Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Que faire?
2 pages [ 1 | 2 ]
AuteurQue faire?
prepoff
20   

prepoff
  Posté : 18-11-2010 21:04

Bonsoir à tous et toutes.

Le cas il n'est pas rare que des patients réclament des médicaments en liste mais ce sans ordonnance.

Pour ma part j'interroge premièrement le patient sur son « but » puis pose la question au titulaire , si il est pas la bien souvent je refuse tout en donnant mes raisons au patient.

La directive du titulaire est qu'il soit présent ou pas , à la demande d' un patient qui nous est connu on dois donner.
Je ne suis pas d'accord avec ça .

Dois t'on « obéir » , quelles sont les responsabilités de chacun?

Quels sont mes recours  si quelque chose ce passe mal?

Le titulaire menace de licenciement.

Merci pour toute réponse.

  Profil  
dakaru
591      

dakaru
  Posté : 18-11-2010 21:09

bonsoir, rigolo le licenciement pour observance des lois ....Il peut essayer..Devant un juge ce sera plus dur à justifier.

  Profil  
NTV
150     

NTV
  Posté : 18-11-2010 21:18

Bonsoir,
Si j'ai bien compris, la pharmacie se retrouve sans pharmacien à qui poser la question.
Et en plus menace de licenciement, c'est la cerise sur le gâteau.

  Profil  
Antoine_pharma
1194       

Antoine_pharma
  Posté : 18-11-2010 21:19

Qu'en dit l'assistant en son absence ?
Toujours énervant le clientélisme à deux balles de certains ,
au dela de ça, s'assurer
1) d'une consommation maitrisé d'un PA (je pense au traitement genre hypnotiques etc)
2) Maximiser les vignettes avancés en attente d'ordo
3) bien maitriser les renouvellements exceptionnels sur les ordonnances superieurs à trois mois

En tout etat de cause, tu fais ta delivrance sous le controle d'un pharmacien, si ta "delivrance" se fait sur son autorisation (ou obligation), je vois mal a priori ce qu'on pourrait te reprocher, a voir la jurisprudence...

Ce qui est marrant c'est que les pharmaciens pratiquants ce genre de "facilité" n'ont meme pas conscience qu'avec un peu de pedagogie, un zeste de "courage", bah sincerement le client est receptif et va rarement voir ailleurs...

---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "

  Profil  
prepoff
20   

prepoff
  Posté : 18-11-2010 22:03

Ho que oui ces patients sont pénibles eux aussi avec leurs réponses type : le patron me le donne , ou leur fameux je vais le dire...!!!

Bien la collègue pharmacienne qui est la le plus souvent en l'absence du titulaire refuse ce type de demande qu'il soit la ou pas.

Elle à eu la chance d'avoir une sympathique patiente demandant l'avance d'antibio ce en présence du titulaire.
Elle a refusé , il a donné.
Libre à lui mais il a pas à nous forcer.

Et la ce n'est que un exemple.

Je crois en effet qu'il n'a pas conscience des conséquences , ni du fait que du coup il perd respect et crédibilité.

En fin ce qui m'inquiètes la c'est ma responsablilité , que ça ne se retournes pas contre moi , qu'il n'ailles pas dire que c'est ma faute.......


  Profil  
cookysprinter
711      

cookysprinter
  Posté : 19-11-2010 09:21

SI Tu es pharmacien c est toi le responsable de tes actes(facturation, délivrance,erreur...) cf. le trimestriel de l ordre: sanctions aux adjoints..
sinon tu dépends du pharmacien qui t encadre ! mais ta responsabilité peut ds certains etre engagée
Je crois que par exemple servir sans la présence de pharmacien dans la boutique peut etre reprehensible ! à confirmer


  Profil  E-mail  
SB69
1114       
 Modérateur

SB69
  Posté : 19-11-2010 10:52

Citation : prepoff 

Je crois en effet qu'il n'a pas conscience des conséquences , ni du fait que du coup il perd respect et crédibilité.



Prepoff résume ici trés bien le pourquoi de tout ce qui nous tombe dessus actuellement. A faire dans l'épicerie plutot que la santé publique, la profession finit par ne plus exister (cf Nora B avec son nouveau site de pharmacovigilance... le rôle du pharmacien d'officine en est une fois de plus dévalué...).
Je remercie pour ma part tous titulaires qui ont bradé notre diplôme de cette manière, ou d'une autre, depuis 30 ans maintenant, à force de voir leur intérêt personnel plutôt que celui d'une profession toute entière.
Bravo pour cette remarque !

  Profil  www  
prepoff
20   

prepoff
  Posté : 19-11-2010 11:22

Bonjour.

Je ne suis que preparatrice ça oui mais je veux être sur que ce soit pas répréhensible pour moi et perdre mon droit d'exercer.

En effet il se comporte comme un épicier à donner quasiment tout ce qui est demandé , me disant que j'ai rien à faire la que je n'ai rien compris au commerce!!

Et que de cette façon je n'aurais jamais de travail.

Superbe non?

  Profil  
dakaru
591      

dakaru
  Posté : 19-11-2010 12:58

Je ne suis que preparatrice ça oui
Allez, Prepoff tu es préparatrice et non pas " que" préparatrice.
Fais ton travail correctement et tout se passera bien.Il ne peux pas t' obliger à donner des médocs listés sans ordo et oublie ses menaces. quand le cas se présente, tu vas le chercher pour qu'il le fasse lui- même,c' est son rôle.

  Profil  
ahma
153     

ahma
  Posté : 19-11-2010 20:10

sa m'est arrivé 2 ou 3 fois. j'avais un patron qui avait tendance à le faire avec ses connaissances proches. à chaque fois, je lui ait dit que seule, je restait catégorique, il me répondait "prenez mon code", mais il finissait par le faire lui même au comptoir.

une fois c'était encore pire, une ordonnance bizarre, venant soit disant d'algérie, présenté par un monsieur curieux qui m'a dit en tout et pour tout "je règle la totalité". dessus, 10 boites de rivotril 2mg à délivrer en une seule fois, faute de médicament non disponible en algérie

je refuse de la délivrer, le monsieur s'enerve, la patronne intervient, et m'ordonne a l'arriere boutique d'en delivrer la moitié
je refuse catégoriquement, lui disant que pour moi c'est clairement une ordonnance bidon! furieuse, elle m'arrache l'ordonnance , et en délivre la moitié! sans motif! quelques minutes plus tard, elle ouvre sa boite mail, et un confrere lui envoie un avertissement concernant ces ordonnances bidons qui circulaient dans notre région. réaction de la patronne "oui, je savais que c'etait bidon, mais j'ai pensé a notre CA et j'ai coupé la poire en 2 " et je lui ait répondu que je ne bradais pas mon diplome pour aider des violeurs à arriver à leurs fin, tout sa pour meme pas 10 € de benef!
depuis nos relations se sont un peu dégradées.

mais bon il faut savoir leurs tenir tete , peut importe leurs caractere quand on est conscient qu'on commet une faute professionnel

  Profil  
prepoff
20   

prepoff
  Posté : 19-11-2010 20:48

Il "saute" sur les patients que quand ça l'intéresse bien entendu.

De même il joue très bien le "j'entend pas les patients rentrer".

Tant que possible je dit aux patients qu'il faut demander au pharmacien, mais quand il est collé à son fauteuil ou pas la, c'est un peu plus difficile.

J'irais donc le chercher toutes les 5minutes avec un "c'est pour vous" quand il est à son bureau.

En fin merci pour ces réponses.

Il reste toujours que je veux pas être responsable de son irresponsablité quelle qu'elle soit.

  Profil  
blinkette
948      

blinkette
  Posté : 13-12-2010 11:21

Il serait sans doute important de rappeler à de nombreux pahrmaciens qu'ils ont prété serment en particulier sur ces 2 articles:

D'exercer, dans l'intérêt de la santé publique, ma profession avec conscience et de respecter non seulement la législation en vigueur, mais aussi les règles de l'honneur, de la probité et du désintéressement.

De ne jamais oublier ma responsabilité et mes devoir envers le malade et sa dignité humaine ; en aucun cas, je ne consentirai à utiliser mes connaissances et mon état pour corrompre les mœurs et favoriser des actes criminels.

Visiblement bcp l'on oublié ! Je sais que pour certain fait longtemps mais c'est pas une raison pour ne jamais se remettre en question!

  Profil  
cookysprinter
711      

cookysprinter
  Posté : 13-12-2010 12:35


que fait l'Ordre ???
le systeme est pourri de l intérieur ...


  Profil  E-mail  
michelm
862      

michelm
  Posté : 13-12-2010 13:24

bien d accord avec vous.
suis adjoint et ma titulaire donne tout
elle ma dit texto que pour les petits vieux on peu faire des exceptions ( zol et zop..a gogo sans ordo...) et qu' en plus ce n est pas comme des stup ( morphine).
la semaine dernière j ai refuser de la lamaline sans ordo qui pour la patient est la seule chose qui marche sur son mari.. j ai dit non.. elle a demander a voir la patronne.
qui lui a délivré...
des fois j ai l impression d être un mouton...
elle est a qq mois de la retraite ca explique peut etre...
la question qui commence a me faire peur est;
qd je serai titulaire ( et oui j ai bien envie mais bon faut des sous..) deviendrais je comme ca?.?
a courir après le CA et le moindre centimes...quitte a transgresser mon serment..
j espère pas...

  Profil  
syncmaster
2223       

syncmaster
  Posté : 14-12-2010 14:50

Citation : michelm 
la semaine dernière j ai refuser de la lamaline sans ordo qui pour la patient est la seule chose qui marche sur son mari.. j ai dit non.. elle a demander a voir la patronne.
qui lui a délivré...


Vaut mieux ça que d'être "obligé" de le faire toi même: là c'est la responsabilité de ta patronne qui est engagée, pas la tienne.
Sinon, je rappelle que les médicaments liste II (dont Lamaline) peuvent être renouvelés pendant 1 an, même en l'absence de mention "renouvelable" sur l'ordonnance...

  Profil  
mandyn
1266       
 Modérateur

mandyn
  Posté : 22-12-2010 07:35

vraiment ? aurais tu un texte de loi a nous fournir ? cela est très intéressant.

  Profil  
Antoine_pharma
1194       

Antoine_pharma
  Posté : 22-12-2010 08:22

Houla, y en a qu'on pioncer pendant les cours de législations

La différence entre les listes I et II concerne essentiellement les modalités de renouvellement. Le renouvellement des médicaments de la liste I est possible sur indication écrite du médecin précisant le nombre de renouvellements ou la durée du traitement (dans une limite de 12 mois). Le renouvellement des médicaments de la liste II est possible pendant 12 mois, sauf si le prescripteur l'a interdit.

http://www.droitpharma.fr/8/rvt.htm

Evidemment, dans le deuxieme cas, pas de prise en charge de la sécu

---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "

  Profil  
Marinela
929      

Marinela
  Posté : 22-12-2010 09:21

Citation : mandyn 

vraiment ? aurais tu un texte de loi a nous fournir ? cela est très intéressant.  

le droit a évolué depuis la date de passage de ton diplome ?

  Profil  
saumix
2562       

saumix
  Posté : 22-12-2010 10:45

on a blindé la legislation de la délivrance...on doit tout refuser...et puis , si vous vous en souvenez , un jour , a paris , un touriste italien fait une crie d'asthme ( on le disait dans les bras d'une escort girl...)et en décede car le pharmacien n'a pas voulu délivrer de la ventoline : proces et condamnation pour non assistance a personne en danger.....
on aura toujours tort !!!
sur cet élément de réflexion , je vous laisse agir en votreame et conscience....

h.p

  Profil  
Manager
17084       
 Administrateur

Manager
  Posté : 22-12-2010 13:26

Ah non même moi qui date des tableaux ABC, j'ai appris ce truc. Abus de boissons alcoolisées sans doute.

Citation : Marinela 

Citation : mandyn 

vraiment ? aurais tu un texte de loi a nous fournir ? cela est très intéressant.  

le droit a évolué depuis la date de passage de ton diplome ? 

  Profil  
Aller à la page : [ 1 | 2 ]
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 38
Membre(s) : 1
Total :39
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC