Index du forum »»  Droit du travail »» Help. Litige

Help. Litige#8766

5Contributeur(s)
BarbibulleMarinelaPoLoGwADaManageraivilo84
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
Barbibulle Barbibulleicon_post
Bonjour à toutes et à tous.
Je viens de découvrir ce super forum et me décide à poster à mon tour, ne pouvant plus supporter la situation actuelle.(désolée par avance si le problème que je vais tenter de vous expliquer a déjà fait l'objet d'un post)
Embauche CDD en 10/2000.39h par semaine.pas d'autre précision sur le contrat
Passage CDI 07/2001 SANS remise de nouveau contrat de travail
Depuis 10/2000, repos lundi + mercredi après midi
Congé parental de 2006 à 11/2009 (pharmacie rachetée en 2002)
Lors d'un passage chez mon employeur juste avant de reprendre, il me reçoit au comptoir et me demande de lui signer la formalisation de mon CDI suite à demande de ma part de passer à 35h/s.mention sur le document" la durée hebdo de travail est repartie selon l'horaire collectif affiché étant entendu que cet horaire collectif peut être modifié ponctuellement ou définitivement par l'employeur en fonction des necessités de l'entreprise. Je commence à lire attentivement le document, fais remarquer à mon employeur que mes horaires de repos n'y figurent pas et là mon employeur m'interpelle en me demandant si je n'ai pas confiance en elle, qu'il n'y a pas d'entourloupe et que rien ne change en ce qui concerne mes horaires de repos.devant cette pression je m'exécute et signe le document.
Reprise du boulot dans des conditions difficiles(1 avertissement après 5j de travail pour cause de lenteur!!!) et là, le 31/12, réception d'une carte de voeux en reco m'informant de mes nouveaux horaires à savoir: suite modification organisation pharmacie.nouveau planning horaires sur 3s à partir de 02/2010. Pour simplifier, je dois travailler tous les lundi am, et je ne conserve qu'un mercredi après midi sur 3 semaines + horaires 15-19 +sieurs jours bref tout est fait pour que ces nouveaux horaires ne me permettent plus de concilier vie de famille et travail (3 enfants dont 2 -8ans) et qu'à court terme je lui remette ma démission ce que je ne ferais qu'après avoir épuisé toutes les voies de recours y compris tribunaux.
Légalement, sa demande vous paraît-elle fondée?
Suis-je en droit de refuser ces nouveaux horaires? Avec quelles conséquences?
Celà peut-il déboucher sur un licenciement pour faute?

De + et comme par hasard, il semble que je sois la plus touchée par cette nouvelle organisation!!!!!

je vous remercie par avance de vos conseils avisés et vous souhaite à toutes et tous une bonne et heureuse année 2010.
Barbibulle
Marinela Marinelaicon_post
il faut vérifier :

1. s'il y a bien 1/2 journée accolée au dimanche
2. si la coupure de midi respecte la durée maximale prévue ( post récent à ce sujet)
3. si les horaires des autres préparatrices sont du même ordre ( égalité de traitement)

A partir de là, sur un temps plein, l'employeur est le seul décideur

j'ai souvenir d'avoir remis en cause un "avantage acquis" ( mercredi ou samedi) pour une préparatrice pour le repartir sur TOUTES les préparatrices. Elle n'a eu d'autre solution que de démissionner. Quelquefois, un retour de congé parental conduit à redéfinir ces avantages au profit de la collectivité. C'est bien le rôle du chef d'entreprise que d'y porter reméde. Après, le dialogue et la manière de faire passer la réforme, c'est autre chose ....
PoLoGwADa PoLoGwADaicon_post
d'après ce que tu dis désolé mais, il semblerait que tout soit en place pour que ton pot de départ ait lieu...bientôt.

ne pas trop faire confiance : un contrat écrit en bonne et due forme, vaut plus que 10 000 promesses orales.

PS: la coupure du midi ne peut exceder 3 heures.



Message édité par : PoLoGwADa / 05-01-2010 09:34

Manager Managericon_post
Le pb est un peu complexe et doit être traité avec doigté car on peut aller du licenciement économique au licenciement pour faute si c'est mal traité.

Je te conseille de te rapprocher d'un syndicat ou d'un avocat, c'est plus sage.
Marinela Marinelaicon_post
Citation : Manager 

Le pb est un peu complexe et doit être traité avec doigté car on peut aller du licenciement économique au licenciement pour faute si c'est mal traité.

Je te conseille de te rapprocher d'un syndicat ou d'un avocat, c'est plus sage. 

je suis surpris de cette suggestion . Si à chaque fois qu'un salarié a un problème d'horaires, la "sagesse" c'est de mettre un syndicat ou un avocat dans le circuit, dèja que les prud'hommes sont surchargés pour des demandes en tout sens ...

Pour moi la sagesse pour l'employé , c'est d'abord de connaitre précisément ses droits et quand on a conscience de ce qui relève du droit de l'employeur, d'user de diplomatie pour obtenir un compromis que la loi ne garantie pas. Je ne connais aucun employeur qui soit enclin à faire un comprommis après qu'un salarié se soit adjoint les services d'un syndicat ou d'un avocat.

J'invite Barbibulle à vérifier précisément ses droits, et de rechercher ensuite si elle désire un compromis au dela de ses droits en bonne intelligence. IL existe d'ailleurs la rupture conventionnelle qui précisément permet à chacun de sortir de ce genre de situation sans conflit.


aivilo84 aivilo84icon_post
Citation : Marinela 


j'ai souvenir d'avoir remis en cause un "avantage acquis" ( mercredi ou samedi) pour une préparatrice pour le repartir sur TOUTES les préparatrices. Elle n'a eu d'autre solution que de démissionner. Quelquefois, un retour de congé parental conduit à redéfinir ces avantages au profit de la collectivité. C'est bien le rôle du chef d'entreprise que d'y porter reméde. Après, le dialogue et la manière de faire passer la réforme, c'est autre chose .... 


une titulaire anti congé parental ?
PoLoGwADa PoLoGwADaicon_post
je rejoins Marinela sur le fait que la vie en entreprise n'est pas un long fleuve tranquille.
Il faut faire avec les aléas de la vie, ce qui préoccupe le plus le titulaire étant forcément la bonne marche de son entreprise. Il faut savoir gérer l'équipage pour contenter tout le monde au mieux , même si c'est pas toujours simple.
Défendre ses droits oui, mais les connaitre avant tout !
Pharmechange est justement là pour nous aider...
Barbibulle Barbibulleicon_post
merci de m'avoir répondu, c'est super sympa. Il est vrai ma situation n'est pas simple...sur 6 salariés, nous sommes que 3 à avoir eu des changements.
1 préparatrice garde tous ses mercredis et ses samedis, elle a un enfant de 11 ans, la 2 ème préparatrice travaille uniquement 1 mercredi sur 3 et 1 samedi sur 3 car elle a un enfant de 10 ans, la 3 ème préparatrice , n'a pas d'enfant et travaille 1 samedi sur 3 , et jour de repos vendredi et mardi après midi.
je suis la seule à commencer à travailler à partir de 15 h, 1 mercredi après midi de libre sur 3 ....
je suis en quarantaine, tous mes faits et gestes sont surveillés, je travaille dans l'angoisse et la peur de faire une faute, biensûr je cherche du travail, mais faire tout pour que je démissionne, c'est trop facile....biensûr nous sommes trops nombreuses, mon employeur a engagé 2 cdi lors de mon absence. Elle savait dès mon départ en congé parental que je reviendrai..je reviens et 2 personnes sont de trop.Une de mes collègues vient d'être licenciée (économique), la prochaine c'est qui ????
Barbibulle
Marinela Marinelaicon_post
Citation : aivilo84 

Citation : Marinela 


j'ai souvenir d'avoir remis en cause un "avantage acquis" ( mercredi ou samedi) pour une préparatrice pour le repartir sur TOUTES les préparatrices. Elle n'a eu d'autre solution que de démissionner. Quelquefois, un retour de congé parental conduit à redéfinir ces avantages au profit de la collectivité. C'est bien le rôle du chef d'entreprise que d'y porter reméde. Après, le dialogue et la manière de faire passer la réforme, c'est autre chose .... 


une titulaire anti congé parental ? 

relis ce que j'ai écris ....
PoLoGwADa PoLoGwADaicon_post
si tu t'entends bien avec tes collègues, essaie de voir avec eux afin de proposer un emploi du temps équitable, qui puisse t être réaliste (normalement c'est au titulaire de le faire, mais là ça semble poser problème...)

si tu penses que eux aussi vont te mettre des bâtons dans les roues pour conserver leurs "privilèges", il ne te reste plus qu'à partir la tête haute en proposant une rupture conventionnelle à ton patron... et à chercher au plus vite.
Manager Managericon_post
Ben excuse moi :
Refus de modification des horaires : faute
Refus de la répartition des jours de travail : l'employeur ne modifie pas ou licencie pour motif économique.

Or il n'y a pas de contrat de travail avec les éléments prévus par la CCN. Moi de loin je ne mouillerai pas. ==> http://www.pharmechange.com/sections.php?op=viewarticle&artid=18
PoLoGwADa PoLoGwADaicon_post
Citation : Barbibulle 

mention sur le document" la durée hebdo de travail est repartie selon l'horaire collectif affiché étant entendu que cet horaire collectif peut être modifié ponctuellement ou définitivement par l'employeur en fonction des necessités de l'entreprise(...) je m'exécute et signe le document."
 


pour moi le problème vient de là... elle n'a aucun droit à revendiquer!!
pas de licenciement économique possible ... me trompe je ?
Marinela Marinelaicon_post
Citation : Barbibulle 

merci de m'avoir répondu, c'est super sympa. Il est vrai ma situation n'est pas simple...sur 6 salariés, nous sommes que 3 à avoir eu des changements.
1 préparatrice garde tous ses mercredis et ses samedis, elle a un enfant de 11 ans, la 2 ème préparatrice travaille uniquement 1 mercredi sur 3 et 1 samedi sur 3 car elle a un enfant de 10 ans, la 3 ème préparatrice , n'a pas d'enfant et travaille 1 samedi sur 3 , et jour de repos vendredi et mardi après midi.
je suis la seule à commencer à travailler à partir de 15 h, 1 mercredi après midi de libre sur 3 ....
je suis en quarantaine, tous mes faits et gestes sont surveillés, je travaille dans l'angoisse et la peur de faire une faute, biensûr je cherche du travail, mais faire tout pour que je démissionne, c'est trop facile....biensûr nous sommes trops nombreuses, mon employeur a engagé 2 cdi lors de mon absence. Elle savait dès mon départ en congé parental que je reviendrai..je reviens et 2 personnes sont de trop.Une de mes collègues vient d'être licenciée (économique), la prochaine c'est qui ????
 

compte tenu des nouveaux éléments que tu indiques, si ce nouvel horaire ne déroge pas aux règles exposées plus haut, j'éviterai de rester dans la ligne de mire ...

Visiblement, il y a eu une faute de gestion qui consiste à embaucher DEUX personnes en CDI pour en remplacer UNE SEULE qui devait de toute façon revenir. Pourquoi ? bref, il faut revenir à un effectif normal, progressivement.....
Marinela Marinelaicon_post
Citation : PoLoGwADa 
pour moi le problème vient de là... elle n'a aucun droit à revendiquer!!
pas de licenciement économique possible ... me trompe je ? 

Si, mais ça coute un bras à l'employeur, elle essaye la démission "gratuite". C'est le management par la terreur, quoi ....
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie
Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 604 709 557

  • Nb. de membres 15 272
  • Nb. d'articles 356
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques