Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » IVG médicamenteuse à domicile
AuteurIVG médicamenteuse à domicile
apotheka
266     

apotheka
  Posté : 16-04-2020 01:18

Vous avez vu le nouveau décret qui vient de sortir?...

Je suppose que nous ne pouvons pas refuser la délivrance puisque la clause de conscience nous a été refusée.
Pourtant il me semble bien me souvenir avoir juré après ma thèse de ne pas délivrer de substance abortive ...

plus facile d'éliminer un foetus qu'un virus ; un petit coup de téléconsultation et hop !!Est-ce que tous les services de gynéco ont fermé ou ont été transformés en services pour le covid pour qu'on en soit là?

Au fait , que risque-t-on à refuser?


  Profil  
TMP
2261       

TMP
  Posté : 16-04-2020 10:42

Je me suis posé la même question

" moi j'aime bien les vaches "
" ça fait beau dans les prés "
" ça habille bien les champs "
" et puis ça s'meut lent'ment "
" ça fait du bien aux gens pressées "
" moi j'aime bien les vaches "

  Profil  
Whoops
4050       
 Modérateur

Whoops
  Posté : 16-04-2020 12:31

Juste pour savoir, c'est où qu'on prête encore le serment des apothicaires chrétiens et craignant Dieu ? (le Grand Est ?)

Parce que dans mon serment à moi, le moderne, y a jamais eu ce genre de promesse.

  Profil  
Manager
17172       
 Administrateur

Manager
  Posté : 16-04-2020 17:27

Oui et puis, jusque là on fournissait le médecin autorisé qui faisait prendre à sa patiente.

L'avortement est un droit que je sache. Et derrière ces avortements il y souvent des choses plus graves que l'avortement lui-même.

  Profil  
apotheka
266     

apotheka
  Posté : 17-04-2020 01:29

Lol whoops, possible que j'ai intégré le vieux qui était affiché dans les bureaux d'officines où j'ai exercé pendant longtemps au moderne...Il faut quand même que je vérifie si on ne parlait pas d'actes criminels dans le moderne.

Toutefois même si l'avortement est un droit il faut reconnaitre qu'il peut poser des problèmes de conscience . Et même si derrière ces cas il y a des choses graves . Plus grave que d'enlever la vie , il faut déjà y aller. (on parle bien là d'une durée pouvant aller à 9 semaines).Alors je trouve que dans ce cas une prescription par téléconsultation, c'est un peu rapide et léger.

Je reste toujours extrêmement choquée d'entendre certaines demoiselles parler de leur avortement (parfois le 2è ou3è) avec désinvolture ; même si c'est leur droit . J'aurais quant à moi aimé avoir le droit de ne pas participer à ça .J'espère que ce ne sera pas le cas puisque ce n'est que pour une courte durée -a priori-

Quant à fournir aux médecins , les seules ordonnances que j'ai pu voir jusqu'alors étaient incorrectes , car prescrivant directement à la patiente et faites par des médecins non agréés qui une fois contactés ont dit ignorer la réglementation et préconiser d'orienter la patiente vers un service de gynéco si on ne voulait pas délivrer

  Profil  
Manager
17172       
 Administrateur

Manager
  Posté : 17-04-2020 09:13

Bien sur apotheka c'est un problème de conscience.

Mais tu ne peux pas imposer tes problèmes de consciences aux autres. Et donc ce n'est pas à toi de juger ce qui est bien ou mal. La société a mis en place une possibilité, pas une obligation.
Simone Veil doit se retourner dans sa tombe.

  Profil  
Whoops
4050       
 Modérateur

Whoops
  Posté : 17-04-2020 11:00

Le serment moderne est beaucoup plus sobre :

Je jure, en présence des maîtres de la faculté, des conseillers de l’ordre des pharmaciens et de mes condisciples :
D’honorer ceux qui m’ont instruit dans les préceptes de mon art et de leur témoigner ma reconnaissance en restant fidèle à leur enseignement ;
D’exercer, dans l’intérêt de la santé publique, ma profession avec conscience et de respecter non seulement la législation en vigueur, mais aussi les règles de l’honneur, de la probité et du désintéressement ;
De ne jamais oublier ma responsabilité et mes devoirs envers le malade et sa dignité humaine.
En aucun cas, je ne consentirai à utiliser mes connaissances et mon état pour corrompre les mœurs et favoriser des actes criminels.
Que les hommes m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses. Que je sois couvert d’opprobre et méprisé de mes confrères si j’y manque.

  Profil  
flower
1  

flower
  Posté : 22-04-2020 18:44

Bonjour à tous.

Je rejoins l'avis d'apotheka. L'IVG, même si c'est un droit, n'est pas un acte anodin.
Une prescription en téléconsultation ne devrait pas être possible.

Il me semblerait normal que les pharmaciens, comme tous les autres professionnels de santé (médecins, infirmiers, sages-femmes, auxiliaires médicaux) puissent bénéficier d'une clause de conscience, et puissent ne pas délivrer, sans préjudice pour la femme, qui serait alors adressée à un confrère.



  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 67
Membre(s) : 0
Total :67
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC