Index du forum »»  Salaires »» Rémunération titulaire officine.

Rémunération titulaire officine.#16395

12Contributeur(s)
yoyo93riepNic78pharma-espoirducheBixente64ManagerTMPsyncmasterFarmacienchanard03Guillaume86
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
yoyo93 yoyo93icon_post
Bonjour.

Je suis actuellement en PACES et les filière pharmacie m’intéresse, cependant le fais d'avoir un patron ne me plais pas, c'est pourquoi je me renseigne sur l'aqusition d'une pharmacie déjà existante (rachat à un retraité). Mettons que j'achète une pharmacie avec un CA de 730 K€. En combien de temps vais-je rembourser mon crédit, quel pourcentage puis-je espérer prendre sur mon CA pendant et après remboursement du crédit ?

Merci d'avance :-D
riep riepicon_post
remboursement en moyenne 12 ans
et salaire après remboursement aux alentour de 10% du CA/an

Les inconnus sont: quel salaire tu pourra te faire pendant le remboursement du pret
combien d'heures tu bossera par jour pendant et apres remboursement

cela depend de ton apport, te diront les anciens
ou de combien tu achetes, te diront les jeunes
Nic78 Nic78icon_post
? Où en serons nous dans 6 ans ???? En plus, ls officines de ce chiffre sont en très large majorité condamnées à moyen terme sauf regroupement. Riep te donne une moyenne mais il manque énormément de paramêtres pour répondre à cela. Franchement ne fais pas pharma sur ce seul objectif, tu seras déçu.
yoyo93 yoyo93icon_post
Très bien merci de vos réponses
pharma-espoir pharma-espoiricon_post
Après, si tu es déçu des rémunérations en pharmacie, arrête la PACES et change de voie directement parce que toutes les autres professions de santé ont des rémunérations inférieures.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/07/23/professions-reglementees-le-palmares-des-remunerations-record_4461594_823448.html

Les pharmaciens titulaires gagnent en moyenne 7700€ par mois, après avoir déduit la part à rembourser à la banque.

Message édité par : pharma-espoir / 02-03-2016 20:30

duche ducheicon_post
Citation : pharma-espoir 

Les pharmaciens titulaires gagnent en moyenne 7700€ par mois, après avoir déduit la part à rembourser à la banque.

Message édité par : pharma-espoir / 02-03-2016 20:30

 


Tu risques d 'etre bien surpris si jamais un jour tu t'installes, champion ;-)

Message édité par : duche / 02-03-2016 21:54

Nic78 Nic78icon_post
"Après, si tu es déçu des rémunérations en pharmacie, arrête la PACES et change de voie directement parce que toutes les autres professions de santé ont des rémunérations inférieures. "

???? Dans le contexte actuel cette moyenne ne veut rien dire. Un pharmacien sortant des études pourra t il acheter une pharmacie permettant de sortir ce salaire ? (et après 12 ans mini d'emprunt !!!) Avec les baisses générales rien que dans 6 ans rien ne sera pareil : regroupement, fermeture des officines les plus petites sans repreneur etc etc...Ceux qui s'installeront auront de plus en plus l'obligation de s'associer car peu de petites officine seront intéressantes avec un monde pas possible dessus et les autres trop grosses. Donc vraiment non d'un point de vu strictement financier je ne vois pas d'intérêt à faire pharmacien plutôt que médecin qui s'il veut bien aller ailleurs que dans des villes de + 100 000 habitants aura juste à poser sa plaque dans une maison médicale tout frais payé et 0 emprunt.
pharma-espoir pharma-espoiricon_post
"Les baisses générales" ? Quelles baisses ? Encore un mythe populaire complètement faux. D'après le premier bilan de Fiducial, la marge des pharmaciens (ce qui leur permet de se payer et de faire vivre leurs entreprises) est stable par rapport à 2014.
http://www.lequotidiendupharmacien.fr/actualite/article/2016/01/07/2015-la-marge-brute-se-stabilise_229551

Les revenus moyens des pharmaciens n'ont jamais baissé. Le prix des médicaments remboursés baisse mais il est compensé par les prestations non-remboursées par l'Assurance Maladie.

Le pire, c'est que ça fait 30 ans qu'on dit que la pharmacie n'a plus d'avenir. Mon titulaire, quand il s'est installé il y a 30 ans, on lui a dit que c'était une erreur et que la pharmacie, ça ne payait plus. Aujourd'hui, il a plusieurs maisons, un avion, un bateau... Un patrimoine à faire rêver n'importe quel médecin généraliste... Pas mal pour un métier qui n'a plus d'avenir non ?

On est dans la tradition bien française de croire que l'herbe est plus verte ailleurs : les dentistes disent que leur métier est le pire du monde, les médecins disent aux étudiants "tous sauf médecine", et les pharmaciens bah.... ils font pareil !

Sur le plan financier, en regardant médecins et pharmaciens, il y a des avantages dans les 2 professions :
- Avantage des médecins libéraux : Emprunt très faible par rapport aux pharmaciens, revenu minimum assuré s'ils s'installent dans une zone en pénurie (au moins 5000€/mois alors que certains pharmaciens libéraux gagnent moins).
- Avantage des pharmaciens libéraux : "Prime" d'1 million d'euro en moyenne à la revente de la pharmacie pour la retraite (contre 0,000€ pour un médecin), un revenu moyen plus élevé que les médecins avec la possibilité de montrer très haut en développant leurs entreprises (alors qu'un médecin généraliste plafonne au maximum à 10 000€/mois, certains pharmaciens ont des revenus bien supérieurs).


Je suis d'accord qu'un médecin a juste à visser sa plaque pour toucher un bon revenu, alors qu'un pharmacien doit emprunter à la banque et trouver une bonne pharmacie. Mais le revenu moyen que touche un pharmacien en revendant sa pharmacie correspond à 15 ans de revenus d'un médecin généraliste. Donc il faut comparer tout ça sur l'ensemble d'une carrière : un jeune médecin va forcément mieux gagner sa vie qu'un jeune pharmacien, mais c'est complètement inversé après 20 ans de carrière.

Message édité par : pharma-espoir / 03-03-2016 10:00

Nic78 Nic78icon_post
Arff, je n'ai pas le temps pour écrire les 2 ou 3 pages que je voudrait pour démonter tout cela. Les moyennes ça ne veut rien dire quand l'écart type est gigantesque. faut il rappeler l'augmentation radicale des fermetures/fusion, la dégringolade vertigineuse des prix de vente, le fait qu'il faut qu'on soit subventionné par la secu via la ROSP pour ne pas se prendre une bonne baisse, que le chômage des pharmaciens augmente etc etc.. Ton titulaire il ya 30 ans s'en est mis plein les f.... essaye donc maintenant de faire pareil !!!!!

Évidemment que la moyenne ne bouge pas trop car quand une petite officine ferme les gens vont forcément ailleurs, c'est du vase communicant donc ce que je dis plus haut est confirmé : il faudra plus s'associer, difficile d'avoir une petite officine rentable et certainement pas à 730 Keuros tout seul.

Prime d'un million d'euros à la revente :-o OMG, il faut arrêter de raisonner avec nos titulaires qui vont partir à la retraite
Bixente64 Bixente64icon_post
Et on remet une pièce dans la machine et c'est reparti...
Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.
Manager Managericon_post
:-D
C'est la seule chose qui soit immuable... ;-)
TMP TMPicon_post
Nunquam PollutA
" moi j'aime bien les vaches "
" ça fait beau dans les prés "
" ça habille bien les champs "
" et puis ça s'meut lent'ment "
" ça fait du bien aux gens pressées "
" moi j'aime bien les vaches "
Bixente64 Bixente64icon_post
Exact....
Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.
Nic78 Nic78icon_post
"C'est la seule chose qui soit immuable.."

Pas faux sauf si on devient tous un jour salarié, on râlera différemment alors !
syncmaster syncmastericon_post
Une autre chose immuable c'est qu'il y a toujours des gens pour choisir un métier avec la rémunération pour seul critère :-o
pharma-espoir pharma-espoiricon_post
Non mais franchement c'est pénible, quelque soit la profession, à chaque fois qu'un étudiant vient demander des informations, il y a toujours des oiseaux de mauvaise augure cachés derrière un pseudo qui viennent saper le moral de tout le monde.

Vous pouvez faire un petit jeu : taper dans google 'avenir médecins", "avenir dentistes", "avenir avocats", "avenir pharmaciens", etc, etc... La majorité des premiers résultats c'est toujours des messages déprimants de fin du monde.

Cela a des conséquences sur les étudiants : quelque soit leur filière ils sont de plus en plus anxieux et inquiets pour leur avenir... On a même 20% des internes en médecine qui abandonnent la médecine... Et à mon avis toute cette morosité ambiante n'y est pas pour rien.

Pour la pharmacie, il faut arrête de jouer théâtralement une comédie dramatique : "Une dégringolade vertigineuse des prix de vente" ? Quelle dégringolade ? En 15 ans on est passé en gros d'un prix de vente moyen à 90% du chiffre d'affaire à un prix de vente à 80%. En en plus ça s'est stabilisé depuis 2/3 ans. On est très loin d'une dégringolade. Donc n'en déplaise à certains, avec un CA moyen d'1,5 millions d'€, le prix de revente d'une pharmacie en partant à la retraite sera encore pour longtemps supérieur à 1 millions d'€. Une somme que le titulaire retraité touche cash.

"L'augmentation radicale des fermetures " ? Ah bon ? D'après les statistiques de l'ordre, environ 200 fermetures en 2015, dont seulement 20 faillites. Sur 22 000 pharmacies françaises, c'est une goutte d'eau dans un océan. Aucun autre secteur d'activité ne peut se prévaloir de chiffres aussi bons.

Les subventions de la sécu ?? Bah les médecins généralistes touchent exactement les mêmes !! C'est une bonne nouvelle : on est de moins en moins payé à la boite mais de plus en plus à la prestation pharmaceutique.

C'est vrai qu'il y aura des changements : il vaudra mieux s'installer à 2 titulaire dans une officine 1,6 M€ plutôt que seul dans une officine de 800K€.

Alors autant les pharmaciens qui se sont installés entre 2000 et 2010 pouvaient difficilement prévoir l'évolution de la pharmacie et faire les bons choix, donc certains ont du mal à s'en sortir sans avoir fait de grosses erreurs.

Mais pour les pharmaciens qui vont s'installer dans les années à venir, toutes les cartes sont entre leurs mains : on sait qu'une officine doit s'acheter sur la rentabilité dégagée et non sur le chiffre d'affaire, on sait qu'il faut s'installer à côté d'un pole/maison médical(e) (parce que c'est là que les médecins veulent travailler et que l'interdisciplinarité entre professionnels de santé, c'est l'avenir), on sait qu'il faut un grand parking, on sait qu'il faut de l'espace pour pouvoir mettre en place les nouvelles missions d'avenir du pharmacien (entretiens pharmaceutiques, éducation thérapeutique, dépistages, prévention, vaccination, pharmacie clinique, contrôle pharmaceutique plus évolué des traitements, orthopédie, etc...). On sait qu'une pharmacie qui fait 800K€ de CA ne doit pas s'acheter plus de 300K€.... Bref, les clés de la réussite sont connues pour les futurs pharmaciens. A eux de jouer. Ce métier a un gros potentiel d'avenir avec la multiplication des thérapies et le vieillissement de la population.

Farmacien Farmacienicon_post
pharma-espoir, n'oublie pas de préciser que le salaire moyen des adjoints tournent autour des 3100e net, le chomage est quasi absent en pharma, si vous êtes un pharma au chomage c'est que vous le voulez, des offres il y en a la pelle

7700e c'est le salaire d'un titulaire pendant qu'il rembourse son pret (source : rapport bifudis) mais après ça monte à 12.000e net d'impots (source : capital m6) et à la revente c'est le jackpot avec 1M d'euros !!!
Manager Managericon_post
Ou pas...

Je suis assez d'accord avec pharma-espoir sur ce coup là et aussi syncmaster.

1/Dans chaque profession il y a de beaux parcours et de moins bons
2/La rémunération n'est pas l'unique critère.

Parole d'enfants :

Qu'est ce que tu voudrais faire plus tard mon chéri?
PDG d'une entreprise qui marche bien et gagner beaucoup d'argent...

Rassurez moi, vous n'êtes plus des enfants?
syncmaster syncmastericon_post
Citation : Farmacien 

pharma-espoir, n'oublie pas de préciser que le salaire moyen des adjoints tournent autour des 3100e net, le chomage est quasi absent en pharma, si vous êtes un pharma au chomage c'est que vous le voulez, des offres il y en a la pelle

7700e c'est le salaire d'un titulaire pendant qu'il rembourse son pret (source : rapport bifudis) mais après ça monte à 12.000e net d'impots (source : capital m6) et à la revente c'est le jackpot avec 1M d'euros !!! 


Ces chiffres ne correspondent pas à ce que je constate autour de moi:
salaires des adjoints entre 2500 et 3000€ en début de carrière, rémunération des titulaires entre 3 et 5k€ en cours de remboursement, pour les primoinstallés (évidemment c'est différent pour ceux qui sont en 2e ou 3e installation).
Quant à parler de "jackpot" à la sortie, ça me parait carrément fantaisiste, voire malhonnête dans un contexte de stabilisation ou baisse des prix depuis plusieurs années! Ce n'est pas le prix de vente qui importe, c'est la plus ou moins-value...
chanard03 chanard03icon_post
+1 Syncmaster et Manager...

C'est vrai Pharm espoir est plein d'optimisme (ca fait du bien^^ même si c'est pas ca qui fait tout)

Mais pour suivre Syncmaster , à condition de pas acheter n'importe quoi à n'importe quel prix , on peut donc réussir à trouver une officine , se rémunérer correctement pendant 12 ans et beaucoup beaucoup mieux après ? .... ...même sans "jackpot" a la fin...
A force de lire que tout est foutu, on fini par le croire ...

En regardant les bilans, on reviens toujours sur marge, charges et prix d'achat; parfois ca colle bien et d'autres fois c'est délirant.
J'ai l'impression que le plus dur c'est quand même de trouver l'officine avec l'environnement correct et viable...







Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie



Le droit du travail vous semble complexe ?
Vous avez besoin d'y voir plus clair par rapport aux textes de la Convention collective nationale de la pharmacie d'officine ?
Découvrez pour chaque article, un commentaire détaillé qui vous aidera au quotidien à encadrer vos relations avec votre employeur ou vos salariés.


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 604 815 184

  • Nb. de membres 15 273
  • Nb. d'articles 356
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques