Index du forum »»  Salaires »» Besoin de votre avis...

Besoin de votre avis...#12633

13Contributeur(s)
snoopy-10800PharmaFCcosmoIIIbpharma-espoirbecannelilithsaccarinenhl1967PharmayROMU84110conceptionFeltonriep
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
snoopy-10800 snoopy-10800icon_post
Bonjour à tous...

Après vous avoir lus pendant pas mal de temps, je me suis décidé à m'inscrire sur ce forum, pour pouvoir y participer...

En ce moment, je suis en pleine réflexion sur mon avenir professionnel:

Je suis actuellement pharmacien adjoint. 33 ans. Depuis que j'ai commencé mes études de pharma, je n'ai connu qu'une seule officine. J'y ai fait tous mes stages. J'y ai bossé pendant les vacances, et ça va faire 9 ans que j'y suis en tant que pharmacien adjoint, à temps plein, en CDI. Bien entendu, pour y rester si longtemps, c'est que je m'entends plutôt bien avec le titulaire, aujourd'hui âgé de 60 ans...

Je suis plutôt perfectionniste, et j'aime le travail bien fait. Ça fait donc 9 ans que je m'investis totalement dans cette officine. Je ne refuse jamais aucune heure sup. Je n'ai jamais demandé un samedi supplémentaire en 9 ans (j'en ai 1 sur 4), et le titulaire me fait totalement confiance quand il est absent.Je ne compte pas mes heures, je le remplace environ 10 semaines par an sans aucune compensation, et je ne me rappelle pas avoir déjà refusé de le dépanner un jour ou il y avait un absent. Bref, je suis un peu comme chez moi...

Sauf que...

J'ai été embauché à coeff 500. Un bon coeff pour débuter, qui s'est vite transformé en coeff 550, puis en 600. Mais depuis 5 ans : rien. Bloqué à 600. Aucune évolution de la part de mon employeur, bien que je m'investisse toujours autant dans l'officine, et que je continue à progresser dans certains domaines (notamment gestion).

J'ai donc demandé il y a quelques jours au titulaire si un changement de coeff était envisageable. Je m'attendais à un oui franc, étant donné que je n'ai pas bougé pendant 5 ans. Et bien non... Il me demande 1 mois pour y réfléchir, me dit que c'est éventuellement envisageable, mais il ne sait pas sous quelle forme. (coeff, prime, participation aux résultats). Bref, son ton un peu vague m'a laissé sur ma faim... J'étais pourtant confiant, surtout que j'avais demandé en échange de nouvelles responsabilités.

Alors, je me demande si je dois rester ici... Je n'ai aucune part dans la pharmacie. Cela fait 5 ans que le titulaire me parle de me céder l'officine petit à petit, mais rien ne se passe malgré mes relances. Je vois mon age avancer, et je me dis qu'il sera bientôt trop tard pour acheter des parts de cette pharmacie avec un CA de 2.5 M€.

Vu que je ne suis pas issu d'une famille aisée, et que toutes mes économies ont pour le moment permis, avec ma chérie et mes deux enfants, de nous acheter une belle maison, je n'ai pas vraiment d'apport significatif pour acheter une autre officine.

L'autre solution serait de reprendre une officine et de m'associer avec l'autre pharmacien adjoint de l'officine actuelle : elle est devenue mon amie, on s'entend super bien au niveau du boulot. Mais le souci, c'est qu'elle est sortie de la fac très récemment et elle manque encore d'expérience...Je me dis aussi que ca peut me motiver si on est deux dans l'aventure... L'autre point négatif, c'est que le titulaire risque de le prendre assez mal si on lui dit un jour qu'on le quitte tous les deux pour reprendre une pharmacie...


Bref, pour résumer j'ai plusieurs options :

-Soit le titulaire me refuse mon augmentation, et je dois me résoudre à rester éternellement à 600. Je sais que c'est déjà très bien. Beaucoup d'autres confrères touchent moins que ça... Mais je pense que, même à salaire égal, je quitterai l'officine actuelle, trop déçu de m'être autant investi sans plus de reconnaissance... Je commence à me renseigner sur d'autres postes qui pourraient s'offrir à moi.

-Soit le titulaire accepte une augmentation : ça va me remotiver un peu, et je reste dans l'officine, mais toujours en n'ayant aucune part...

-Soit je me lance dans l'aventure, seul ou a deux, pour reprendre une officine, mais au jour d'aujourd'hui, je ne suis pas sûr du tout que mon état financier me le permette...


Que pensez vous de ma situation ? Est ce que je suis un calimero, à me plaindre de n'avoir "que" un coeff 600 ? Je sais que le métier d'adjoint est assez vaste et que nous avons tous des responsabilités différentes. De mon côté, je touche à peu près à tous les aspects de l'officine, que ce soit au comptoir ou au niveau administratif...

Est ce que, malgré la conjoncture vous tenteriez quand même de faire des démarches pour une future installation ?

Bref, je prends tous les conseils que vous voudrez bien me donner !! Parce que là...depuis quelques temps, j'ai l'impression de ne plus évoluer, de tourner en rond, et ça ne va pas avec mon caractère...

Merci à tous

PharmaFC PharmaFCicon_post
tu veux mon avis, coef 600 avec 9% d'ancienneté..ça doit te faire dans les 3000 nets?? c'est ça? en plus tu dis que ça se passe bien et que tu as peut être une opportunité pour racheter des parts....si c'est seulement parce que tu as l'impression de tourner en rond, changer d'officine ne changera pas bcp la donne au bout d'1 mois ou 2 tu retrouveras la même routine..c'est innerant à ce type de poste dans des petites structures que sont les officines...visiblement vu ton age et ton expérience il semblerait que l'installation soit pour toi la prochaine etape, qui te sortirait de la routine et te donnerai une nouvelle motivation
tu n'as qu'a tater le terrain en consultant les petites annonces ou chercher un poste d'adjoint ailleurs tu verras vite, quels sont les coef pratiqués, mais actuellement le marché n'est pas à l'embauche, c'est même plutôt l'inverse...
ne quitte pas ton poste sur un coup de tête, cherche une officine à racheter avec ton apport, ou propose à ton titulaire de lui racheter des parts..attention à ne pas être le dindon de la farce..cad qu'il te fasse miroiter un hypothétique rachat alors qu'il à déja trouver un acheteur....
snoopy-10800 snoopy-10800icon_post
Citation : PharmaFC 

tu veux mon avis, coef 600 avec 9% d'ancienneté..ça doit te faire dans les 3000 nets?? c'est ça? en plus tu dis que ça se passe bien et que tu as peut être une opportunité pour racheter des parts....si c'est seulement parce que tu as l'impression de tourner en rond, changer d'officine ne changera pas bcp la donne au bout d'1 mois ou 2 tu retrouveras la même routine..c'est innerant à ce type de poste dans des petites structures que sont les officines...visiblement vu ton age et ton expérience il semblerait que l'installation soit pour toi la prochaine etape, qui te sortirait de la routine et te donnerai une nouvelle motivation
tu n'as qu'a tater le terrain en consultant les petites annonces ou chercher un poste d'adjoint ailleurs tu verras vite, quels sont les coef pratiqués, mais actuellement le marché n'est pas à l'embauche, c'est même plutôt l'inverse...
ne quitte pas ton poste sur un coup de tête, cherche une officine à racheter avec ton apport, ou propose à ton titulaire de lui racheter des parts..attention à ne pas être le dindon de la farce..cad qu'il te fasse miroiter un hypothétique rachat alors qu'il à déja trouver un acheteur.... 


C'est exactement ce que je veux éviter... Je m'entends très bien avec le titulaire, mais des fois je me demande si la proposition du rachat des parts faite il y a 4-5 ans, et que j'ai relancée depuis n'était pas une façon de me garder en me faisant miroiter une évolution...

Pour le fait de changer de boite, je suis assez d'accord avec ton analyse... J'ai peur que ce soit pareil (voire pire) ailleurs... Si je change, je me voyais plutôt en clinique privée par exemple...mais je ne connais malheureusement pas hyper bien ce milieu...

Donc ton avis me conforte sur le fait que trouver une officine à reprendre serait une évolution naturelle... Après faut que je réfléchisse...Tout seul ? à deux? J'ai vraiment envie de le faire en association, mais pas sûr que budgétairement parlant ce soit plus facile...
PharmaFC PharmaFCicon_post
tout va dépendre de ton apport perso..en dessous ou en dessus de 100 000 en gros...l'association pourra te permettre de viser des plus gros CA..mais tu devras composer avec un associé qu'il te faudra supporter et donc bien choisir....tout va dépendre aussi du prix que tu vas payer ton officine....acheter une boutique à 90% du CA demande plus d'apport que l'acheter à 60%....est ce que ton titulaire connait ta situation financière? car cela joue aussi sur le fait qu'il laisse trainer ...s'il sait mettons que tu n'as que 100 000 d'apport et qu'il souhaite vendre sa boutique 2,3M pour un CA de 2, 5M il sait qu'il faudrait un apport d'environ 300-400 000 euros...tout le pb est la....
cosmoIIIb cosmoIIIbicon_post
Salut!
Ton cas est interessant...
Tu te plais dans ton boulôt, et tu as un coef que normalement on ne trouve que dans les DOM TOM. Normal que tu hésites a partir!
Normal aussi que ta titulaire hésite a t'augmenter: économiquement , même sur une structure à 2.5M° ca n'est pas raisonnable du tout... surtout que vous êtes 2 adjoints et je ne pense pas que l'autre soit mal payée?
Ta titulaire te paye ce prix car tu es l'adjoint "idéal": homme (désolé mais c'est vrai), perfectionniste , disponible....
A mon avis: demande clairement a ton (ou ta )titulaire quand il compte vendre: à 60 ans sur une boutique de ce prix il peut prendre sa retraite demain si il veux .
Si il reste , dis toi que c'est en grande partie grace a toi: à cet age là , aprés 9 ans de tranquilité il réfléchira fortement avant de se lancer dans un nouveau recrutement.... Je ne suis installé que depuis 5 ans mais j'ai vite appris comme tous mes confrêres que le travail le plus compliqué du métier de titulaire c'est la gestion du personnel...alors quand tout roule et qu'on a une équipe en or (c'est presque mon cas...)on fait tout pour que ca dure!!
Si c'est le cas, dis lui clairement que tu vas chercher a t'installer, et que tant qu'a faire tu prefererai racheter sa boutique. Ca va le faire réfléchir, car le jour ou tu part il sera moins tranquille.
Apres on peut voir les choses sous un autre angle: si il n'envisage pas de vendre a toi (ce qui est fort possible car une affaire a 2.5M° va attirer bcp de monde et il pourra se permettre de faire monter les enchères...), le jour ou tu part son affaire devient bcp plus attractive pour un éventuel acheteur car tu emportes avec toi les 60 000 euros/an que tu coûtes à l'entreprise. Et sois en bien conscient n'importe quel acheteur sera obligé de se "séparer" de toi, a cause de ton coef élevé. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose pour toi , car tu pourra alors négocier une confortable indemnité de licenciement vu ton ancienneté, qui gonflera ton apport personnel, et Mr Paul Emploi te paiera du temps libre pour prospecter...! :-)
Voila , j'ai essayé d'éclairer un peu ta lanterne, coté titulaires...
Bonne continuation.
pharma-espoir pharma-espoiricon_post
Faut arrêter de dire que 3000€ net est un salaire exceptionnel. C'est un salaire parfaitement normal et justifié pour un docteur.
snoopy-10800 snoopy-10800icon_post
Citation : cosmoIIIb 

Salut!
Ton cas est interessant...
Tu te plais dans ton boulôt, et tu as un coef que normalement on ne trouve que dans les DOM TOM. Normal que tu hésites a partir!
Normal aussi que ta titulaire hésite a t'augmenter: économiquement , même sur une structure à 2.5M° ca n'est pas raisonnable du tout... surtout que vous êtes 2 adjoints et je ne pense pas que l'autre soit mal payée?
Ta titulaire te paye ce prix car tu es l'adjoint "idéal": homme (désolé mais c'est vrai), perfectionniste , disponible....
A mon avis: demande clairement a ton (ou ta )titulaire quand il compte vendre: à 60 ans sur une boutique de ce prix il peut prendre sa retraite demain si il veux .
Si il reste , dis toi que c'est en grande partie grace a toi: à cet age là , aprés 9 ans de tranquilité il réfléchira fortement avant de se lancer dans un nouveau recrutement.... Je ne suis installé que depuis 5 ans mais j'ai vite appris comme tous mes confrêres que le travail le plus compliqué du métier de titulaire c'est la gestion du personnel...alors quand tout roule et qu'on a une équipe en or (c'est presque mon cas...)on fait tout pour que ca dure!!
Si c'est le cas, dis lui clairement que tu vas chercher a t'installer, et que tant qu'a faire tu prefererai racheter sa boutique. Ca va le faire réfléchir, car le jour ou tu part il sera moins tranquille.
Apres on peut voir les choses sous un autre angle: si il n'envisage pas de vendre a toi (ce qui est fort possible car une affaire a 2.5M° va attirer bcp de monde et il pourra se permettre de faire monter les enchères...), le jour ou tu part son affaire devient bcp plus attractive pour un éventuel acheteur car tu emportes avec toi les 60 000 euros/an que tu coûtes à l'entreprise. Et sois en bien conscient n'importe quel acheteur sera obligé de se "séparer" de toi, a cause de ton coef élevé. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose pour toi , car tu pourra alors négocier une confortable indemnité de licenciement vu ton ancienneté, qui gonflera ton apport personnel, et Mr Paul Emploi te paiera du temps libre pour prospecter...! :-)
Voila , j'ai essayé d'éclairer un peu ta lanterne, coté titulaires...
Bonne continuation. 


Merci à tous pour vos avis et vos conseils.

La question de la vente, je l'ai déjà abordée pas mal de fois avec le titulaire : à chaque fois il me répond que c'est compliqué fiscalement pour lui...
En fait, il a 60 ans. Il a repris une officine en nom propre en 1981 qu'il a payée 1.5MF. Il a transféré cette officine en 1998, et cette officine vaut aujourd'hui environ 2M€. Il est actuellement toujours en nom propre, et apparemment, si il vend maintenant, il va payer une énorme plus-value.
Il a donc décidé de passer en société pour abaisser la pression fiscale (EURL), et me dit que dans 3 ans, il pourra revendre des parts... Le souci, c'est que ça fait 4-5 ans qu'il me parle de revente de parts et que je ne vois rien venir. Donc si j'attends encore 3 ans et que finalement, il vend à quelqu'un d'autre, moi je me retrouve sans parts, et surtout même peut être licencié par le nouvel acquéreur...

Pour l'apport, et la barre des 100k€, je ne pense pas pouvoir l'atteindre... J'ai quand même RDV avec la CCI de mon département demain, pour voir avec eux, car il y a apparemment des aides départementales pour les repreneurs d'entreprises.
Faut aussi que je vois avec l'adjointe actuelle qui a l'air de vouloir me suivre dans l'aventure, mais qui n'est pas mieux lotie que moi question apport...

Bref, c'est un peu compliqué dans ma tête actuellement...

Message édité par : snoopy-10800 / 27-02-2013 08:06

becanne becanneicon_post
exceptionnel car rare... trop rare...
snoopy-10800 snoopy-10800icon_post
Citation : becanne 

exceptionnel car rare... trop rare... 


Tu peux préciser ta pensée ?
lilith lilithicon_post
J'ai été diplômée en 1979.
Au bout de 20 ans j' ai travaillé dans une office qui m' a embauchée au coef 450 en cdd de 3 mois oui 450 je n' ai pas eu le choix étant dans une situation perso très délicate.
J' ai signé 23 , je dis bien, 23 cdd soit 6 années au bout desquelles j' ai eu un cdi au coef 550.
Je n' au eu aucun samedi 40 heures par semaine ( rtt en compensation). Reprise de travail le lundi.
Je me suis investie comme une dingue dans cette pharmacie.
Pas de prime sauf à Noël. En remplacement je devais augmenter mon coef mais c' était toujours oublié sur ma feuille de paye.
Il y a deux ans j' étais tellement stessée que j' ai fait une crise cardiaque de stress à la pharmacie avec risque de mort subite ( tako tsubo). Au mois de septembre dernier le titulaire a osé dire que c' était bénin.
J 'étais appréciée dans mon boulot, dispo, fiable,efficace ( pas moi qui le dis, ce sont les clients) et tout c' est finie en eau de boudin. Là je ne peux pas en dire plus.
Pour te dire au bout de 9 ans tu as un coef 600. Beaucoup aimerait être à ta place.
Apprécie ce que tu as et vois si tu peux acheter..



Message édité par : lilith / 27-02-2013 08:58

cosmoIIIb cosmoIIIbicon_post
Citation : pharma-espoir 

Faut arrêter de dire que 3000€ net est un salaire exceptionnel. C'est un salaire parfaitement normal et justifié pour un docteur. 


Normal et justifié pour un docteur es sciences ou docteur en médecine (bac+9) oui. Hélas les premiers atteignent rarement ce salaire.
Pour un docteur en pharmacie (bac +5 ans et 3 mois et 6 mois de stage) , à 35h par semaine, je maintient que c'est un trés bon salaire, et je le pensais déja quand j'étais adjoint.

A snoopy: l'argument de la plus value est une fausse excuse, avec la culbute qu'il a fait sur son affaire il n'y coupera pas, cependant ca sera atténué si il part a la retraite. Amuse toi quand même a calculer avec combien il va partir une fois qu'il aura tout payé et tu aura beaucoup de mal a le plaindre... ;-)
A te place je resterai a mon poste et je prospecterai , avec l'aide d'un tres bon expert comptable. Je crois que la balle va de plus en plus être dans le camp des acheteurs comme toi, car grosse vague de départs en retraite a venir, vous allez pouvoir bien négocier les prix. Bonne chance!
saccarine saccarineicon_post
Citation : cosmoIIIb 

Ta titulaire te paye ce prix car tu es l'adjoint "idéal": homme (désolé mais c'est vrai), perfectionnistes , disponibles....


:-) 38 ans, femme, sans enfant, entièrement libre....non, ce n'est pas une annonce racoleuse pour trouver l'âme soeur....c'est juste , qu'il y a aussi des femmes qui sont perfectionniste, disponible..... :-P

bref: snoopy: j'ai lu avec beaucoup d'intérêt ton sujet, je suis exactement dans la même situation que toi: coeff 600, 9 ans d'ancienneté, prime...un titulaire avec qui je m'entends très bien même si il y a des prises de bec parfois (comme un vieux couple....), une entreprise similaire sauf que la 2ème adjointe a 60 ans et est au même coeff (adjointe qui ne s'implique pas du tout), je n'ai pas d'enfant, pas de maison dans laquelle j'ai investi mon apport. il y a quelque années j'ai demandé à mon titulaire si c'était possible de racheter des parts , il m'a répondu vaguement, j'ai bien compris que cela ne l'intéressait pas (je peux comprendre), je n'ai aucune autre prespective que celle de l'augmentation du point...alors je m'ennuie...je sais bien que dans des petites structures on ne peut pas espérer mieux, et donc, tout comme toi je me pose beaucoup de question. en attendant de trouver les réponses, je me forme et je développe l'aromathérapie et la nutriion à la pharma, et je suis fière de voir que ça marche et que les clients sont contents, je forme en même temps mon titulaire, et l'équipe pour que ça suive (je forme en donnant seulement quelques clés , car c'est beaucoup de travail à la maison, et je préfère conserver de la marge de manoeuvre, sinon je ne servirai plus à rien :-) ) donc, "mes clients" viennent pour des consultations d'aroma etc....là je vais mettre en place les entretiens pharmaceutiques avec mon titulaire, lui , ça ne l'interesse pas tout ça, on se complète vraiment bien là dessus....
DONC: tout comme toi, je me pose plein de question, et je vais t'avouer, et avouer aux titulaires ici présents, que je ne sais pas si j'aurais votre courage et votre esprit d'entreprise pour m'installer, que j'hésite à mettre mon apport perso dans un appart plutôt qu'une pharma, car n'ayant plus de conjoint, je devrai faire face seule et ça me fait très peur. j'envie sincèrement ceux et celles qui ont réussi à franchir ce cap, et je les félicite, bravo!!!! je comprends l'investissment en temps, en argent,et énergie que cela représente,quand ma vie d'adjointe à coeff600 n'est pertubée que par l'ennui et le manque de perspective qu'elle lui procure. mon titulaire qui est un pro dans tout ce qui est négo labo et achat, m'a dit aussi que d'ici 3 à 4 ans, les offres de pharma seraient beaucoup plus intéressantes. Toi, snoppy tu auras encore un âge qui intéresse les banques, moi j'aurais passé la quarantaine,et j'entends déjà la litanie des banquiers...(déjà que ça ne sera pas un cap facile à passer :-P ....)

voilà, je te remercie d'avoir partager avec nous ton expérience, en ce qui me concerne, cela m'a fait du bien de ne plus me sentir seule à me poser ces questions

bon continuation à toi

Message édité par : saccarine / 27-02-2013 11:46

nhl1967 nhl1967icon_post
Citation : snoopy-10800 

Citation : cosmoIIIb 
En fait, il a 60 ans. Il a repris une officine en nom propre en 1981 qu'il a payée 1.5MF. Il a transféré cette officine en 1998, et cette officine vaut aujourd'hui environ 2M€. Il est actuellement toujours en nom propre, et apparemment, si il vend maintenant, il va payer une énorme plus-value.

Message édité par : snoopy-10800 / 27-02-2013 08:06

 

Bah au moins il pourra dire qu'il aura contribué à redresser le déficit de la France ... :-D
becanne becanneicon_post
Citation : snoopy-10800 

Citation : becanne 

exceptionnel car rare... trop rare... 


Tu peux préciser ta pensée ? 


je parlais du salaire exceptionnel
snoopy-10800 snoopy-10800icon_post
Citation : saccarine 

Citation : cosmoIIIb 

Ta titulaire te paye ce prix car tu es l'adjoint "idéal": homme (désolé mais c'est vrai), perfectionnistes , disponibles....


:-) 38 ans, femme, sans enfant, entièrement libre....non, ce n'est pas une annonce racoleuse pour trouver l'âme soeur....c'est juste , qu'il y a aussi des femmes qui sont perfectionniste, disponible..... :-P

bref: snoopy: j'ai lu avec beaucoup d'intérêt ton sujet, je suis exactement dans la même situation que toi: coeff 600, 9 ans d'ancienneté, prime...un titulaire avec qui je m'entends très bien même si il y a des prises de bec parfois (comme un vieux couple....), une entreprise similaire sauf que la 2ème adjointe a 60 ans et est au même coeff (adjointe qui ne s'implique pas du tout), je n'ai pas d'enfant, pas de maison dans laquelle j'ai investi mon apport. il y a quelque années j'ai demandé à mon titulaire si c'était possible de racheter des parts , il m'a répondu vaguement, j'ai bien compris que cela ne l'intéressait pas (je peux comprendre), je n'ai aucune autre prespective que celle de l'augmentation du point...alors je m'ennuie...je sais bien que dans des petites structures on ne peut pas espérer mieux, et donc, tout comme toi je me pose beaucoup de question. en attendant de trouver les réponses, je me forme et je développe l'aromathérapie et la nutriion à la pharma, et je suis fière de voir que ça marche et que les clients sont contents, je forme en même temps mon titulaire, et l'équipe pour que ça suive (je forme en donnant seulement quelques clés , car c'est beaucoup de travail à la maison, et je préfère conserver de la marge de manoeuvre, sinon je ne servirai plus à rien :-) ) donc, "mes clients" viennent pour des consultations d'aroma etc....là je vais mettre en place les entretiens pharmaceutiques avec mon titulaire, lui , ça ne l'interesse pas tout ça, on se complète vraiment bien là dessus....
DONC: tout comme toi, je me pose plein de question, et je vais t'avouer, et avouer aux titulaires ici présents, que je ne sais pas si j'aurais votre courage et votre esprit d'entreprise pour m'installer, que j'hésite à mettre mon apport perso dans un appart plutôt qu'une pharma, car n'ayant plus de conjoint, je devrai faire face seule et ça me fait très peur. j'envie sincèrement ceux et celles qui ont réussi à franchir ce cap, et je les félicite, bravo!!!! je comprends l'investissment en temps, en argent,et énergie que cela représente,quand ma vie d'adjointe à coeff600 n'est pertubée que par l'ennui et le manque de perspective qu'elle lui procure. mon titulaire qui est un pro dans tout ce qui est négo labo et achat, m'a dit aussi que d'ici 3 à 4 ans, les offres de pharma seraient beaucoup plus intéressantes. Toi, snoppy tu auras encore un âge qui intéresse les banques, moi j'aurais passé la quarantaine,et j'entends déjà la litanie des banquiers...(déjà que ça ne sera pas un cap facile à passer :-P ....)

voilà, je te remercie d'avoir partager avec nous ton expérience, en ce qui me concerne, cela m'a fait du bien de ne plus me sentir seule à me poser ces questions

bon continuation à toi

Message édité par : saccarine / 27-02-2013 11:46

 


Merci à tous pour vos messages...

Je vois que, même si on peut se sentir comme "privilégié" avec un coeff 600, je ne suis pas le seul à trouver que ce coeff peut être insuffisant pour continuer à motiver un adjoint au bout de quelques années d'exercice...

Après, comme je le disais, ça dépend aussi des fonctions de l'adjoint... Je connais une assistante, à 3 km de mon officine, en poste depuis 12 ans, qui est à "seulement" 500. Mais bon, elle ne veut pas bosser pendant midi, elle est en arrêt pour le moindre rhume... Bref, voilà, elle n'y met pas du sien non plus... Je serais l'employeur, je pense que je n'apprécierais pas trop ce genre de chose...

Pour saccarine, c'est vrai que notre parcours semble avoir des points communs. Par contre, moi, j'ai du mal au niveau de la formation... Ben oui, quand on te dit que ça coûte trop cher (car prise en charge OPCAPL pas forcément intégrale), quand tu dois prendre en partie sur tes congés pour y aller...ben ça saoule...

Là par exemple, je vais en formation à la fac une journée, à 150km de chez moi, comme je le fais depuis 4 ans pour pouvoir accueillir des stagiaires 3-4eme année (je suis maître de stage) : ben le péage, l'essence, bref tous les frais c'est pour ma pomme. Je n'ai jamais eu le moindre remboursement du titulaire... Au début ça ne me gênait pas, mais petit à petit, j'en ai marre...

C'est surtout que je m'ennuie, je tourne en rond, et j'ai besoin d'autre chose... J'ai besoin de responsabilités. C'est bizarre à dire, mais quand le titulaire s'absente 5 semaines l'été et que je dois tout gérer de A à Z....ben...je m'éclate !

Mais bon, pour ceux qui me disent de ne pas partir sur un coup de tête, pas d'inquiétude !! Je ne suis pas inconscient. Je ne partirai pas sans être sûr à 200% d'avoir trouvé au moins aussi bien ailleurs, que ce soit à travers un nouveau poste d'adjoint, une reprise d'officine, ou bien un poste de pharmacien en clinique...
snoopy-10800 snoopy-10800icon_post
Petite question aux experts fiscalistes... Est il vrai qu'il faut attendre 3 ans après la constitution d'une société pour revendre des parts ? Quel est l'avantage fiscal par rapport à une revente de parts plus précoce ?
saccarine saccarineicon_post
Citation : snoopy-10800 


Pour saccarine, c'est vrai que notre parcours semble avoir des points communs. Par contre, moi, j'ai du mal au niveau de la formation... Ben oui, quand on te dit que ça coûte trop cher (car prise en charge OPCAPL pas forcément intégrale), quand tu dois prendre en partie sur tes congés pour y aller...ben ça saoule...

Là par exemple, je vais en formation à la fac une journée, à 150km de chez moi, comme je le fais depuis 4 ans pour pouvoir accueillir des stagiaires 3-4eme année (je suis maître de stage) : ben le péage, l'essence, bref tous les frais c'est pour ma pomme. Je n'ai jamais eu le moindre remboursement du titulaire... Au début ça ne me gênait pas, mais petit à petit, j'en ai marre...

C'est surtout que je m'ennuie, je tourne en rond, et j'ai besoin d'autre chose... J'ai besoin de responsabilités. C'est bizarre à dire, mais quand le titulaire s'absente 5 semaines l'été et que je dois tout gérer de A à Z....ben...je m'éclate !

Mais bon, pour ceux qui me disent de ne pas partir sur un coup de tête, pas d'inquiétude !! Je ne suis pas inconscient. Je ne partirai pas sans être sûr à 200% d'avoir trouvé au moins aussi bien ailleurs, que ce soit à travers un nouveau poste d'adjoint, une reprise d'officine, ou bien un poste de pharmacien en clinique... 


en fait, ne pouvant pas investir pécunièrement, j'investis mon temps. j'ai accepté de me former sur mon temps libre pas pour faire plaisir à mon titulaire mais pour moi. Ensuite, je suis en région parisienne, alors avec les transports en commun, et la multitude de formations proposées, on arrive toujours à en trouver une pas trop loin. En ce moment, j'opte plus pour le e-learning, car ça me soule les heures perdues en transport (j'évolue :-)) Mes formations , style DU , ou autre, je les ai toujours faites prendre en charge pas l'orcapl, donc, pas de frais pour moi , mon titulaire avance les frais et se fait rembourser, j'ai aussi choisi les formations en fonction de ce que je pensais être bien pour l'entreprise. En revanche, c'est vrai c'est sur mon temps libre, comme ce sont des formations qui m'intéressent intellectuellement, je considère que c'est comme la lecture d'un bouquin, et comme je te l'ai dit, je le fais d'abord pour moi. je m'abonne à des revues pour me former en dehors des formations et là c'est sur mes deniers perso, mais bon, je l'accepte. je vois plus les choses comme "le pharmacien que je veux être" alors je n'attends pas qu'on me donne, j'investis une centaine d'euros à l'année sur un abonnement...( ça fait 3 restos de moins à l'année...)j'avoue, j'adore apprendre, et c'est un plaisir. c'est d'ailleurs ce qui me sauve de mourir d'ennui, car tout comme toi, je tourne en rond. là je prépare les entretiens pharmaceutique, je n'ai pas attendu que mon titulaire me demande, j'ai rangé mon/son local, je me suis débrouillée pour avoir un peak flow gratuiit, un appareil à glycémie gratuit, lui a négocié un appareil à tension brassard, j'ai fait rentrée plein de fiche de prévention sur le cespharm, et j'ai donné mon premier entretien la semaine dernière, à la demande d'une cliente dont la mutuelle proposé ce service . Elle avait tout un questionnaire bilan santé établi par sa mutuelle, j'ai pu constaté un débit respiratoire en deça de la normale etc......j'ai facturé 23 €, directement payée par la patiente grâce à sa carte de paiement mutuelle. bref, c'était génial de faire ça alors si tu t'ennuies en attendant de trouver la pharma de tes rêves, implique toi , les patients sont en demande!!!!

pour finir, moi aussi je suis tentée par le coup de tête, ce sont les mauvais jours....c'est d'ailleurs à ce moment là que j'ai découvert ce forum, j'y ai lu pleins de points de vue différents qui m'on fait réfléchir, et m'ont permis de prendre du recul. j'ai mis du temps avant de m'inscrire aussi....
personnellement, c'est la gestion du personnel et la qualité à l'officine qui m'intéresse. négocier avec les labos, ça me soule, heureusement, mon titualire est excellent là dedans , et la gestion des achats c'est vraiment son truc...l'idéal aurait été que je m'associe avec lui compte tenu de notre complémentarité, mais je pense qu'il préfère avoir "la paix" et ne pas risquer des complications s'il advenait un désaccord. quand on est salarié, même si on a le droit je pense de donner son avis, on finit quand même par s'en remettre à la décision du titulaire qui est le responsable financier de l'entreprise. une fois que tu as des parts, le rapport de force change (ça dépende du pourcentage...), et là, en cas de désaccord, c'est plus compliqué à gérer: peut être que ton titulaire aime être seul maître à bord...
Pharmay Pharmayicon_post
"Faut arrêter de dire que 3000€ net est un salaire exceptionnel"
+1
Au bout de 6ans et quelques d'études (j'inclus le stage payé 400 balles et la thèse sur les racines de pissenlit dans la médecine ouzbek) et 9 ans d'experience et une formation continue, ça me parait normal aussi, il faut pas avoir honte de gagner de l'argent.
quand aux 9 ans de méd Gé, ils incluent 3 ans d'internat payés, et on ne leur demande pas 300.000 euros en sortie de fac pour reprendre un outil de spécu... euh, travail.
Pharmay Pharmayicon_post
Surtout que tu ne vends pas des cacahuetes, on te confie la santé des gens et tu engages ta responsabilité.
ROMU84110 ROMU84110icon_post
Bonsoir à tous

j'ai lu le sujet, je suis ni pharmacien ni préparateur mais je suis dans le para médical pour faire simple, je suis sur ce site pour ma conjointe qui est préparatrice afin de pouvoir de solutionner certains de ses problèmes;
Pour le salaire 3000 euros est bon salaire pour 5ans d'études avec 10ans d'ancienneté car on a pas de soucis de gestion ni RH ......
On est employé mais le jour où l'on devient un patron, la rentabilité devient un facteur non négligeable et perso on trouve pas de solution miracles sur un forum mais plutôt un indice ou un apport dans sa recherche; toi seul doit savoir si tu dois devenir patron et savoir que le marche est très difficile pour certains, tu peux être un très bon adjoint mais peut être que ton titulaire ne te voit pas prêt pour ce poste où il est comme tu dis très calculateur, au plus tu as à au plus tu en veux.

bon courage en espérant que tu trouves la solution
bonsoir
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie



Le droit du travail vous semble complexe ?
Vous avez besoin d'y voir plus clair par rapport aux textes de la Convention collective nationale de la pharmacie d'officine ?
Découvrez pour chaque article, un commentaire détaillé qui vous aidera au quotidien à encadrer vos relations avec votre employeur ou vos salariés.


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 604 719 901

  • Nb. de membres 15 272
  • Nb. d'articles 356
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques