Index du forum »»  L'avenir du métier de pharmacien adjoint »» Travailler dans un établissement de santé ne va bientôt plus être possible pour les officinaux...

Travailler dans un établissement de santé ne va bientôt plus être possible pour les officinaux...#13761

42Contributeur(s)
Bouillon-blancpharma-espoirami89parmentierpoussin_arverneGaliennepadaOneriepFeltonalicia227PoLoGwADaPharmayCzeorcaAprilMarchFinou44PharmaFCyebbjrbultussouchaireFarmacienmichelmannso0306nono2010gg26kanissephlostdescours123Doc35MCG92tinoo_49PharmaHpaletuviersEl_TotoFrenchpharmpseudomonasAsproManagerJames_Patagueulpopiette2voClaude-BernardmrpharmacienPharmArgentt
4 Modérateur(s)
ManagerWhoopsBixente64bultus
Czeorca Czeorcaicon_post
Citation : descours123 

parmi tous les " nombreux titulaires du DES concernés, y compris inscrits sur la liste d'aptitude des praticiens hospitaliers, se retrouvent actuellement sans emploi ou sans possibilité d'occuper un poste correspondant à leur formation et compétences"
combien sont prêts a déménager pour prendre un poste à mi temps dans un coin perdu ?????
soyons réalistes ! 

Moi j'ai un exemple ma femme qui a pris un poste a 60% dans une petite ville perdu dans la campagne a 40 minutes de notre lieu d'habitation.

Les bons vieux trucs de dire qu'on ne trouve pas d'ancien interne, alors qu'on a jamais essayé d'en recruter... Qu'on ne met ses annonces que sur les sites de grossistes et qu'on propose 1200 euros pour un mi temps...
Y'a aussi des possibilités de compléter des temps partiels par des exercices multi sites... Mais je n'ai pas l'impression que les directions de clinique représentées par la cynique FHP ait envie d'essayer ceci. Ils préfèrent ce réjouir de cette reculade. Mais réfléchissez un peu et vous comprendrez ou sont leurs intérêts.
descours123 descours123icon_post
Ce qui me choque le plus dans cette histoire, c'est que certains, appuyés par des syndicats souhaitent mettre dehors une partie des confrères ... Avec simplement pour ambition de leur prendre leur boulot !
Sur un plan simplement humain, c'est pas joli joli.
Czeorca Czeorcaicon_post
Je n'ai jamais voulu que des gens soient licenciés, ce que j'aimerais c'est que la loi s'applique dans un état de droit. Moi ce qui me choque c'est que certain ici sont conscients de l'illégalité de leur situation et se cache derrière une instruction de la DGOS. Mais comme l'a dit le président du SNPHPU, il ne faut pas croire que cette instruction prenne le pas sur un décret. Et ce qui m'exaspere C'est que je suis persuadé qu'au 01/09 les embauches de pharmaciens ne remplissant pas les conditions du décret vont continuer. Bref on se complaît dans l'illégalité...
descours123 descours123icon_post
Certes tout cela est bien vague. mais comme il a été dit précédemment, un décret sans arrêté d'application n'a aucune valeur.
Dans notre bel état de droit, des milliers de textes sont dans ce cas
Alors pour le moment rien d'illégal , ni de concret à part l'instruction de la DGOS qui q le mérite de poser par écrit le problème.
descours123 descours123icon_post
Question subsidiaire : Comment fait on pour les remplacements lors des congés ? C'était déjà difficile de trouver, et maintenant il faut en plus que le remplaçant réponde aux exigences du décret.
Autant dire mission impossible pour un mi temps à la campagne !
tinoo_49 tinoo_49icon_post
Bonjour , quelqu'un a du nouveau ?
Ok me propose des remplacements en PUI en plus de mon poste actuel à temps partiel mais je ne sais même pas si je peux accepter ...
Les gérants de petites structures ont maintenant énormément de mal à se faire remplacer ...
Merci
Finou44 Finou44icon_post
Bonjour,

La DGOS reçoit les différents syndicats et Ordre d'après ce que je sais, afin d'avoir les positions de chacun pour la réécriture du décret.
Pour les rempla, il faut fournir a priori des certificats de travail montrant que tu as 2 ans d'expérience. Perso, je n'ai encore personne pour Noël....
Czeorca Czeorcaicon_post
Pour les rempla:
1. proposer des salaires attractifs
2. se grouper entre structure pour proposer des remplacements temps plein (territorialisation des remplacements)
3. Choisir les bons canaux de diffusions (ADIPH, Asso d'internes...)

Pour ce qui est de la rencontre DGOS-Syndicats de pharmaciens hospitaliers, c'était hier, pas encore de compte rendu officiel, mais les syndicats ont publiés ce communiqué dans hospimedia concernant les remplacements :

Le Syndicat national des pharmaciens des établissements publics de santé (Synprefh), le Syndicat national des pharmaciens praticiens hospitaliers et praticiens hospitaliers universitaires (SNPHPU) et la Fédération nationale des syndicats d'internes en pharmacie et biologie médicale (FNSIP-BM) s'opposent à toute modification du décret relatif aux conditions d'exercice et de remplacement au sein des pharmacies à usage intérieur (PUI). Ils sont officiellement soutenus dans leur démarche par les intersyndicales de praticiens hospitaliers : la Coordination médicale hospitalière (CMH), la Confédération des praticiens des hôpitaux (CPH), l'Intersyndicat national des praticiens hospitaliers (INPH) et Avenir Hospitalier (AH). L'ensemble de ces structures a rédigé, ce 25 octobre, un communiqué commun, à la veille d'une réunion de concertation sur le sujet à la DGOS.

"La solution aux difficultés d'application de ce décret ne réside pas dans un aménagement des textes mais dans une réelle mise en œuvre de la continuité du service pharmaceutique sur les territoires de santé, problème latent depuis plusieurs années", estiment-elles. Et les signataires de comparer l'exercice en pharmacie à d'autres spécialités. "Serait-il concevable de faire fonctionner un service clinique à plein temps avec un seul médecin spécialiste ? Remplacerait-on un médecin spécialiste par un médecin généraliste ?" s'interrogent-ils. Ils soulignent en outre que la pharmacie hospitalière fait ainsi une nouvelle fois figure d'exception.

C'est également le manque d'anticipation dans la mise en œuvre du décret (lire ci-contre), pourtant publié en janvier 2015 et entré en vigueur le 1er septembre dernier, qui est déploré. "Au lieu d'anticiper la mise en œuvre du décret [...], la DGOS, de par son instruction du 28 juillet 2016, conforte des pharmaciens dans une situation d'exercice illégal alors que la pharmacie hospitalière ne souffre d'aucune pénurie démographique", dénoncent les organisations syndicales. Pour faciliter l'application du décret, elles proposent finalement des pistes de réflexion. Elles prônent une réorganisation territoriale, voire régionale, de la continuité pharmaceutique et des remplacements au sein de toutes les structures, y compris privées. Il s'agirait enfin de réallouer des moyens pour créer un nombre suffisant de postes de praticiens partagés "afin de garantir à tout moment un service pharmaceutique hospitalier de qualité". Des propositions que les pharmaciens porteront ce 26 octobre à la DGOS.

Message édité par : Czeorca / 27-10-2016 12:18

Finou44 Finou44icon_post
Pour le salaire attractif, je ne peux proposer plus que ce que mes RH veulent bien payer, et pour uniquement 4 demi-journées...

J'ai vu ce communiqué sur l'Adiph, effectivement c'était le tour du Synprefh and co de porter leurs revendications hier, mais la DGOS doit recevoir également les autres syndicats, les fédérations et l'Ordre avant de convoquer tout le monde pour une réunion de travail concernant la réécriture du décret.
Czeorca Czeorcaicon_post
Juste une question, tu penses qu'ils paient combien les médecins remplaçants?

Et puis de toute façon ce n'est pas à toi de t'occuper de ton remplacement c'est à tes RH.

Tu crois que les médecins s'occupent de leur remplacement quand ils sont salariés?

Finou44 Finou44icon_post
Bah oui, c'est moi qui m'en occupe! 8-)
Et nos médecins se remplacent entre eux... quant au départ en retraite de l'un d'entre eux, c'est notre chef de service qui fait le VRP dans les congrès pour trouver quelqu'un...
Do it yourself! :b
Czeorca Czeorcaicon_post
Le truc essentiel c'est de se regrouper entre petites structure pour proposer soit des rempla plus sexy soit des poste d'adjoints partagés entre plusieurs sites pour permettre de remplacer les départ en congés, parce que 4 demi journées étalé le lundi Mardi Jeudi vendredi, payé sur la grille la plus basse, faut pas s'étonner de trouver personne(et je suis pas sur que sans le décret tu trouves plus de monde). On pourrait aussi s'interroger sur ces PUI ou le pharmacien n'est là que 4 demi-journée par semaine. (quid de la continuité pharmaceutique...).

Peut être que tes médecins se remplacent entre eux tant qu'ils sont assez nombreux, mais le jour ou il y'a un vrai problème d'effectif, tu vas voir combien ils vont payer le remplaçant (tape médecin mercenaire sur google).



Finou44 Finou44icon_post
Je suis à 50% sur ma structure, les recos de l'HAS préconisaient suite à la certif de me passer à 70... comme je devrai récupérer des lits de médico-social en plus de mes lits de sanitaires, ça devrait finir par arriver, mais l'établissement sort d'un plan de retour à l'équilibre et donc un sou est un sou....

Je n'ai pas encore flingué toutes mes pistes pour mes 4 jours de congés (je suis pas gourmande, mais 4 jours ça me ferait du bien!) mais pour l'instant j'ai fait choux blanc!
Czeorca Czeorcaicon_post
Par curiosité?

1. Combien est payé le rempla pour les 4 jours (ou une base mensuelle a 100%)
2. Que se passe t il dans ta PUI quand tu n'es pas la est-elle fermée? Comment font les services quand ils ont besoin de quelque chose? Pourquoi le rempla est a 40% si normalement tu es a 50%?

Message édité par : Czeorca / 27-10-2016 19:03

Finou44 Finou44icon_post
Alors, pour répondre à tes questions:

1- le rempla est sur la base de l'échelon 937 de la convention 51

2- quand je suis absente, la PUI est fermée bien évidemment. Les services disposent chacun d'un stock de dotation courante qui leur permet de fonctionner, d'ajuster les posologies ou de modifier des traitements.
Il y a également une armoire d'urgence qui contient les antibiotiques injectables et autres traitements moins courants mais indispensables.
Si vraiment il n'y a pas ce qu'il faut, que le traitement ne peut être différé et que pour autant le patient n'a pas besoin d'être transféré au CHU, un dépannage avec la pharmacie de ville voisine est prévu par une convention, ou par la pharmacie de garde si horaires de garde, ou (par convention) avec le CHU en dernier recours.

Tout est écrit et procéduré dans une procédure qui a reçu l'aval plein et entier des experts-visiteurs de la HAS pour la certif. :b

L'anticipation est le maître mot de mon activité et les besoins n'ont jamais été au delà des médicaments de l'armoire d'urgence, depuis plus de 2 ans.

PS: et le rempla ne fait que 40 % car je ne prends que 4 jours!!!!

Message édité par : Finou44 / 28-10-2016 08:40

Czeorca Czeorcaicon_post
oui du coup c'est normal si tu ne prends que 4 jours.

Perso pour avoir fait des remplacement en tant qu'assistant spécialiste, je n'accepte plus de les faire pour ce genre de salaire.

Car il faut voir que :
1. Je suis obligé de prendre des congés sans solde
2. Si c'est des demi journées, c'est même pas la peine tellement c'est chiant à organiser.
3. Au final je gagnais même pas 10€ de plus par jour en le faisant. Et je me tapais souvent 1 heure de route matin et soir...

Donc maintenant je ne prend plus que des rempla sur des jours pleins, payé sur la base d'1 PHC échelon 4 + 10%

C'est bien de pouvoir fermer la PUI quand tu n'es pas présente c'est pas le cas partout, surtout quand il y'a un préparateur à temps plein. (j'ai vu le cas dans plusieurs petits hôpitaux, mais souvent c'est parce qu'il y'avait un service d'urgences).

tinoo_49 tinoo_49icon_post
Je viens de réussir à joindre l'ordre , je suis en poste et avec une inscription en section h en règle donc je peux remplacer pour eux. Ils bloquent en revanche les nouvelles inscriptions si l'on ne réponds pas au exigences du décret .
Reste à voir ce qui ressortira du nouveau texte.
Czeorca Czeorcaicon_post
Apparemment d'après la FNSIP ce qui est demandé par l'ordre c'est que les 400 pharmaciens (chiffres fournis par l'ordre) qui exercent actuellement et qui ne répondent pas aux conditions du décret soient "graciés" (j'ai pas trouvé d'autre mot :#) . Par contre effectivement ils bloquent toute nouvelle inscription de gens qui ne répondent pas au conditions du décret (40 refus d'inscription depuis début septembre).

Pour ce qui est de la réécriture du décret, Il'y a ceux qui sont pour (FHP entre autre) et ceux qui sont contre (FNSIP, SYNPREPH, SNPHPU). Mais de ce que j'ai compris, la nouvelle condition PUI = DES obligatoire ne changera pas. Ce qui est en balance c'est cette periode transitoire donc de régulariser certaines situations.

Message édité par : Czeorca / 28-10-2016 13:57

tinoo_49 tinoo_49icon_post
Si seulement ils pouvaient officialiser cette "grâce" .... J'ai été recruté fin 2014, le temps de quitter mon poste en officine avec la période d'essai je suis rentrée en fonction seulement en février 2015 sur un poste à temps partiel à 60 %…. Entre-temps le décret était sorti en janvier Et j'avais déjà démissionné… Depuis j'ai le sentiment d'être sur un siège éjectable et cela prend du temps d'avoir deux ans d'exercice temps plein lorsque l'on est à 60 %…
Finou44 Finou44icon_post
Je pense qu'on va en arriver à une situation proche de celle ci:

- les actuels inscrits en section H avec 2 ans ETP : pas de problème
- les actuels inscrits section H sans les 2 ans: "graciés" (400 ça me semble énorme comme chiffre... )
- les "sans DES" mais ayant 2 ans ETP voulant se réinscrire avant 2024: pas de problème
- les sans DES, sans les 2 ans ETP et voulant s'inscrire ou se réinscrire: bloqué

=> toutes nouvelles inscription en H doit se faire dans les conditions du décret

Bref, quelque chose assez "similaire" à ce qui a été fait au début des années 80 en section G pour l'exercice de la biologie médicale (en plus restrictif: il suffisait d'avoir exercé une fois en G pour garder son droit à exercer)

Quant à l'officialisation de ta "grâce", je pense que ton inscription en H est ton sésame !!! ;-)
Tu fais partie des dérogations typiques grâce à ton CDI...
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 630 095 490

  • Nb. de membres 15 650
  • Nb. d'articles 374
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques