Index du forum »»  Droit du travail »» repas sur le lieu de travail

repas sur le lieu de travail#8065

10Contributeur(s)
SFnhl1967Marinelapfcorchidee17cortonorbert9julescorto2Manager
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
SF SFicon_post
Mon titulaire n'accepte pas que l'on mange à la pharmacie entre midi et 14h or je travaille à 30 km de chez moi? A-t-il le droit?
nhl1967 nhl1967icon_post
Bonjour SF,

Si la pharma est ouverte et que tu t'installes au comptoir avec assiettes et fourchettes pour manger, on peut comprendre les réticences de ton boss ... :-D :-D

Bon, essayons d'être un peu plus sérieux ... : si la pharma est ouverte et que tu manges discrètement dans un coin de la pharma sans perturber les activités habituelles de la pharmacie, il pourrait te laisser déjeuner tranquillement .

S'il ferme entre midi et 14H et qu'il rentre chez lui, on peut comprendre qu'il soit réticent à te laisser seul enfermé dans la pharmacie .
Marinela Marinelaicon_post
Citation : SF 

Mon titulaire n'accepte pas que l'on mange à la pharmacie entre midi et 14h or je travaille à 30 km de chez moi? A-t-il le droit? 

absolument; rien ne l'oblige à vous laisser manger dans les locaux entre 12 et 14

ps: manger dans un "coin" de la pharmacie, c'est une très mauvaise idée , comme de mettre sa bouffe dans le frigo des produits ou vaccins.

Tout cela doit être prévu dans une salle ad hoc avec frigo spécifique, table, chaises, ... enfin pour les patrons qui en ont envie bien sur puisque ce n'est pas obligatoire !
pfc pfcicon_post
demande lui des tickets resto..
SF SFicon_post
Quelques précisions: la pharmacie est fermée de 12h à 14h et nous avons une salle equipée d'une table et de chaises où nous prenons le thé dans l'après midi et il y a meme un frigo autre que celui ou sont rangés les produits thermosensibles.
orchidee17 orchidee17icon_post
Il y a les conditions matérielles pour déjeuner sur place mais ton titulaire ne l'accepte pas.
A mon avis, il n'a pas envie que quelqu'un reste seul dans sa pharmacie fermée, , ce qui l' obligerait à boucler son bureau avant d'aller-manger, ou bien à vérifier qu'aucun papier ne traine , etc... Il y a des titulaires un peu cachottiers. Et en 2H, tu as le temps de lire et fouiller tranquillou.
Ce n' est qu'une hypothèse.
Ou alors il déjà eu à subir des vols internes, et il est traumatisé à vie ( et cela se comprend!).
Il faut te dire aussi que tu as accepté le boulot avec la pause du midi et les 30 kms de chez toi. Tu ne peux pas faire grand-chose, sauf dialoguer, une solution peut-être du côté de tes horaires, ou bien une collègue chez qui manger en partageant les courses?

corto cortoicon_post


moi aussi ,jusque là ,j'autorisai ma préparatrice à prendre ses repas su rplace dans la salle de garde aménagée pour les remplacements,mais je pense qu'après son retour d'arret maladie (si elle revient et ne prolonge pas de 15 jours en 15 jours ) ,je lui demanderai de prendre ses repas ailleurs :il est vrai que l'accès au bureau et à l'ordinateur du bureau est libre et que ma confiance en cette collaboratrice a fortement chutée .
ne te laisse pas enchainer par les événements de la vie quotidienne mais ne t'y soustrait jamais,ainsi tu atteindras la libération

tao te king
norbert9 norbert9icon_post
Je trouve ça dommage d'interdire de manger dans la pharmacie surtout s'il y a une pièce prévue pour...De toutes façons les vols il peut yen avoir quand même durant la journée...
Enfin ce n'est que mon avis...
Qiuant à toi corto c'est vraiment un castellement particulier que je te comprends.
corto cortoicon_post

c'est sur ,car mon personnel temporaire ou en cdi ,quand le besoin ou le trajet l'obligeait a toujours pu manger sur place ,mais là ,c'est décidé ,je marque le coup :j'espère simplement que cela ne sera pas réprehensible d'interdire à son retour ce que j'autorisais avant ,c'est à dire ,considéré comme me le reproche déjà cette préparatrice comme du harcèlement .
ne te laisse pas enchainer par les événements de la vie quotidienne mais ne t'y soustrait jamais,ainsi tu atteindras la libération

tao te king
Marinela Marinelaicon_post
Attention, si ce changement n'est lié qu'a son comportement ce sera considéré comme une sanction déguisée et donc un facteur aggravant aux prud'hommes. Il faut être plus habile (sournois !) que cela ...... et trouver un motif SANS relation avec le conflit sous_jacent . sinon boom aux Prud'hommes ....
jules julesicon_post
Oh oh oh, franchement je ne suis que préparatrice mais je pense que quand on embauche quelqu'un on doit avoir une grande confiance. donc manger à la phie où pas ne devrais pas poser autant de questions. Par contre dans ton cas Corto je comprend ton soucis mais là je pense qu'il faut absolument trouver un
terrain d'entente pour qu'elle ne revienne plus dans ta boutique. Travailler avec une personne en qui on n'a plus confiance doit être très difficile, on peut avoir des problèmes avec son boss certes, on peut être en total désaccord (ce qui est arrivé dans notre officine) mais il y a toujours des solutions pour que tout rentre dans l'ordre. Je pense qu'elle a sérieusement besoin de ce faire secouer les puces afin de réagir car une profession comme la notre mérite respect les uns envers les autres. Honnêtement une rupture conventionnelle de contrat devrait être la meilleurs des solutions pour toi Corto même si il faut payer des indemnités de toute façon tu ne pourras pas travailler de façon zen avec ce soucis et tes collaboratrices en subiront les conséquences malgré toi.
jules
corto2 corto2icon_post

très heureux de voir que des collaboratrices au titulaire comprennent ce genre de situation .

il est bien dans notre intention de lui proposer une rupture conventionnelle :le problème ,si elle prolonge de 15 jours en 15 jours son arret maladie .....
avec le temps ,va tout s'en va
Manager Managericon_post
Article R4228-23 En savoir plus sur cet article...
Créé par Décret n°2008-244 du 7 mars 2008 - art. (V)


Dans les établissements dans lesquels le nombre de travailleurs souhaitant prendre habituellement leur repas sur les lieux de travail est inférieur à vingt-cinq, l'employeur met à leur disposition un emplacement leur permettant de se restaurer dans de bonnes conditions de santé et de sécurité.
Par dérogation à l'article R. 4228-19, cet emplacement peut, sur autorisation de l'inspecteur du travail et après avis du médecin du travail, être aménagé dans les locaux affectés au travail, dès lors que l'activité de ces locaux ne comporte par l'emploi de substances ou de préparations dangereuses.


Si un salarié en fait la demande la mise à disposition d'une pièce devient une obligation.

L'ensemble de ces articles du droit du travail est intéressant pour connaitre les obligations des employeurs en matières de locaux de travail.

==> http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idArticle=LEGIARTI000018532006&idSectionTA=LEGISCTA000018532008&cidTexte=LEGITEXT000006072050&dateTexte=20090804
corto cortoicon_post


la demande n'a pas étét faite par la salariée mais proposée par l'employeur .

ne te laisse pas enchainer par les événements de la vie quotidienne mais ne t'y soustrait jamais,ainsi tu atteindras la libération

tao te king
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie
Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 612 651 848

  • Nb. de membres 15 361
  • Nb. d'articles 360
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques