Index du forum »»  Droit du travail »» Impossibilité de retrouver un nouveau poste de Préparateur

Impossibilité de retrouver un nouveau poste de Préparateur#5700

11Contributeur(s)
Lolo92-27ElGringoWhoopsAntoine_pharmaManagerramsespoussin_arverneTigresseBixente64mycologcayote
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
Lolo92-27 Lolo92-27icon_post
Bonjour à toutes et à tous...
Ma compagne a un important problème : elle est arrêtée pour 'syndrôme dépressif' depuis plus de 2 mois suite à un harcèlement moral qu'elle subissait dans son officine. Ses titulaires ne lui parlaient absolument pas de la journée et aucune explication concernant le logiciel utilisé (CIP).
Ce soft m'a d'ailleurs l'air particulièrement ardu à maîtriser... Mais c'est une autre histoire.
Bref, elle est suivie par un thérapeute qui l'encourage à chercher une nouvelle officine. Or, alors même que l'entretien se passe TOUJOURS très bien, quelques jours plus tard, elle reçoit une fin de non recevoir...
Il y a fort à parier que les titulaires de son officine actuelle font tout pour la 'griller' dans la région... Car les tituliares se téléphonent souvent (pour ne pas dire toujours) pour connaître la compétence d'une nouvelle collaboratrice...
ALors, d'après vous, quelle est la marche à suivre auprès d'un titulaire intéressé ? Faut-il tout lui dire au risque de voir la place lui échapper une fois encore ?

Merci de m'aider car il semble (j'emploie ici le conditionnel) que les titulaires de son officine actuelle jouent le pourrissement (Jamais signé de Contrat de travail malgré un horaire hebdomadaire de 32h / pas de règlement complémentaire de 32% en plus de la Sécu en violation de la convention collective).
ElGringo ElGringoicon_post
Pourquoi ne pas s'adresser à la DDTEFP de votre département ou à un syndicat pour analyse complète de la situation.
Par ailleurs, plus généralement, il me semble plus judicieux d'évoquer succintement la problématique dans la pharmacie en question avec le futur employeur et de mentionner si c'est le cas d'autres employeurs précédents pour contact.
Car le fait qu'elle n'en face pas mention maximise le problème et donne du crédit aux dires de l'employeur, sans qu'elle puisse se défendre de fait.
Si cette expérience problématique n'est pas trop longue pourquoi ne pas la passer sous silence complet comme une période sans activité ?
D'un autre coté pourquoi ne pas menacer le ou les titulaires de déposer plainte pour harcelement, irrégularité d'emploi, afin de les contraidre à une stricte neutralité lorsqu'ils sont contactés.
Enfin, il est toujours interessant de chercher à savoir pourquoi il(s)ou elle(s) se comportent comme cela.
Souhait d'une démission forcée ?
El Gringo
Lolo92-27 Lolo92-27icon_post
Merci de ta réponse El Gringo... :-P

Mais nous n'avons pas de preuve réelle... Seulement des déclarations de ma compagne... L'absence de Contrat de Travail et de paiement du complément SS ne sont que des choses qui sous-entendent la présence de quelque chose... Mais on ne peut pas parler réellement de harcèlement... C'est du moins ce que nous ont dit des personnes de la Direction du TRavail et de l'ANPE...

ce qui est étrange, c'est que LES médecins qu'elle a vu lui ont INTERDIT de reprendre le travail dans cette officine !

Certes, elle peut démissionner mais dans ce cas, elle perdrait le remboursement SS... Et vu le salaire très bas des préparateurs, ce serait la fin des haricots ! Et les titulaires auraient gagné sur toute la ligne...

Tu es titulaire ? Comment jugerais-tu une préparatrice postulant chez toi qui te dirait ce genre de choses ?
Whoops Whoopsicon_post
Il y a la période d'essai pour se faire son idée...

El Gringo a raison. Le fait qu'elle évoque son problème peut amener un titulaire à se méfier, mais le fait de ne rien dire fera que l'employeur n'entendra qu'un seul son de cloche, ce qui peut être largement plus négatif.
Lolo92-27 Lolo92-27icon_post
Voilà le hic !!! :-( :-( :-?
Du coup quoi faire ? Quoi dire ? :#

La situation a l'air inextricable !
En plus, les titulaires s'appellent non ?

ALors doit-elle changer de métier et oublié ses 14 ans de compétence alors que ce métier, c'est sa passion ?
Antoine_pharma Antoine_pharmaicon_post
D'experience (quoique reduite chez moi, de fait), quand on parle d'une mauvaise experience , il ne s'agit pas de la cacher, de charger uniquement l'autre, mais de presenter la chose de maniere constructive dans l'entretien que tu mene...
et comme dis whoops , y a le mois d'essais pour ça ....
Alors que si elle ne dit rien, que le titulaire appelle son ancien employeur, meme si celui ci ne charge pas trop ton amie, le titulaire retiendra qu'elle lui en as pas parlé, comment veux tu faire confiance a qqn qui te ment dés l'entretien d'embauche en te cachant des choses ...
---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "
Whoops Whoopsicon_post
Il vaut mieux le dire. Il y a certains problèmes qui peuvent se détecter assez vite... et donc pendant le mois d'essai. Si les titulaires ont vraiment besoin d'un employé, ils pourront lui donner une chance.

Si elle ne parle pas de son problème et que l'employeur appelle son titulaire, elle risque de passer pour quelqu'un qui cache son jeu.

Edit : comme Antoine dit. :-P

Message édité par : Whoops / 14-02-2008 16:20

Antoine_pharma Antoine_pharmaicon_post
Citation : Lolo92-27
La situation a l'air inextricable !
En plus, les titulaires s'appellent non ?


Oui, mais a contrario les titulaires connaissent aussi les personnalités de leur confrere, si tu es dans un secteur relativement proche, et que l'ancien employeur est vraiment odieux, c'est souvent connu de ses confreres, d'ou un moindre impact des reproches qu'ils pourraient formuler ...
Aprés elle a connu une mauvaise experience, ça peut arriver, ça justifie qu'elle cherche ailleurs, il ne s'agit pas de faire une psychanalyse en entretien d'embauche, mais en parler serainement.... C'est pas le seul critere de recrutement, si elle fait bonne impression, est competente, ça devrait aller ...
Mais si j'étais titulaire, mentir par omission suffirait à rayer de la liste des postulente...
---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "
Lolo92-27 Lolo92-27icon_post
Merci pour vos réponses...

Seulement il semble que ces titulaires aient une renommée importante dans la région...
En plus ils viennent juste d'acheter cette officine il y a moins d'un an... Mais ils en avaient une autre dans le coin...

En pratique, doit-elle dire qu'elle est arrêtée depuis plus de 2 mois ?
Doit-elle dire qu'elle subit un harcèlement moral ?
C'est cela qu'elle doit dire en pratique ?

Ou alors doit-elle carrément supprimer cette expérience de son CV ?

Antoine_pharma Antoine_pharmaicon_post
simplement dire la verité, ne pas utiliser de mot tel que harcelement, mais decrire ce qui se passait, accepter de se remettre eventuellement en question, se servir de ce moment difficile pour justifier sa motivation et son envie a s'integrer dans une nouvelle equipe, avec de nouveau objectif....
Ne rien renier, ne rien enjoliver...
Il y a parfois une grosse difference entre ce que le titulaire pense avoir comme image, et celle qu'il a , et etre connu ne veut pas dire reconnu...

---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "
Manager Managericon_post
Je partage l'avis de mes camarades, d'autant que si je recoupe ce que tu dis, il s'agit d'un rachat d'entreprise dans laquelle ta femme travaillait déjà.
Me trompe-je?
ElGringo ElGringoicon_post
Il vaut toujours mieux donner en premier sa version, que de laisser dans l'ombre ce qui sera la version de ses employeurs.
Autre point s'ils sont connus sur le secteur, les confrères alentours ont leur idée sur ces titulaires.
Et comme je le présentais, il semble bien qu'ils veulent se débarrasser de ta compagne suite au rachat, ce qui est facile à utiliser contre eux car courant, compréhensible (dans son sens littéral, sans connotation de jugement !) et donc utilisable comme argument par ta compagne !
Donc que penser des dires de titulaires qui chercheraient (prudence) à se débarasser d'un salarié jugé surnuméraire dans l'équipe en le poussant par tous les moyens à démissionner.
Si le titulaire qui souhaite l'embaucher ne relativise pas , c'est mal barré pour le futur ...
Postulez jusqu'à trouver un futur employeur sensé qui aura la période d'essai pour valider sa première impression !
El Gringo
ramses ramsesicon_post
Quelle est l'ancienneté de ta compagne dans la pharmacie et (ou) sur le bulletin de salaire? 1 an ou 14 ans?je te ferai une réponse en fonction!
ramses ramsesicon_post
en attendant ta réponse sur l'ancienneté... un truc que je ne comprends pas , pourquoi les titulaires lui mettent( à priori) les batons dans les roues alors qu'ils veulent (à priori) qu'elle démissionne..c'est pas logique! ça devrait au contraire les arranger qu'elle cherche du travail ailleurs... :# :# :#
poussin_arverne poussin_arverneicon_post
Citation : ramses 

en attendant ta réponse sur l'ancienneté... un truc que je ne comprends pas , pourquoi les titulaires lui mettent( à priori) les batons dans les roues alors qu'ils veulent (à priori) qu'elle démissionne..c'est pas logique! ça devrait au contraire les arranger qu'elle cherche du travail ailleurs... :# :# :#  


C'est ce que je me disais aussi ... y'a quelquechose qui colle pas, dans cette affaire ??? De plus, il ne faut pas croire que tous les titulaires d'une région se consultent dès qu'ils recrutent ! Et même s'ils consultent, tous n'attachent pas une importance à l'avis d'un seul titulaire ...

Il ne faut pas devenir parano. C'est souvent la difficulté lorsqu'on est en difficulté et en perte de confiance.

En parallèle, je dirai aussi que lolo92, le mari de cette préparatrice semble pesé de façon importante sur son épouse. Et je me demande jusqu'à quel point cela ne pourrait-il pas lui être néfaste ?
Poussin

"Pour se faire des ennemis, il n'est pas nécessaire de déclencher la guerre, il suffit de dire ce que l'on pense"
Martin Luther King
Tigresse Tigresseicon_post
Bonjour,

je prends le relais : je suis la femme de Lolo92...

En fait, je n'ai été embauchée que récemment (- de 6 mois ) mais APRES le rachat de cette pharmacie par ses nouveaux titulaires...

Durant la période d'essai, le comportement était déjà présent mais, malgré plusieurs entretiens (demandés par moi), les titulaires me disaient que TOUT allait bien.
Je suis totalement d'accord avec vous en ce qui concerne l'illogisme de leur comportement :-( . Pourquoi me garder si ils ne sont pas satisfaits de mon service ?
Pour les entretiens, j'ai toujours été sincère. Dans les premiers temps, j'ai toujours expliqué la situation dans laquelle je me trouvais (sans critiquer les titulaires bien sûr). J'ai seulement parlé du fait qu'il n'y a jamais eu de réelle communication entre eux et moi.
Résultats : NEANT. Alors même que les titulaires semblaient TRES intéressés par ma candidature, ils me rappelaient quelque temps après pour me dire que je n'étais pas retenue pour des raisons telles que 'vous habitez trop loin / on a trouvé 1 pharmacien !!!(alors que seul un préparateur était recherché !, etc...
Alors, j'ai changé mon fusil d'épaule et ai préféré ne pas parler des problèmes que je rencontrais...Mauvaise idée d'après vous tous...

Voilà pourquoi je me pose tant de questions et suis maintenant très pessimiste sur la suite.

Avec mon dynamisme , ma motivation et mes compétences, je souhaiterai enfin retrouver un cadre professionnel dans lequel je retrouverai mes marques et où le titulaire me ferait confiance.

;-) D'ailleurs y a-t-il parmi vous un titulaire qui serait intéressé par ma candidature ? ;-)
J'en profite pour passer mon petit message !!! ;-)
Exusez-moi pour mon culot...

J'ai réellement besoin de retrouver un emploi stable et mon univers !

PS : Mon mari m'aide car il connait mieux les forums que moi... Mais je me défends maintenant ! :-P
Préparatrice 14 ans d'expérience
ElGringo ElGringoicon_post
Et bien alors 14 ans d'expriences professionnelles et poste en cours depuis moins de 6 mois : efface ce poste de ton CV, parle "d'année sabatique" ou tout autre chose si justification de la période vient dans la conversation, et repart avec comme référence tes anciens employeurs, et beaucoup plus de moral en poche.
El Gringo
ramses ramsesicon_post
je rejoins l'idée générale qui est de jouer la carte de la franchise lors de tes entretiens d'embauche.
Par contre, il faut que tu te défendes quand même, tu as besoin de ton salaire...c'est trop facile d'agir comme tes titulaires... ils avaient la période d'essai pour juger si tu convenais ou pas.
Vu le peu d'ancienneté que tu as chez eux, un licenciement ne leur couterait rien... dis leur que tu ne vois pas d'inconvénient à être licenciée pour un motif que vous définissez ensemble(l'essentiel est d'être d'accord), de cette manière tu pourras toucher les Assedic en attendant de trouver autre chose.( démissionner ne te donnera pas droit aux Assedic si tu ne retrouves rien, et tu ne vas pas pouvoir rester indéfiniment en arrêt de travail.). S'ils n'adhèrent pas à cette idée..: demande une visite avec le médecin du travail et explique lui ta situation ...sollicite un rendez vous avec l'inspecteur du travail et dis lui que tu n'as pas de contrat, explique lui ce qui se passe etc.... fais un courrier avec AR à tes titulaires pour qu'ils soient au courant de tes démarches (quand ils vont voir que tu as un RDV avec l'inspecteur du travail , ils vont flipper un peu...)... glisse leur le message(oralement si necessaire seulement) que tu envisageras d'aller aux prudh'hommes mais que tu ne démissionneras pas tant que tu n'auras pas retrouvé un job...( si vraiment ils te "cassent" auprès des confrères, ça va les calmer...). Commence à réfléchir aux preuves de harcèlement que tu pourrais fournir(fais toi un topo, va voir un psy ....).
Manager Managericon_post
Si c'est pas de la prise en main, ça.

Tu vois Tigresse, la plupart sont des titulaires eux-mêmes, alors garde l'espoir.
Bixente64 Bixente64icon_post
Citation : ramses 

fais un courrier avec AR à tes titulaires pour qu'ils soient au courant de tes démarches (quand ils vont voir que tu as un RDV avec l'inspecteur du travail , ils vont flipper un peu...)... glisse leur le message(oralement si necessaire seulement) que tu envisageras d'aller aux prudh'hommes mais que tu ne démissionneras pas tant que tu n'auras pas retrouvé un job...( si vraiment ils te "cassent" auprès des confrères, ça va les calmer...). Commence à réfléchir aux preuves de harcèlement que tu pourrais fournir(fais toi un topo, va voir un psy ....).  


Jusque là, j'étais d'accord avec toi... Par contre, il ne me semble pas pertinent de jouer au poker en montrant son jeu à l'adversaire... Si tu annonces, tout d'un bloc, et par courrier que tu as entrepris des démarches auprés d'instances officielles, il est possible que certaines "preuves" s'évaporent comme par enchantement et que ceux-ci, avec des moyens financiers supérieurs à celui d'une préparatrice, se renseignent auprés d'un avocat et finissent par faire supporter le poids de l'erreur à la salariée...
Sur ces coups là, il me semble préférable de rester caché et de préparer son dossier de manière sourde et discrète.
Dans la nature, le tigre, lorsqu'il est en chasse, il ne claironne pas auprés des gazelles qu'il va les bouffer... Il reste discret et avance lentement vers son gibier... Tigresse, je ne peux que te conseiller de faire de même... Certains titulaires sont capables des pires fourberies et des pires saloperies. Ne tends pas le baton.

Bixente
bi-licencié
Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie
Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 604 399 223

  • Nb. de membres 15 271
  • Nb. d'articles 356
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques