Modéré par : Manager Whoops Bixente64 bultus 
Index du Forum » » L'installation » » Projet d'installation/ qualité de vie du jeune titulaire
AuteurProjet d'installation/ qualité de vie du jeune titulaire
Paxyla
3  

Paxyla
  Posté : 12-09-2019 16:29

Bonjour à tous,

Ayant un projet d'installation avec changement de parcours (actuellement en pharmacie hospitalière) , je parcours ce forum depuis quelques temps et les échanges y sont vraiment très instructifs . Je me lance du coup avec mes questions en espérant que vos témoignages dissiperont mes derniers doutes qui concernent la qualité de vie du jeune titulaire

Je souhaite faire l'acquisition d'une pharmacie de taille moyenne . J'ai trois enfants en bas âge . Je travaille actuellement 45H/semaine et ce rythme me permet de concilier vie privée et vie professionnelle .
J'imagine qu'en tant que titulaire , ce volume horaire devra être augmenté, voire beaucoup augmenté en tout cas le temps de prendre en main l'outil de travail ?
Je suis bien consciente que chaque pharmacie est différente et la réponse est multifactorielle : CA , personnel (nb et compétences...mais j'aimerais connaitre les tendances .
Pouvez-vous me donner vos témoignages sur le rythme de travail des premiers mois , premières années , vitesse de croisière...

Merci d'avance à tous !

  Profil  
popeye451
124     

popeye451
  Posté : 12-09-2019 17:42

bonjour,

Je travaillais aussi en hôpital en tant que PH avant de m'installer il y a un peu plus de 3 ans,
Le ryhtme est plus intense, mais je trouve ca plus motivant lorsque l'on bosse pour soi,
Le volume horaire est très variable selon le type/taille de pharmacie et comment elle est exploitée,

Avec recul, je ne regrette aucunement d'avoir quitté l’hôpital pour cette aventure!

n'hésite pas si tu as des questions

  Profil  
yebbjr
226     

yebbjr
  Posté : 12-09-2019 22:19

Comme dit précédemment ça dépend beaucoup de la taille de l'officine, de l'organisation, des tâches que tu déléguera ou non, ...

Mais pour ma propre expérience (installé il y a bientôt 4 ans) :

-le premier mois tu ne vis que pour ça, dimanche compris.
-3 mois les choses principales sont mises en places, ça commence à rouler.
-6 mois ça y est ça roule bien.

Après j'ai des amis qui se sont installé et bosse 3 jours par semaine depuis le début, comme j'ai dit ça dépend de ton implication ...

  Profil  
healer
22   

healer
  Posté : 13-09-2019 09:17

bonjour a tous

je rajouterai que ta qualité de vie va également dépendre du fait d 'avoir des adjoints ou non et également de l'amplitude horaire d'ouverture de la pharmacie, finir à 21h le soir n'implique pas la même vie que finir à 19h évidement.

à cela tu rajoute le fait d'avoir ou non du transport pour t'y rendre .
après il y aura le fait que les choses se passent correctement ou non niveau business.



  Profil  
Paxyla
3  

Paxyla
  Posté : 13-09-2019 11:21


Bonjour ,
Merci à tous pour vos réponses
Popeye 451, votre message me rassure dans ma décision

Effectivement l’implication peut différer pour chacun. Néanmoins au regard de l’économie actuelle et vu tous les témoignages que j’ai pu lire sur ce forum, il me semble difficile d’avoir une pharmacie qui tourne bien sans un minimum d’investissement personnel et d’organisation. Il me faudra donc trouver le bon équilibre et ça commence dans le choix de la pharmacie à acheter
Dans mon cas , la pharmacie à viser doit idéalement :
- Avoir une taille / CA qui permette de rentabiliser un poste d’adjoint.
- Avoir une amplitude horaire correcte, donc plutôt rurale ou semi rurale
- Être relativement proche de mon domicile.
C’est bien ça ?

Si tous les critères cités ne sont pas réunis et que la pharmacie fait 8h30 -20h30 (je vis en région parisienne), qu’est-ce qui selon vous, est le plus judicieux de faire soi-même l’ouverture ou la fermeture de la pharmacie ?
J’aurais tendance à dire qu’il faut être présent pour la fermeture. Ai-je raison ?
Lorsque vous êtes absent de votre pharmacie, avez –vous un regard sur le déroulement de la journée et des ventes à distance ? via quels outils ? les consultez-vous ?
A l’installation, j’imagine qu’après une première phase d’observation et d’analyse, on souhaite optimiser le fonctionnement de la pharmacie avec éventuellement, une redistribution des tâches.
En termes de délégation de tâches, quels ont été vos écueils ? Quels conseils me donneriez-vous ?
Merci

  Profil  
Ledude
129     

Ledude
  Posté : 13-09-2019 20:32

Je répondrais pareil que précédemment. Tout dépend de l’affaire reprise :
- les horaires d’ouverture
-l’équipe et les diplômes présents
- l’organisation (une organisation optimisée permet de gagner BEAUCOUP de temps sur la compta, les achats et autres)
- le ratio remboursement / cash flow qui est le juge de paix pour soit se reposer soit se stresser

  Profil  
bultus
2056       
 Modérateur

bultus
  Posté : 14-09-2019 09:25

Pour ce qui est de l'ouverture/fermeture, mon expérience me dirait le contraire. C'est important d'être là le matin pour impulser le début de la journée (selon les personnes qui travaillent, si les employés commencent la journée à bas régime, ils continueront toute la journée sur le même rythme et même avec une bonne équipe, quand le boss n'est pas là, on est tout de suite plus cool)

Par ailleurs, le soir, on a la journée dans les pattes et il y a un relachement général. S'il n'y a pas de patients, le matin tu te lance dans un remplissage ou refaçonnage des rayons, alors que le soir, tu ne fais pas grand chose, tu attends que ça passe. C'est assez naturel. Que tu sois là ou pas le soir, le rythme sera ralenti.

Ce n'est que mon avis et c'est ce que j'ai pu observer dans les pharmacies ou j'ai travaillé.

Pour le rythme de travail, selon ton implication, c'est très intense pendant 6 mois - 1 an. Tout dépend du type de pharma que tu achète et ce que tu souhaite en faire :

- si tu achète une pharma qui tourne bien et que tu veux poursuivre sur la même lancée, 3 mois très intenses pour t'approprier la pharma, puis tu peux progressivement passer en rythme de croisière je dirais (quoique, en sortant de l'hopital, il faudra peut être plutôt 6 mois car tu n'as pas l'expérience de l'officine)

- si tu achète une pharma à redynamiser, là c'est beaucoup de travail et tu ne peux pas tout faire en 3 mois, il faudra minimum 6 mois, et plus probablement 1 an très intensif (travaux, implantation de nouvelles gammes, formation du personnel, refidéliser les patients...)

  Profil  
Manager
16905       
 Administrateur

Manager
  Posté : 14-09-2019 10:04

Bonjour,

Je pense effectivement que c'est très différent suivant les entreprises, mais aussi du titulaire repreneur.

Probablement que l'élément le plus important c'est l'équipe. Bien sur l'impulsion du titulaire est essentielle, c'est d'ailleurs son rôle principal. Il faut pouvoir et savoir déléguer, faire confiance, etc.

Lorsque je lis ici l'attitude de certains titulaires qui veulent tout changer en arrivant, c'est exactement le contraire, pour moi, de ce qu'il faut faire. D'abord observer, ce qui marche, ce qui ne marche pas, écouter, échanger, évaluer, etc.

Il faut savoir que pour le personnel, un changement de patron c'est anxiogène alors pas la peine d'en rajouter avec des histoires d'ego. Les modifications doivent se faire dans la durée avec la participation de tout le monde.

  Profil  
bultus
2056       
 Modérateur

bultus
  Posté : 14-09-2019 11:23

Citation : Manager 
Lorsque je lis ici l'attitude de certains titulaires qui veulent tout changer en arrivant, c'est exactement le contraire, pour moi, de ce qu'il faut faire. D'abord observer, ce qui marche, ce qui ne marche pas, écouter, échanger, évaluer, etc.



Si c'est en référence à mon témoignage, je parle de mon expérience personnelle : j'ai repris il y a 7 ans et plus récemment il y a 5 mois 2 officines laissées en friche avant un départ en retraite.

L'espace de vente n'était pas du tout optimisé et l'offre de parapharmacie quasi-inexistante.

J'ai donc pour les 2 cas prévu des travaux rapides et implanté des gammes dès mon arrivée (en commençant par les classiques Avène, Bioderma etc...). Nous avons également augmenté les horaires d'ouverture (la première fois nous l'avons fait immédiatemment et cette fois-ci, nous l'avons fait au bout de 4 mois).

Donc oui, c'est beaucoup de chamboulement pour les employés, mais par ailleurs, j'ai toujours pris le temps de les chouchouter et de les rassurer et bien sûr de les remercier quand les journées étaient particulièrement compliquées.

Dans les 2 cas, les employés étaient ravis du changement et très volontaires pour changer le mode de fonctionnement. Et ils me l'ont dit ! Ils étaient même très demandeurs car ils s'ennuyaient.

Et dans les 2 cas, la tonne de travail a été récompensée par une croissance à 2 chiffres dès le 1er mois. Et je pense que les primes de fin d'année finiront de les convaincre, s'il y avait besoin...

  Profil  
Manager
16905       
 Administrateur

Manager
  Posté : 14-09-2019 11:31

Non, non Bultus,

Je fais référence à d'autres témoignages de titulaire ou de salariés. Depuis 2002 il y en a eu pas mal.

J'exprime juste mon point de vue. La reprise d'une entreprise c'est essentiellement de l'humain, pas juste du technique. Je voulais attirer l'attention sur cet aspect.

  Profil  
bultus
2056       
 Modérateur

bultus
  Posté : 14-09-2019 11:36

Je suis d'accord avec toi évidemment, j'avais peur de m'être mal exprimée.
Parce que pour les 2 cas, j'ai tout chamboulé assez vite !!

  Profil  
TMP
1976       

TMP
  Posté : 16-09-2019 12:59

je suis comme Bultus

mais avant la reprise je rencontre le personel



après sut une pharmacie à l’abandon, quand on amène un projet, le personnel suis facilement je trouves

" moi j'aime bien les vaches "
" ça fait beau dans les prés "
" ça habille bien les champs "
" et puis ça s'meut lent'ment "
" ça fait du bien aux gens pressées "
" moi j'aime bien les vaches "

  Profil  
Paxyla
3  

Paxyla
  Posté : 17-09-2019 12:47


Merci à tous pour votre participation et vos éclaircissements.
Je comprends qu'il n’y pas vraiment de règles mais quelques grandes lignes tout de même Comme pour toutes les entreprises, c'est le facteur humain qui prime et c'est probablement le plus compliqué à maitriser.
J'ai une experience en management à l’hôpital (ou j' ai fait et appris de mes erreurs) , et cette expérience me sera très utile lorsque j'aurai ma pharmacie, mais pour tout le reste, je dois apprendre
TMP, lorsque vous dites : " je rencontre le personnel avant la reprise" , vous voulez dire avant même de faire une offre d'achat ?
Que voulez-vous dire par rencontrer , mener des entretiens individuels avec les membres de l'équipe ? A quel moment du processus d'acquisition ?
Mes questions peuvent vous sembler naïves mais il faut dire que je suis une bleue dans le domaine..
Autre question , certains conseillent de travailler dans la pharmacie à acquérir dès la signature du compromis de cession pour une bonne transition . Qu'en pensez-vous ?
Merci pour vos retours

  Profil  
TMP
1976       

TMP
  Posté : 17-09-2019 12:53

j'essaie quand c'est possible

de visiter la pharmacie avant même de faire une offre ou d’étudier le dossier
je passe acheter une boite de gaviscon et une boite de doliprane dans les pharmacies que je vises ....

après je rencontre le personnel de manière officiel (avec le vendeur une fois que l'offre est faite)

puis surtout je les rencontre en dehors de la structure dans un troisième temps.

Doliprane et gaviscon sont des médocs qui demande un minimum de conseil lors de la délivrance.

j'essaie des rencontres collectives et individuelles

" moi j'aime bien les vaches "
" ça fait beau dans les prés "
" ça habille bien les champs "
" et puis ça s'meut lent'ment "
" ça fait du bien aux gens pressées "
" moi j'aime bien les vaches "

  Profil  
Frimousses
49    

Frimousses
  Posté : 17-09-2019 13:02

Perso j'ai voulu y travailler un peu avant, tout le monde était d'accord mais en pratique c'est délicat, dur de trouver sa place. Au final j'y suis passée plusieurs fois, servi une ou deux personnes mais n'y ai pas réellement travaillé avant la reprise. Si tu sors de l’hôpital sans avoir bossé en officine avant tu vas vraiment te sentir comme le stagiaire de passage, mais en même temps il serait bien que tu ne débarques pas le jour J. Dès la signature du compromis ça me parait bien long par contre.

Pour le rythme tout à fait d'accord avec bultus.

  Profil  
tnttnt
352      

tnttnt
  Posté : 17-09-2019 17:01

A l'opposé, moi j'ai travaillé 2 mois dans la pharma que j'ai achetée. Ca devait être moins mais l'Ordre a repoussé l'achat sur un point bloquant. Super transition mais c'est vrai que c'est titulaire dépendant. On continue même à se voir avec les anciens titulaires et ils nous donnent de très bons conseils.

  Profil  
bultus
2056       
 Modérateur

bultus
  Posté : 18-09-2019 10:19

Tout dépend du titulaire à qui tu achète !

Moi je fais également une visite mystère avant de faire une offre, pour voir si le personnel est accueillant principalement. Ensuite, quand l'offre est acceptée, je passe de temps en temps à la pharmacie et j'en profite pour rencontrer le personnel de façon officielle.

Sur ma première installation c'est à peu près tout car la vendeuse n'était pas très sympa, mais sur ma dernière installation, on est passé environ 2 fois par semaine pendant le mois qui a précédé car on avait besoin de faire visiter la pharmacie à l'architecte et aux installateurs de robots. Les anciens titulaires en profitaient pour nous présenter les patients et pour nous dire quelles commandes on devait prévoir rapidement. C'était vraiment idéal !

Et on a fait un resto avec toute l'équipe une semaine avant la reprise.

  Profil  
galibier57
290     

galibier57
  Posté : 18-09-2019 13:45

As tu trouvé l'officine?
Si non définit un cahier des charges

Je suis passé d'adjoint à titulaire c'est différent (je serais toi je bosserais quelques mois à temps plein en officine)

Selon mon expérience, le premier mois tu prends tes marques et ne vis que pour ça, et au bout de 6 mois un an tu es plus à l'aise.(sans compter les choses à mettre en place la première année et qui couleront de source après)

Globalement je fais plus d'heures mais bizarrement j'ai plus de vrai temps libre. Pour un rdv bancaire, on vient te voir, le coiffeur à un moment creux, la réservation des vacances entre 2 clients..)

ne pas croire on fait 70 heures par semaine pour un smic (c'est malheureusement vari pour certains mais heureusement une minorité)
ne pas croire à l'ancienne image où le titulaire est toujours au golf et vient pour compter les billets

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 42
Membre(s) : 1
Total :43
Librairie
Réussir son transfert d'officine
Corinne Daver,François Pouzaud

Toutes les règles à respecter pour réussir son projet de transfert d'officine. Idées clés, encadrés sur la réglementation à connaître, témoignages et conseils vous éclaireront sur la démarche à suivre. Succès garanti !

30,00 € TTC