Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Souvenir
4 pages [ 1 | 2 | 3 | 4 ]
AuteurSouvenir
galiena
13   

galiena
  Posté : 14-09-2016 08:30

Merci de vos temoignages d evolution d exercice depuis 30 ans.
Par exemple generalisation du tiers payant,mise en place de l informatique etc....
Afin de concocter un petit discours pour une collegue vieiliisante

  Profil  
cerbere
337      

cerbere
  Posté : 14-09-2016 14:22

Si toi aussi tu as connu le décollage/recollage des vignettes; les fiches à trous à passer dans la soupière pour faire les commandes, si tu as connus ERPI et Thomas, dolisos et Oberlain......

  Profil  
padaOne
3826       

padaOne
  Posté : 14-09-2016 14:23

Les carnets à souches pour la commande des stups !

  Profil  
cerbere
337      

cerbere
  Posté : 14-09-2016 14:27

j'avais oublié dis donc........

  Profil  
MKIII
1070       

MKIII
  Posté : 14-09-2016 14:35

Pas de tiers payant sous 50 francs, les subro en 3 exemplaires ...

  Profil  
padaOne
3826       

padaOne
  Posté : 14-09-2016 14:42

Tu peux aussi citer plein de vieux médicaments qui ne se font plus depuis 15 ans (type l'emplâtre anti quelque chose, antiflogistine un truc comme ça), ou le bleu de méthylène

  Profil  
padaOne
3826       

padaOne
  Posté : 14-09-2016 14:43

La balance à poids

  Profil  
Bixente64
5757       
 Modérateur

Bixente64
  Posté : 14-09-2016 15:27

L’élixir parégorique (avec dose d’exonération...)

Les gélules d'amfepramone (ou clobenzorex), furosemide et diazepam (ou chlordiazepoxide)...

Les petits scalpels pour décoller les vignettes (et couper le bout des doigts...)...

L'oxygène médical que j'allais chercher sur le port de Saint Jean de Luz, au milieu de la criée, avant d'aller livrer l'obus (qui pesait un âne mort) chez le patient...

Les fiches blanches Fahrenberger au dos desquelles tu mettais, au crayon à papier, les rotations... et les les jaunes qui servaient pour "réserver" l'emplacement...

A suivre....





Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.

  Profil  
cerbere
337      

cerbere
  Posté : 14-09-2016 15:30

sans oublier les gelules de poudre de thyroide porcine..c'était cool après le petit déj!

  Profil  
TMP
2193       

TMP
  Posté : 14-09-2016 15:52

en parlant du 1/3 P on ne le faisait que sur les vignettes blanches au tout début ...

" moi j'aime bien les vaches "
" ça fait beau dans les prés "
" ça habille bien les champs "
" et puis ça s'meut lent'ment "
" ça fait du bien aux gens pressées "
" moi j'aime bien les vaches "

  Profil  
darlinette
151     

darlinette
  Posté : 14-09-2016 17:25

les suppos biquinol (aie mes fesses s'en souviennent encore)

  Profil  
Sedna
60    

Sedna
  Posté : 14-09-2016 19:03

Le "poinçon" pour faire la fiche à trou quand il n'y avait pas de fiche Farhenberger toute prête (j'en ai pété plus d'un pendant mon stage de collège) et la commande par minitel.

  Profil  
PharmaGuideur
871      

PharmaGuideur
  Posté : 14-09-2016 19:57

Cela tombe bien, je viens de retrouver par hasard une de mes anciennes préparatrices, elle m'a rappelée un histoire amusante qui lui est arrivée dans ma pharmacie, c'était donc à Marseille, fin des années 80... souvenir, souvenir...

A cette époque la phrase rituelle quand on servait une ordonnance :
"voulez-vous que je vous colle les vignettes"
sauf que ce jour là, allez savoir pourquoi (elle était à jeun) à un patient qui lui-même était bien porté sur la dive bouteille (cela va avoir son importance) elle bafouille et lui dit :
"voulez-vous que je vous vigne les colettes"
Mais lui la regarde longuement, il a cru que c'était lui et finalement dit
"il faut que j'arrête le pastis !"

Jean-Michel Refalo
PharmaGuideur

  Profil  E-mail  www  
corto61
596      

corto61
  Posté : 14-09-2016 20:25

Nostalgie , nostalgie quand tu nous tiens !

  Profil  
Manager
17084       
 Administrateur

Manager
  Posté : 14-09-2016 21:05

Et les articles 115. Et le sirop Famel à la créosote. Et le Saintbois. Et l'eau blanche. Et les suppos au mercure. Et les ovules à l'ichtyol.

Franchement on s'est bien marré.

  Profil  
Bixente64
5757       
 Modérateur

Bixente64
  Posté : 14-09-2016 21:19

P'tain... L'eau blanche avec le fameux et super poétique "extrait de Saturne"

Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.

  Profil  
preparateur
707      

preparateur
  Posté : 14-09-2016 22:18

Moi je me souviens surtout des cartons de 24 renutttryl qu il fallait vider pour décoller toutes les vignettes puis les coller sur la subro alors qu il n y avait pas la place! Puis on remettais tout dans le carton. Ca prenait un temps fou...


retrouvez moi sur
http://lepreparateur.over-blog.com/

  Profil  
preparateur
707      

preparateur
  Posté : 14-09-2016 22:19

J ai encore un client en article 115!


retrouvez moi sur
http://lepreparateur.over-blog.com/

  Profil  
becanne
1269       

becanne
  Posté : 14-09-2016 22:25

Je me souviens des marges délirantes avec des prix établis. .. et tt ce black qu on faisait... ces parties de golf avant d aller relever les compteurs en porsche...




  Profil  
britty
223     

britty
  Posté : 15-09-2016 06:35

perso quand j'ai commencé (1973)
pas de tp du tout
ensuite sur un carnet avec papier carbone pour le 2* feuillet
le tout avant les tryptiques jaunes.
pas de caisse enregistreuse et une machine à calculer de comptoir !!
vive les pastilles Pulmoll, la Qunitonine, les cachets d'algocratine, les premières pilules Stediril et Relovis les suppos laxatif pachaut les sachets de Bismuth ..
les litres de mercryl laurylé, bouteille en verre qui étaient rangées tout en haut des étagères en plus accès avec une échelle accrochée à un rail ah le tout bien sûr au temps des minijupes (y en a qui n'en perdait pas une miette)
ah j’oubliais être apprentie pou 210 francs/mois soit 32 € !!! et 42h par semaine minimum...

Britty

  Profil  E-mail  
Aller à la page : [ 1 | 2 | 3 | 4 ]
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 32
Membre(s) : 3
Total :35
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC