Index du forum »»  Droit du travail »» changement d'horaire suite retour congé parental d'une collègue

changement d'horaire suite retour congé parental d'une collègue#7456

5Contributeur(s)
doudouceerythrinaManagerelbragardBixente64
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
erythrina erythrinaicon_post
Coucou!

Je me tourne à nouveau vers vous pour vos précieux conseils. :b

Voilà mon mari et moi même travaillons dans la même officine (lui en tant que conditionneur rayonniste et moi en tant que préparatrice)

Nous avons tout les 2 le mercredi comme jour de repos.

Or j'apprends aujourd'hui qu'une collègue qui était en congé parental (3 ans) et qui travaillait en "binôme" avec mon mari (elle le matin et lui l'après midi et vice et versa) va reprendre le boulot prochainement.
Le souci est qu'elle souhaite dorénavant son mercredi comme jour de repos (alors que c'est nous qui le possédons jusqu'à présent)

Mon employeur est il dans l'obligation de satisfaire sa requête? :# (et donc de nous sucrer le mercredi à mon époux et moi même)
Quelles pourraient être les conséquences si mon patron lui refuse son mercredi ou s'il nous oblige à nous cette modification?

Merci pour vos réponses et votre aide! :-kiss)


doudouce doudouceicon_post
Bonjour,

rien n'est obligatoire à ce stade.Tu sais moi je comptais reprendre suite à mon congé parental et sans que je lui demande quoi que ce soit,
elle m'impose un 35 H et me dis que ce n'est pas parce que j'ai 3 enfants que je suis prioritaire part rapport à une autre qui n'en n'a pas.
Elle demande simplement si elle peut bénéficier du mercredi à ce moment là c'est à ton employeur de tous vous réunir et pour éventuellement partager les mercredis ou bien pourquoi pas proposer un mercredi sur 2.

Parles-en avec ton mari et vois si tu peux faire des concessions sachant que vous êtes ton mari et toi de repos ensemble ce jour là.Elle est parti 3 ans c'était son droit ,maintenant à l'employeur d'essayer de faire en sorte de ne léser et de ne blésser personne.

Ne laisse pas le malaise s'installer.
Manager Managericon_post
Le droit du travail s'applique à tout le monde. Normalement le salarié dont le contrat de travail a été suspendu pour congé parental retrouve son poste et les conditions de son contrat tels qu'ils étaient avant son départ. Si se contrat doit être modifié à la demande du salarié rentrant, il appartient à l'employeur de vois ce qu'il accepte.
Pour les vôtres, un avenant a t'il été signé modifiant vos jours de travail?
Je travaille moi aussi dans la même officine que mon épouse, je connais donc la problématique, il y a des avantages et des inconvénients, mais on ne peut pas non plus déplacer tous les collègues au bénéfice du couple au risque de rejet de la part du reste de l'équipe.

Il y a des couples qui souhaitent ne pas travailler les mêmes jours pour résoudre les pb de gardes, d'autres qui souhaitent avoir les jours ensemble, de plus avec l'évolution de l'age des enfants la demande évolue. Ce n'est pas facile.
La seule chose prévue dans la CCN concerne les congés payés des couples ==> http://www.pharmechange.com/sections.php?op=viewarticle&artid=25
doudouce doudouceicon_post
Bonjour Manager,

en ce qui me concerne aucun avenant ne m'a été proposé.Mon employeur est formelle lorsque je reprendrai en Aôut si je ne suis pas d'accord je devrai démissionner.
pas facile surtout qu'en ce moment elle attend une réponse de ma part.Comment faire aller la voir et risquer le conflit oral (elle est très coléreuse et moi très calme) ou bien lui écrire une lettre.
je préfère régler tout ça oralement.
je vous tiens au courant dans les semaines à venir.
erythrina erythrinaicon_post
Bonjour,

Merci Manager pour toutes ces précisions.(c'est vrai qu'on a pas à se plaindre on a quand même pas mal d'avantages à travailler ensemble:horaires,vacances,soutien moral...) :b

Finalement le problème c'est résolu Doudouce. :-D

Nous terminons tout les soirs à 20h mon mari et moi même (samedi inclus) :-? .c'est pour cela que nous voulions conserver absolument au moins le mercredi de repos ensemble surtout que je suis enceinte de notre 1er bébé. :b
Ce n'était pas par pur égoïsme... ;-)

Mon employeur lui a signalé qu'il ne pouvait pas modifié son jour de repos qui était le vendredi pour le mercredi.
En plus elle souhaitait finir également à 16h tout les jours alors qu'avant son congé elle finissait certains soirs à 20h.Elle voulait faire modifier intégralement ses horaires au détriment du reste de l'équipe... :paf

Ils en sont arrivés d'un commun accord au licenciement (à l'amiable) puisque ses anciens horaires ne lui convenaient plus et que mon employeur ne pouvait pas lui en fournir d'autre vis à vis organisation du travail.

Je ne pense pas que tu sois obligé de démissionner dans ce cas là.
Il me semble au point de vu législation que s'il y a modification du contrat de travail et que tu refuses c'est licenciement et pas démission.... mais je ne suis pas experte dans ce domaine. :#

Peut être que Manager pourra t'éclairer ou tout autre membres du site.

Dans tout les cas je te souhaite bon courage pour la suite et j'espère que tout s'arrangera pour toi.

:-kiss)


Manager Managericon_post
Parfait erythrina si tout le monde est d'accord et bravo pour ton bébé.

doudouce, tu as un contrat de travail, c'est celui-ci qui vaut pour ton retour. Comme te le dit erythrina tu n'as pas à démissionner.

C'est ton employeur qui doit te formuler par écrit les éléments qu'il souhaite modifier.

Si les modifications sont importantes et que tu refuses il a soit la possibilité de ne pas le modifier soit la possibilité de te licencier pour motif économique.

Mais si on en arrive là je te conseille de te rapprocher d'un syndicat.
elbragard elbragardicon_post
Apparemment, comme le dit notre cher Manager, un patron peut proposer des changements d'horaires, mais si le salarié refuse, le patron peut le licencier.

http://www.travail-solidarite.gouv.fr/informations-pratiques/fiches-pratiques/contrats-travail/modification-du-contrat-travail.html

Mais Manager, pourquoi parles-tu d'un rapprochement de syndicat ? Ils aident le personnel qui risque de se faire licencier, c'est ça ??
Ou alors ils aident à préparer aux prud'hommes ?
Ne vaut-il pas mieux pour tout le monde d'essayer de s'arranger plus simplement, en discutant, plutôt que de tout de suite aller préparer une contre-attaque au syndicat ?? (ce n'est qu'une question, car je ne connais pas tout cela, ce n'est pas une attaque contre toi cher Manager !!)

Et sinon, toi qui est en général très bien renseigné sur un tas de choses (je l'ai remarqué sur de nombreux forum ou tu m'as éclairé de tes lumières !), peux tu nous expliquer ce qui se passe en cas de licenciement pour ce motif de refus de changer ou diminuer ses horaires : le licenciement est valable, ou alors c'est un motif non réel et non valable (devant les prud'hommes j'entend !) ??
Merci

Dernière question : "Ils en sont arrivés d'un commun accord au licenciement (à l'amiable) puisque ses anciens horaires ne lui convenaient plus et que mon employeur ne pouvait pas lui en fournir d'autre vis à vis organisation du travail. " , licenciement à l'amiable : le patron verse une certaine somme (en général supérieure à ce qui est dû à la base) et en gros l'employé s'il accepte l'argent, il refuse son droit à aller aux prud'hommes ensuite???
Bixente64 Bixente64icon_post
Le rôle d'un syndicat est, entre autre, d'épauler le salarié en cas de coup dur, et là, un licenciement, c'est le gros, trés gros coup dur. Le syndicat, qui connait parfaitement bien le droit du travail aidera le salarié à faire valoir ses droits et à éviter de se faire... tu me comprends...

L'employeur, de son côté, passe bien par un avocat... Disons que c'est le pendant...

Dans le cas où la procédure ne serait pas strictement suivi, que l'employeur tenterait de se soustraire à ses obligations, le syndicat pourrait lui rappeller la loi... et eventuellement aller aux Prud'Hommes.

Bien que certains trouvent que, somme toute, un licenciement est acceptable car il faut pouvoir actionner aussi cette "variable" et ne font pas plus cas du côté humain de ce désastre qu'ils le feraient avec une boite de coton-tiges, je peux te dire que lorsqu'une mesure de licenciement est enclenchée à ton encontre, tu vis des jours bien peu joyeux et ne serait-ce que d'avoir quelqu'un qui t'épaule et te donne l'impression de t'occuper de toi est déjà important. Je l'ai déjà dit ici, mais je vais quand même le répéter : un licenciement est un naufrage pour le salarié et que l'on tente de me dire le contraire est une malhonnêteté. Certains, ici, s'amusent à provoquer en déclamant tels des petits Tapie d'opérette que, somme toute, les salariés sont des variables d'ajustement comme les autres et que pour préserver leurs petits revenus ils sont prêts à lourder le premier qui passe... Je les prie d'accepter l'expression de mon plus profond mépris.
Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.




Message édité par : Bixente64 / 08-03-2009 11:03

elbragard elbragardicon_post
Citation : Bixente64 

Bien que certains trouvent que, somme toute, un licenciement est acceptable car il faut pouvoir actionner aussi cette "variable" et ne font pas plus cas du côté humain de ce désastre qu'ils le feraient avec une boite de coton-tiges, ...
Je l'ai déjà dit ici, mais je vais quand même le répéter : un licenciement est un naufrage pour le salarié et que l'on tente de me dire le contraire est une malhonnêteté.
- Le meilleur remède ne s'achète pas à une pharmacie et sur ordonnance. Le meilleur remède, vous l'avez en vous et il s'appelle l'instinct de vivre -


Message édité par : Bixente64 / 08-03-2009 11:03

 


Je suis d'accord avec ce que tu dis Bixente, et mon post était juste pour demander des info ;-) ;-)

J'espère que tu ne me classais pas dans cette catégorie de "mini Tapie", car mes idées sont tout à fait en accord avec ma conscience là-dessus, et je partage ta vision des choses.
Merci.
Bixente64 Bixente64icon_post
Je ne parlais pas de toi.... "Ils" se reconnaitront...
Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.
doudouce doudouceicon_post
Bonjour à tous,

ça y est j'ai mon entretien avec mon employeur(femme) mardi 17 .C'est la grosse panique dans ma tête .
L'inspecteur du travail m'a dit de bien lui faire comprendre que je refuse la baisse de salaire qu'elle veut m'imposer à ma reprise suite à mon congé parental.

Mais si elle veut négocier mon départ ( ce qui serait pour moi l'idéal) qu'ai-je la possibilité de demander ou proposer comme indemnités sachant que j'ai 12 ans d'ancienneté.

Pas facile! et dans le pire des cas si je dois démissionner quel est la durée de mon préavis.

Merci pour votre aide.
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie
Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 604 688 999

  • Nb. de membres 15 272
  • Nb. d'articles 356
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques