Index du forum »»  Salaires »» comment augmenter de coeff

comment augmenter de coeff#6800

7Contributeur(s)
amarella11ManagerdoremiDelphine66becannensb35ElGringo
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
amarella11 amarella11icon_post
Bonsoir
je voulais savoir comment on augmenter de coeff
au bout de combien d annee
est ce que c le nombre d annee passe dans l officine
ou le nombre d annee apres l examen en vs remerciant d avance :-D
Manager Managericon_post
Tu trouveras le tableau de classification ici ==> http://www.pharmechange.com/sections.php?op=viewarticle&artid=46

Il s'agit bien sur du minimum, la durée d'exercice n'a pas à voir avec la présence dans l'entreprise mais avec l'ancienneté du diplôme.
doremi doremiicon_post
:# difficile à négocier: il faudrait disposer de critères précis et fiables :-? bon courage
Delphine66 Delphine66icon_post
Tu peux toi-même négocier ton salaire en en parlant avec ton Titulaire. La grille des salaires n'est que le minimum conventionnel.
becanne becanneicon_post
Voila,
le principe est simple: les pharmaciens assistants et les préparateurs sont les larbins des titulaires.
Nous sommes très mal payés, trop mal payés pour les compétences et le niveau d'étude requis.
Comment pouvons nous appeler un confrere une personne qui s'attribue un salaire 5 fois superieur. C'est tout simplement scandaleux. Ce sont ces "vieux" qui ont profiter des "opportunités" qu'ont offert les année 60-90. Ce sont les memes qui pourissent l'image du pharmacien, cette épicier qui ne pense qu'à ses grosses voitures et à son golf.
Je ne comprend pas pourquoi il existe un numerosus closus pour le nombre de pharmacie...on a autant de compétence que n'importe qu'elle titulaire, pourquoi n'avons nous pas le droit de mettre nos connaissances, longuements aquises à la faculté, à profit? Pourquoi est ce réserver à certain?
Et bien, moi, je dit vivement l'ouverture du capital, vivement la fin de cette main basse mise sur les officines par un groupe de chanceux, qui ne reconnaissent meme pas cette chance.
Vivement la syndicalisation efficace des employés, pour des conditions et des salaires décent, comme au Etats unis ou au Canada, pays où les salaires du pharmacien se situent entre 4000 et 6000 dollards.
Franchement, un coeff 500.....non, mais se foutent ils de notre gueule???
regardez les médecins...Nous avons fait des études comparables, et eux sont libres de pratiquer où, et comment bon leur semblent...
Pharmacien salariés, Il est temps de se reveiller, il est temps que le pharmacien titulaire, celui qui fait le coq sans la blouse, celui qui critique son confrere redevienne ce qu'il est: un pharmacien et pas un gérant de commerce de luxe.
Des solutions existent, mais ne restons pas figer dans ce protectionisme, ce conservatisme...il faut mettre en avant les qualités scientifiques indiscutables des pharmaciens, et laisser de coté l'aspect mercantile.
L'acte pharmaceutique n'a aucune valeur aujourd'hui...pourquoi? parceque le libéralisme frénétique de l'industrie pharamceutique se l'ait attribué. Ne soyons pas les "laisser pour compte"s, et mangeons nous aussi la part du gateau qui nous reviens largement.
Qu'adviendra t'il de nous?
nsb35 nsb35icon_post
D'un coté la cour des comptes publie un rapport qui stipule qu'il y aurait 5000 offcines de trop. Le conseil de l'ordre l'avait dit quelque mois auparavant.
De l'autre coté, certains assistants prônent encore la disparition du quorum.

Chercher l'erreur...

ElGringo ElGringoicon_post
L'abrogation du Quorum à l'installation aura des incidences sur le nombre des officines, comme toute nouvelle mesure de cet ordre.

Le relèvement du quota de population à 3500hab. a privé bon nombre de pharmaciens de l'opportunité de voire en janvier 2009 leurs dossiers de création ou de transfert aboutir, qui s'en soucie, qui s'en plaint ? pas même les intéressés qui pour certains sans doute fréquentent ce forum ! mais c'est un fait.

Ce n'est pas essentiellement en terme numérique global que l'abrogation du Quorum doit s'appréhender, mais plutot en terme de nouvelles perspectives pour les titulaires comme pour les pharmaciens souhiatant s'installer, mais aussi en terme de répartition des officines sur le territoire.

Par exemple, permettre aux titulaires de petites officines en milieu urbain de pouvoir transférer rapidement où le besoin en officine existe, sans la contrainte du quota de population, de la parution au JO du recensement favorable, sans être bloqué par 5 habitants manquants pour atteindre le quota, ou devoir passer de longs mois devant les tribunaux suite à une contestation dudit transfert, etc.

Plus simple, plus souple, plus efficace, plus économique !
El Gringo


Mais cela n'est plus en rapport avec le propos de départ ...

Message édité par : ElGringo / 07-10-2008 17:41

Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie



Le droit du travail vous semble complexe ?
Vous avez besoin d'y voir plus clair par rapport aux textes de la Convention collective nationale de la pharmacie d'officine ?
Découvrez pour chaque article, un commentaire détaillé qui vous aidera au quotidien à encadrer vos relations avec votre employeur ou vos salariés.


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 604 617 296

  • Nb. de membres 15 272
  • Nb. d'articles 356
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques