Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Délivrance stupefiants
2 pages [ 1 | 2 ]
AuteurDélivrance stupefiants
charles17
413      

charles17
  Posté : 06-05-2018 19:10

Bjr,
Que dit la loi ? Les préparateurs en pharmacie sont ils habilités à délivrer les stupéfiants, sans contrôle de surcroît ?
Merci

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 06-05-2018 19:59

Sans contrôle non il ne peut pas. Du reste il ne peut pas faire grand chose tout court sans.

  Profil  
olivier91
91    

olivier91
  Posté : 25-05-2018 12:13

Bonjour
Le préparateur -par définition- travaille sous contrôle du pharmacien.

olivier91

  Profil  
ramses2
3007       

ramses2
  Posté : 25-05-2018 14:44

au risque de faire hurler , c'est une profession vouée à disparaitre.. Et là on verra des officines fermer ou des titulaires se mettre au boulot...

  Profil  
padaOne
3826       

padaOne
  Posté : 25-05-2018 14:57

Quand on voit qu'ils répondent à côté du sujet on se dit peut-être que c'est un mal pour un bien

  Profil  
James_Patagueul
612      

James_Patagueul
  Posté : 25-05-2018 18:56

Citation : ramses2 

au risque de faire hurler , c'est une profession vouée à disparaitre.. Et là on verra des officines fermer ou des titulaires se mettre au boulot... 

comme son nom l'indique un préparateur c'est formé pour faire des préparations


Message édité par : James_Patagueul / 25-05-2018 18:58


  Profil  
Manager
17084       
 Administrateur

Manager
  Posté : 25-05-2018 19:11

On voit tu as un peu d'âge James
Comme moi d'ailleurs.
Et comme les bons alcools.

  Profil  
ramses2
3007       

ramses2
  Posté : 25-05-2018 22:09

oui mais les préparations il n'y en a plus .. donc...
Je me demande pourquoi cette formation est encore proposée ..Pas de reconnaissance au comptoir car tout doit être fait sous le controle du pharmacien si on veut être réglo (dans l'absolu le préparateur devrait préparer la barquette de medicaments et celle ci devrait être controlée systématiquement par me pharmacien) , salaires ridicules dans le cadre actuel du travail (au comptoir sans controle du pharmacien) donc même boulot que le pharmacien, il serait vraiment temps de remettre de l'ordre dans tout ça .
Un préparateur ça fait des préparations ou ça "prépare" les médicaments .
En tout cas ça ne délivre pas les stups sans controle du pharmacien, ça c'est sur .

  Profil  
Manager
17084       
 Administrateur

Manager
  Posté : 26-05-2018 07:17

Oui enfin la sémantique c'est un peu juste pour expliquer un métier.
Je suis le premier à penser que la formation initiale est insuffisante mais je pense aussi que le périmètre d'action doit être revu.
Le rôle du pharmacien dans le système de santé devrait être revu de fond en combles.
Je pense d'ailleurs que c'est la plupart du temps le pharmacien qui est sous exploité plutôt que le preparateur sur exploité.

  Profil  
ramses2
3007       

ramses2
  Posté : 26-05-2018 08:21

l'espoir fait vivre Manager

  Profil  
preparateur
707      

preparateur
  Posté : 26-05-2018 13:47

D ailleurs je propose un nouveau nom pour préparateur : "pilier de la pharmacie". Après tout c est celui qui commande, déballe, mets en place, accessoirement vend et conseille, parfois passe le chiffon pour que celui qui est au comptoir puisse servir conseiller et vendre. Ha si nous n'étions pas là, que seriez vous...
Plus de : c est rangé où? C est qui déjà Mme strucmuche? Tu sais si c est manquant ? Tu pourrais aller chez Mr chose en vitesse? Ça t ennuie pas de faire un détour ce soir? Tu peux partir plus tôt si tu veux...

retrouvez moi sur
http://lepreparateur.over-blog.com/

  Profil  
padaOne
3826       

padaOne
  Posté : 26-05-2018 14:27

Le préparateur serait un pilier s'il nous permettait de nous absenter pendant sa présence à lui, mais comme ça n'est pas le cas, et qu'en plus nous devons théoriquement contrôler toutes ses délivrances, pour moi ça serait plus un poids qu'autre chose... Donc tu vois, ça n'est pas la règle dans toutes les pharmacies ;) Selon moi, le travail de déballage/rangement des commandes + mise en rayon devrait être fait par un rayonniste, et faire tourner la pharmacie ça devrait être fait par des pharmaciens. Donc au final, le préparateur là dedans....

  Profil  
ramses2
3007       

ramses2
  Posté : 26-05-2018 15:25

on est bien d'accord padaOne

  Profil  
preparateur
707      

preparateur
  Posté : 26-05-2018 17:46

On est samedi. L assistante est malade. C est la titulaire qui s' y colle. Vous savez où elle est? Là maintenant tout de suite ?
Chez le coiffeur !!!
Mais elle a son portable avec elle au cas où...
.

retrouvez moi sur
http://lepreparateur.over-blog.com/

  Profil  
James_Patagueul
612      

James_Patagueul
  Posté : 26-05-2018 17:58

c'est normal, toutes les pharmaciennes sont chez le coiffeur le samedi après midi


  Profil  
preparateur
707      

preparateur
  Posté : 26-05-2018 19:36

Selon moi, des rayonnistes formés au merchandising y en a peu (pas). Et toutes les pharmacies n ont pas la possibilité de payer qq un qui peut pas servir au comptoir.
Mais n' interpretez pas mal mes propos. Un préparateur n'est pas un pharmacien. Loin de moi cette idée.
Par contre, j'ai très rarement vu des pharmaciens qui faisaient le boulot du préparateur. J'ai plutôt vu des pharmaciens qui géraient quelques gammes et qui assuraient le comptoir. Parce que ceux qui s' investissent un max, soit ils sont très jeunes et ont encore beaucoup à apprendre, soit ils passent du côté obscure.


retrouvez moi sur
http://lepreparateur.over-blog.com/

  Profil  
charles17
413      

charles17
  Posté : 27-05-2018 10:12

Le besoin de rentabilité et la flemme de certains pharmaciens de contrôler les ordonnances de ses préparateurs ne sont plus un secret. Mais on ne dit rien, le pharmacien est tout puissant dans sa pharmacie.
Et il y a différents profils de pharmaciens : il y en a que j'admire, car ils me transmettent leur savoir, ils sont dynamiques, savent prendre des décisions... et il y a les mous, les boulets, qui ne trouvent jamais rien, qui ne se mouillent pas, qui ne savent pas et ne se forment plus ou très peu, frustrés par leurs 6 ans d'études et le manque de reconnaissance. Ceux là sont nombreux, actifs sur les forums. C'est à cause de ceux là que vous ne progressez pas.
Tout est histoire de personnalité...
Pareil chez les préparateurs.

  Profil  
padaOne
3826       

padaOne
  Posté : 27-05-2018 10:28

Ah oui clairement ce sont les pharmaciens les plus frustrés... c’est sûr...

  Profil  
Manager
17084       
 Administrateur

Manager
  Posté : 28-05-2018 08:57

Pensez ce que vous voulez, la plupart des officines sont incapables de fonctionner sans les préparateurs ni hier, ni aujourd'hui. Ce métier ou son équivalent existe dans la plupart des pays avec des degrés d'autonomie différents mais il existe.

Embaucher un rayonnisme quand on n'a pas de préparateur c'est juste une erreur de gestion.

Il m'est arrivé de remettre en place des préparateurs qui confondaient tout mais des pharmaciens qui mélangent tout ça existe aussi.

Je suis préparateur, ma fille prépare le concours de l'internat, je pense avoir une petite idée de la différence entre les deux formations donc personnellement je ne mélange pas.

D'ailleurs, jeunes ou anciens jeunes pharmaciens souvenez vous de vos stages ; qui était à vos cotés à ce moment là?

Quant à la frustration, elle n'a ni sexe, ni diplôme!

  Profil  
ramses2
3007       

ramses2
  Posté : 28-05-2018 09:33

le diplome de préparateur date de 1946, ce n'est pas vieux.. Dans l'histoire de la pharmacie , du temps où le terme de préparateur n'existait pas, son équivalent pouvait au bout de 8 ans d'exercice devenir un pharmacien de classe 2 et avoir son officine..
Depuis 1946, le préparateur a vu son métier évoluer de manière phénoménale. Pour la plupart, la seule chose qui le différencie du pharmacien est la responsabilité pénale. Il y aura bien à moment donné une prise de conscience et un sursaut.. à voir de quel coté..





  Profil  
Aller à la page : [ 1 | 2 ]
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 27
Membre(s) : 2
Total :29
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC