un préparateur qui gère la dispensation (environ 500 à 800 lignes de dispensation semaine), les commandes, les suivis etc...
vioubis vioubisicon_post
les stups ne sont pas chasse garder des pharmaciens! j ai toujours delivré des stups depuis...... mon année de BP c est a dire en 1990!
vu la legislation le pharmacien doit controler chaque ordonnance avant la remise aux clients, stup ou non!
est ce fait? rarement!
je cite"Je suis pharmacien adjoint en officine et il n'y a que nous qui touchons aux stup, on va même jusqu'à interdire aux préparatrices d'y toucher, on s'occupe de tout, de la réception à la destruction. On n'est peut être pas obligé d'en arriver là mais je pense que quand le pharmacien est là c'est le minimum qu'il doit faire! "
Certaines preparatrices ne le font pas, trop de responsabilite, mais personnellement j aime bien avoir des responsabiltés sinon je m ennuie mais au moindre doute je demande aux pharmaciens qui ont logiquement plus de connaissances que nous!
je cite: "Je plaisante mais depuis quand les prépas sont nos "esclaves" à nous les pharmaciens! "
je reponds: depuis toujours dans beaucoup de pharmacie! vous savez l histoire des serviettes et des torchons!
Salaires minables, aucune évolution de carriere en officine,mais une responsabilité civile!
je n ai rien de personnel contre vous, je repond a votre post ;-)
Pharma13 Pharma13icon_post
là je ne suis pas daccord, quand des stups sont délivrés, j'engage ma responsabilité, je suis donc le seul à le faire.
Pourquoi? S'il y a un problème, ce sera ma faute et uniquement ma faute.
Comme je l'ai déjà dit ce n'est un problème de compétence mais de responsabilité.
Manager Managericon_post
Tu as tout à fait le droit de faire ce que tu veux dans ta boutique, mais il est tout à fait exact qu'il n'y a pas de réglementation particulière quant à la délivrance de n'importe quel médicament qu'il soit stup ou pas par un préparateur. Au moins jusqu'à aujourd'hui.
Gui56 Gui56icon_post
Après je pense que c'est une question de confiance
ElGringo ElGringoicon_post
Effectivement Manager, nos jeunes recrues oublient un peu vite que le statut de salarié a pour corrolaire le principe indéflectible de subordinnation, et donc le titulaire a toute latitude pour définir les rôles et les attributions, dans la limite de la fonction.

C'est d'ailleurs ce même principe que ceux là même ont tôt fait de revendiquer dès qu'un incident survient ... ;-)
El Gringo
Manager Managericon_post
C'est vrai et en contre partie le droit du travail est là pour équilibrer.

Je suis toujours amusé quand un employeur me dit :"le droit du travail va toujours dans le sens du salarié..."

Heureusement, c'est ça le but!
ramses2 ramses2icon_post
dans un autre cadre, quelle attitude adopteriez vous dans le cas suivant:

client de dernière minute (bon client, connu)présentant son ordo de stup non sécurisée: pas de possibilité de joindre le médecin.
On propose au client de lui délivrer ses comprimés pour le soir et le lendemain matin et de revenir dans la journée du lendemain avec une ordo conforme...
le client se met en colère et nous dit que si on ne lui donne pas ses boites il ne remettra plus les pieds à la pharmacie.on lui explique le principe de la législation des stups, rien n'y fait..
quelle aurait été votre attitude?
merci pour vos réponses!
dakaru dakaruicon_post

Le laisser partir...
-Ni aigrie, ni envieuse car responsable de ma propre vie-
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie
Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 606 192 816

  • Nb. de membres 15 287
  • Nb. d'articles 358
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques