Index du forum »»  Salaires »» travail égal et salaires différents

travail égal et salaires différents#8196

5Contributeur(s)
RAROUManagerPharmaGuideurorchidee17domi73
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
RAROU RAROUicon_post
Bonjour,
pourriez-vous m'éclairer sur un sujet : après un bac+1 année de FAC pharmacie (dur dur), j'ai fait un BP dans la même pharmacie et cela depuis 7 ans. Je gagne actuellement 1300 net et mon patron a embauché une préparatrice en pharmacie l'année dernière (elle avait 20 ans d'expérience dans les anciennes pharmacies) et elle gagne actuellement 1600 net. J'ai vu sur la convention "travail égal, salaire égal" . Dois-je prétendre avoir le même salaire qu'elle sachant qu'on a le même diplôme, je fais le même boulot qu'elle et plus car je m'occupe de tous ce qui est papiers (rejets, télétransmissions, ....) et au niveau chiffre d'affaire je remplie 2 fois plus le tiroir caisse ?!!!!
Si oui pourriez-vous me citer un article de loi pour ne pas paraitre ridicule devant le patron ?
Où Est-ce que son expérience compte pour justifier son salaire ? :#
Merci d'avance pour votre réponse.
Sincères salutations.
RAROU
Manager Managericon_post
Nous sommes dans le privé rien ne t'empêche de négocier un salaire différent avec ton employeur mais tu ne peux pas en vouloir à ta nouvelle collègue.

On ne peut pas être vieux avant d'être jeune : ta collègue ayant 20 ans d'ancienneté est de fait à un coef supérieur au tiens, il arrive que la prime d'ancienneté soit reprise par le nouvel employeur.

Tu trouveras ici le plan de carrière des préparateurs en pharmacie, tu verras que dans ton cas le coef minimum au bout de 7 ans est 260 et qu'au bout de 20 ans d'activité professionnelle il est de 300 ==> http://www.pharmechange.com/sections.php?op=viewarticle&artid=46

Si on imagine que cette collègue avait 15 ans d'ancienneté dans l'entreprise précédente sa prime d'ancienneté était de 276.62€ ==> http://www.pharmechange.com/sections.php?op=viewarticle&artid=218

Je pense que tu devrais positiver et être boosté pour renégocier ta propre situation. Si effectivement tu apportes beaucoup à l'entreprise pourquoi ne pas envisager le coef 330... A toi de jouer.
RAROU RAROUicon_post
Merci Administrateur d'avoir répondu si vite.
Je n'en veux pas du tout à ma collègue mais surtout à mon patron. J'estime que je suis surtout moins payée par rapport à ce que je fais comme taches. Et quand je pense que des nouvelles diplômées (dans la même pharmacie sont au même salaire que moi), je me dis qu'il faut que j'ais peut être aussi le même salaire que la nouvelle collègue qui a 20 ans d'expérience.
Et je voulais aussi embéter un peu mon patron car je pense que mon salaire ne bouge parce qu'il m'en veut d'avoir fait 6 mois de mi-temps pour mon 1er enfant en attendant une crêche et 1 ans de mi-temps pour mon 2 ème et aussi parce que à cause de mes enfant, je refusais toutes les formations hors temps de travail (non rémunérées bien sûr).
J'ai découvert votre site tout à fait par hasard et je pense que je ne vais plus décoller de l'ordinateur ?!!!!
Vous faites un travail formidable. Merci encore et très sincères salutations.
RAROU
PharmaGuideur PharmaGuideuricon_post
Citation : RAROU 
je refusais toutes les formations hors temps de travail (non rémunérées bien sûr).

Petite précision : les formations hors temps de travail sont prévues dans la règlementation,
en DIF comme en plan de formation, et elles doivent être rémunérées (au moins à 50% selon les différents cas)
l'accord du salarié est nécessaire, vous pouvez donc refuser, et dans le DIF c'est encore mieux c'est le salarié qui doit être à l'origine de la formation.

"non rémunérées" ca ne peut pas aller bien sur,
je crois qu'il y a beaucoup d'ignorance là dedans et le "ne pas se compliquer la vie avec des papiers..."
c'était quoi exactement ? des soirées labo ?
Jean-Michel Refalo
PharmaGuideur
RAROU RAROUicon_post
Merci pour vos informations Mr REFALO ! :=!
En fait c'était des soirée labo et aussi des formations faite par Pharmaréférence ( mon patron est adhérent), j'allais sur Paris pour formation Boiron, informatique, 4321 régime, ...On avait même une représentante qui venait pendant notre pose déjeuner nous former. ça devenait insupportable.

Quand on a des enfants à faire garder et qu'on n'est pas rémunéré, cela n'est pas acceptable. Et surtout quand on va en soirée labo et qu'on rentre à minuit et que le mari rale :paf ce n'est pas mieux.

Le patron nous dit que les formations avec pharmaréférence sont obligatoires même hors temps de travail.
au fait pour les 50% est-ce que les titulaires ont une aide de l'OPCAPL ou un autre organisme ou pas ?
Sincères salutations
RAROU
PharmaGuideur PharmaGuideuricon_post
Pour une formation en DIF (donc demandée par le salarié) si elle a lieu hors le temps de travail le salarié perçoit une allocation de formation sur la base de 50% de son salaire horaire net.
Si cette formation en DIF est prise en charge par l'OPCA-PL, cet organisme prend aussi en charge l'allocation de formation.
Jean-Michel Refalo
PharmaGuideur
orchidee17 orchidee17icon_post
Je suis un peu perdue soudain.... j' ai toujours rémunéré les formations imposées par l' évolution de l' officine, que cela soit 3 jours de cours d' aromathérapie à l' extérieur, ou une formation complète un midi ou un soir à l' officine sur une nouvelle gamme que l'on mettait en place . et même les réunions obligatoires pour le fonctionnement de l' officine. Donc si le salarié était de congé ce jour là, il récupérait son jour, son heure de réunion, etc ; Je ne payais pas en heures sup néanmoins , quand bien même la semaine dépassait 35 heures du fait des jours des formations.

Zéro pour les soirées labos à l' hôtel, entre publicité et petits fours, totalement facultatives pour moi ( de bons moments souvent, sans plus !) .

Peut-on faire un résumé, cher Pharmaguideur?
Prenons le cas d'une formation de 3 jours consécutifs, dont 2 jours auraient du être travaillés et le 3ème un congé.

1) si DIF à la demande du salarié ?
2) si la formation est imposée par l' officine ?
Merci d' avance. :b
PharmaGuideur PharmaGuideuricon_post
Citation : orchidee17 

Je suis un peu perdue soudain.... j' ai toujours rémunéré les formations imposées par l' évolution de l' officine, que cela soit 3 jours de cours d' aromathérapie à l' extérieur, ou une formation complète un midi ou un soir à l' officine sur une nouvelle gamme que l'on mettait en place . et même les réunions obligatoires pour le fonctionnement de l' officine. Donc si le salarié était de congé ce jour là, il récupérait son jour, son heure de réunion, etc ; Je ne payais pas en heures sup néanmoins , quand bien même la semaine dépassait 35 heures du fait des jours des formations.

Zéro pour les soirées labos à l' hôtel, entre publicité et petits fours, totalement facultatives pour moi ( de bons moments souvent, sans plus !) .

Tout à fait d'accord là-dessus, et sans même parler de légalité ou pas, cela fait partie de la bonne ambiance dans la pharmacie qui est indispensable à la réussite d'une officine.
Et cela évite d'être parmi ceux qui disent : "J'en ai encore une qui démissionne, c'est la 3ème depuis le début de l'année..."
"C'est infernal, je n'arrive pas à recruter, ils ne restent pas..."

Pour répondre à l'exemple :

1/ en cas de DIF demandé par le salarié : pour les 2 premiers jours le salaire lui est payé sans changement et ces 2 jours ne doivent pas être "rattrapés" pour le 3ème jour le salarié perçoit une allocation de formation sur la base de 50%, et si cette formation en prise en charge par l'OPCA-PL cette allocation de formation est remboursée à la pharmacie par cet organisme.

2/ en cas de plan de formation (c'est la pharmacie qui a envoyé le salarié en formation) : même chose pour les 2 premiers jours : pas de changement sur le salaire et ces 2 jours ne doivent pas être "rattrapés"
Pour le 3ème jour c'est un peu plus compliqué, mais disons que dans le cas le plus fréquent, il sera payé au salarié à son taux horaire normal, sans majorations d'heures supplémentaires (dans la limite de 50 heures par an et par salarié et avec l'accord écrit du salarié).

Pour ceux qui veulent être plus précis et connaitre les 3 cas prévus par la règlementation du plan de formation, qui sont fonction de la nature de la formation suivie (ci-dessus je traite le 2 qui est le cas le plus courant) :
http://www.pharmaguideur.fr/index.php?id=20

Pour les réunions de travail, ce n'est plus de la formation, donc ce sont les règles d'heures supplémentaires majorées qui s'appliquent (ou pour les temps partiels les règles d'heures complémentaires).
Jean-Michel Refalo
PharmaGuideur
domi73 domi73icon_post
par rapport aux formations non rémunérées, j'ai refusé un poste car il était OBLIGATOIRE de s'y rendre , et ce une fois par semaine. elles pouvaient avoir lieu à paris ou dans la pharmacie. J'ai répondu que j'avais l'habitude , d'assister à des formations pdt mes heures libres, mais que c'était le caractère obligatoire qui me dérangeait.
il faut dire que dans l'annonce, il était précisé: "forte capacité d'intégration et respecter les regles en vigueur dans l'officine". J'ai compris après l'entretien ce que cela voulait dire. C'est malheureux d'imaginer les 5 ou 6 prep qui étaient présentes finir tous les soirs à 20h , et devoir partir à paris pendant 2 jours, elles ne les voient jamais , leurs enfants...




Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie



Le droit du travail vous semble complexe ?
Vous avez besoin d'y voir plus clair par rapport aux textes de la Convention collective nationale de la pharmacie d'officine ?
Découvrez pour chaque article, un commentaire détaillé qui vous aidera au quotidien à encadrer vos relations avec votre employeur ou vos salariés.


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 604 718 812

  • Nb. de membres 15 272
  • Nb. d'articles 356
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques