Index du forum »»  Droit du travail »» maison de retraite

maison de retraite#10396

10Contributeur(s)
sosso13ManagersyncmasterchochoteenspMKIIIlesmicmicmorpho973fanychapps33
4 Modérateur(s)
ManagerchatBixente64bultus
sosso13 sosso13icon_post
Voilà mon soucis:
je suis salariée dans une officine de ville,et nous allons ,mes copines et moi, dans des maisons de retraites pour préparer les piluliers.
Qu'elles sont les risques au niveau de la loi ? ,comment suis-je couverte en cas de pépin ?,est-ce que je peux refuser de le faire ?
Merci de vos réponse.
Manager Managericon_post
Pour éviter tout problème en cas d'AT, il est bon de le faire inscrire dans le contrat de travail. J'espère que vous avez un complément de salaire pour accepter ce boulot.
sosso13 sosso13icon_post
Non, aucune rémunération supplémentaire n'est faite.Ils considèrent cela comme si nous étions à la pharmacie !
syncmaster syncmastericon_post
Manager, qu'est-ce qui justifierait un complément de salaire? La préparation des doses à administrer ou le fait de sortir de l'officine?
chochote chochoteicon_post
bonjour sosso13
je suis préparatrice moi aussi et je prépare des piluliers semainiers dans une maison de retraite.
pour ce qui est de ta responsabilité, elle est la meme qu'à l'officine (le titulaire s'y rend 2 fois par semaine et en controle 1 ou 2 au hasard.
je n'ai eu aucune augmentation de salaire car pour le titulaire c'est juste un poste different. je m'y rend avec la voiture de la pharmacie.
voila pour moi
ensp enspicon_post
eh bien mesdames les préparatrices ,j'espère que vous suivez "scrupuleusement" le circuit du médicament et son assurance qualité et que toutes les doses à adminitrer sont identifiables??? je suis pph dans un ehpad avec une PUI et quand je sais que certaines officines préparent les semainiers j'ai peur pour la tracabilité ......on n'a pas tout à fait le mème boulot!! un peu n'importe quoi !!la iatrogénie médicamenteuse passera par la!!au secours pour le controle de 1 ou 2 semainiers au hasard!! mon dieu !!!
MKIII MKIIIicon_post
ce ne sont pas les pharmaciens qui ont demandé à preparer les semainiers, faudrait peut etre pas inverser les choses.
Manager Managericon_post
Pour moi les deux mon capitaine.

Le fait de devoir prendre son véhicule pour se rendre sur un autre poste de travail et : "Préparateur 8e échelon : préparateur breveté qui possède des qualités techniques et commerciales exceptionnelles et qui exécute des travaux comportant une large initiative." qui définit le coef 330.
On ne peut pas nier au moins la seconde mention. ;-)


Citation : syncmaster 

Manager, qu'est-ce qui justifierait un complément de salaire? La préparation des doses à administrer ou le fait de sortir de l'officine? 
lesmicmic lesmicmicicon_post
Est-ce vraiment le rôle du pharmacien d'officine, voire du préparateur, de remplir les piluliers ?
Je comprens le service rendu, la contrepartie faite par l'apport d'ordonnances, mais est-ce vraiment notre place ?
J'ai travaillé comme agent de salle à l'hôpital et en maison de retraite, et j'ai toujours vu les infirmières faire ça. Mais c'était il y a 25 ans.
Et quand on délivre tout un paquet à la fille de madame M, qui va lui remplir son semainier, quel est notre suivi ?
Où commence et où s'arrète la responsabilité de chacun.
Comment s'exerce le contrôle effectif quand les préparatrices vont seules faire ce travail ?
à bientôt en grande surface...
Manager Managericon_post
Parfois, le problème ne se pose pas en terme de choix. Ce qui peut se comprendre quand on a une boutique à faire tourner. Et puis on ne peut pas dire que ce soit de la responsabilité d'une infirmière non plus.

Dans une organisation normale on pourrait dire que c'est de la responsabilité de l'établissement de rémunérer une personne autorisée pour le faire. Mais est-on dans une organisation normale?

Concernant le contrôle effectif...pas toi lesmicmics. On peut penser qu'un professionnel de santé dont le travail est la distribution du médicament puisse être capable de préparer des doses.

Même les représentants syndicaux des employeurs sont unanimes sur ce point : il faut donner une autonomie au préparateur. C'est le seul professionnel de santé inscrit au code de la Santé Publique a ne pas avoir de statut professionnel autonome.

Je trouverais juste que le salarié y trouve aussi son intérêt.
lesmicmic lesmicmicicon_post
On dirait qu'il y a pour l'instant une zone de non-droit entre la délivrance de l'ordonnance et la prise du médicament. Un peu à l'instar de la livraison, en aval.
On assiste pour l'instant à un système à l'amiable gagnant-gagnant entre l'établissement et l'officine. Un service contre des ordonnances.
Moi je vais livrer mes p'tits vieux, c'est sympa,( est-ce légal et déontologique ? ) mais après c'est le personnel soignant qui donne les remèdes. ( infirmières, aide-soignantes ou stagiaires ).
à bientôt en grande surface...
Manager Managericon_post
Bien sur mais les piluliers sont blistèrés.
ensp enspicon_post
le personnel soignant "administre" les médicaments !et en général l'infirmière !surtout pas les stagiaires et au pire les aides soignants !! qui bien sur ne souhaitent surtout pas les donner dèja qu'on leur demande de préparer les gouttes dans certains ehpad , les PPH sont formés à des procédures permettant de sécuriser toutes les étapes (au mieux!!)chacun son métier un préparateur d'officine prends des risques sans controle fiable !!(moins effectivement si rien n'est deblistéré!) et gracieusement évidemment !!!
Manager Managericon_post
Tout à fait dans la plupart des établissements hospitaliers, ce travail est fait au niveau de la pharmacie.

Il me parait évident qu'il est essentiel de mettre en place des procédures pour sécuriser ces opérations lorsqu'elles sont faites par des officinaux.
morpho973 morpho973icon_post
il y a des systèmes manuels qui permettent de sécuriser la préparation des doses à admninistrer, qui ne sont pas trop chers.
Manager Managericon_post
Oui bien sur je connais nous utilisons un de ces systèmes pour un foyer, mais il n'empêche que le niveau de risque d'erreur est élevé et qu'une procédure bien claire c'est le minimum.
lesmicmic lesmicmicicon_post
Pour ce qui est du contrôle effectif ( pour rappel, ce terme à encore été utilisé dans le decret du 07/04/2011 concernant une nouvelle mission du pharmacien ) et des responsabilités de chacun :

http://anpph.viabloga.com/files//Argumentaire_exercice_professionnel.pdf


à bientôt en grande surface...



Message édité par : lesmicmic / 12-04-2011 10:21

Manager Managericon_post
Bon là il s'agit de l'exercice des préparateurs hospitaliers, mais sur le fond, tu as raison, un tribunal retient la loi et souvent l'interprète. Il peut donc y avoir des jugements différents.

L'exercice personnel me semble d'ailleurs tout à fait évident. Un pharmacien doit être présent, personne ne remet en cause ça.

Il s'agit de donner une autonomie dans certaines tâches bien définies. Peut-être de définir des tâches du strict domaine du pharmacien et de conserver la notion d'exercice personnel.

Les représentants patronaux sont tout à fait prêts à faire évoluer les choses. Le frein, pour l'instant, vient de l'ordre.
fany fanyicon_post
chez nous on prépare les blister à la pharma on sort des étiquettes pour chaque produit avec date de péremption numéro de lot et posologie on colle le tout sur le medissimo avec le nom du patient numéro de chambre
le tout sous contrôle du pharmacien comme toutes délivrances d'ordonnances
fany
sosso13 sosso13icon_post
Je vous remercie pour toutes ces réponses ,qui me sont très utiles.
Au niveau de la préparations des piluliers ,il n'est fait aucun contrôle,ils ne sont pas placés sous film et encore moins vérifiés par la pharmacien.Et nous nous déplaçons avec nos propres moyens.
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Librairie
Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...


33,00 € TTC
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 604 323 206

  • Nb. de membres 15 271
  • Nb. d'articles 356
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques