Index du forum »»  Salaires »» Coeff 450 en saison ?

Coeff 450 en saison ?#8254

6Contributeur(s)
domi73pfcAntoine_pharmadamien-en-merpotarde17loulou77
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
domi73 domi73icon_post
on me propose seulement un coef 450 , pour un CDD, car un logement est fourni.
(Normalement, le logement, c'est un avantage en nature...)
J'était à 600 depuis un moment, mais bon, j'en ai fait mon deuil!!

450, Est ce un salaire qui se pratique habituellement pour une saison?

(je sais pas si je dois accepter, mais je galère trop depuis 4 mois!!!)


pfc pfcicon_post
quelle région?
si logement indiv et correct et charge comprise ç'est honnete
attention aux radins qui te font payer les charges
Antoine_pharma Antoine_pharmaicon_post
On va presumer que c'est en vue des vacances d'hiver et au ski , si c'est saisonnier...
ça peut dependre aussi de tes horaires si c'est le cas, logement, salaire, et eventuellement possibilité d'aller skier, 450 me semble pas de l'exploitation...
Mais bon, j'ai jamais exercer en saisonnier, je me contente de mon 500 dans mon coin perdu, sans piste, sans logement... et j'en vis bien :)

---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "
damien-en-mer damien-en-mericon_post
Domi, la classification de la Convention Collective définit les salaires minimum (rien n'interdit de faire plus) en fonction de ton ancienneté dans la profession (et non dans ton officine, c'est autre chose) :
- échelon 1 : moins de un an de pratique professionnelle - minimum coeff 400
- échelon 2 : Après un an de pratique professionnelle dans l'échelon précédent - minimum coeff 430
- échelon 3 : après deux ans de pratique professionnelle dans l'échelon précédent - minimum coeff 470
- échelon 4 : après trois ans dans l'échelon précédent - minimum coeff 500.

Ton niveau de responsabilité intervient aussi dans la définition de ton coeff minimum (en particulier si tu as des pharmaciens sous tes ordres, mais pour une saison, faut peut-être pas rêver...)

Enfin, selon la station où tu dois faire ta saison, si tu parles anglais ou allemand du matin au soir : "Le personnel polyglotte a droit à une bonification de 8 % sur le salaire minimum de son coefficient pour l'utilisation professionnelle et régulière d'une langue étrangère ; la bonification est de 4 % sur le salaire minimum de son coefficient par langue supplémentaire utilisée. Cette bonification est indépendante du salaire proprement dit et s'ajoute dans tous les cas au salaire brut." Après, il y a ce à quoi on a droit et ce à quoi on peut réellement prétendre. Alors disons que le respect du coeff de ton échelon semble un minimum !

A toi de te situer... Mais si tu pouvais ne pas brader le diplôme, tes confrères t'en seraient reconnaissants... ;-)
potarde17 potarde17icon_post
Damien et Antoine, trouvez-vous qu'un coeff 500 (en campagne) avec 30 ans d'expérience (et oui je suis vieille !) c'est brader son diplôme ?

ou pas ...

(juste pour avoir votre avis)

Sinon je suis d'accord avec vous pour Domi, il faut tenir compte du reste : les horaires, les possibilités extérieures (ski), l'ambiance (qu'on ne découvre qu'une fois "dedans"), la localisation....Sans oublier en contrepartie l'enrichissement professionnel qu'il y a à faire des remplacements, c'est toujours une découverte et l'occasion d'apprendre de nouvelles façons de travailler. Perso, je pense qu'avec le logement c'est tout à fait correct. (je ne suis peut-être pas assez exigeante, justement j'attends vos avis ;-))
Antoine_pharma Antoine_pharmaicon_post
Brader son diplome c'est l'exercer quelques soit son salaire dans de mauvaise conditions, ou en faisant trop de concession à ses principes...
Par exemple, je n'echangerais pas mon 500 dans mon coin perdu contre un 600 en ville à paris , avec bouchon, loyer hors de prix, pollution... J'ai ma maison, mon mardi dispo pour faire le marché.... ça n'a pas de prix coefficientable ça :) Idem pour les conditions de travail...
Il ne faut pas etre plus royaliste que le roi non plus, tu apprecie toujours plus ton assiette si tu regarde pas celle du voisin... :)

---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "
loulou77 loulou77icon_post
ton cas me rappelle un remplacement que j ai effectué à longwy ( un gros village à côté) il ya 13 ans ( le bout du monde), à coeff 500, je galerais à l epoque, logé au formule1 du coin, le patron du formule1 demandant à la tirulaire ( grosse pharmacie sup à 2 millions : on lui fait le petit dejeuner ? ah non repondit la titulaire pretextant que j etais suffisamment payé.
"ah la salope !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! "
l année suivante, elle m a retelephoné pour un nouveau remplacement en pleine été, je l ai envoyé "chier" c'est le cas de le dire preferant la randonnée à saint veran dans les hautes alpes avec mes parents.
loulou77
damien-en-mer damien-en-mericon_post
Saint-Véran : le Queyras et de bons souvenirs de vacances du tempsde mes études.
Saint-Véran et de délicieux souvenirs gustatifs (mais cette sis, ça se passe au sud de la Bourgogne... ;-) )

Pour Potarde17 : ma réponse se place sur un autre terrain que celle d'Antoine. Je pense que les deux peuvent être cumulées.
Quand je parlais de brader le diplôme, j'évoquais bien entendu le volet financier de l'affaire, et no le volet moral.
30 ans d'ancienneté = échelon 4 = coeff 500
Si tu n'as pas de confrères sous tes ordres, c'est la règle de base. Ce n'est donc pas, a priori, brader ton diplôme.
Mais si dans ton secteur, il est courant de se faire embaucher à coeff 600 pour des postes équivalents et que tu as accepté 500 pour trouver avant tout le monde, là oui, tu as bradé le dipl^me.

Il ne faut pas perde de vue que le nombre total de postes de pharmaciens adjoints en France découle plus ou moins exactement du nombre de postes imposés en fonction du CA des officines françaises. On nus embauche, 95 fois sur 100, parce qu'on n'a pas le choix. Donc, accepter des salaires plus bas n'augmentera pas le nombre de postes disponibles. Et inversement, maintenir des salaires plus haut ne fera pas diminuer le nombre de postes non plus. Conclusion : si le travail se fait rare, autant ne pas y ajouter une baisse de salaire !

Je sais pas pourquoi... Je me trompe peut-être... Mais je sens que je vais encore titiller Loulou... ;-)

Damien.
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie



Le droit du travail vous semble complexe ?
Vous avez besoin d'y voir plus clair par rapport aux textes de la Convention collective nationale de la pharmacie d'officine ?
Découvrez pour chaque article, un commentaire détaillé qui vous aidera au quotidien à encadrer vos relations avec votre employeur ou vos salariés.


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 604 662 430

  • Nb. de membres 15 272
  • Nb. d'articles 356
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques