Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Relation avec les médecins
3 pages [ 1 | 2 | 3 ]
AuteurRelation avec les médecins
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 12-08-2016 19:19

Je lance un nouveau sujet pour ne pas polluer les autres, mais c'est une question qui me parait importante.

Certains médecins nous prennent de haut, c'est un fait que je ne conteste pas, même si je pense que c'est marginal. C'est juste que ça marque plus notre mémoire quand ça arrive, alors que les échanges "normaux" et confraternels sont vite oubliés.

Maintenant ce que je ne comprends pas, c'est les pharmaciens qui se plaignent du manque de respect de certains médecins, mais qui ne font rien pour que ça change. Pourquoi voulez vous qu'un médecin change son comportement si personne ne lui reproche ou ne lui oppose une résistance ?

J'ai plusieurs astuces pour que ça se passe bien avec les médecins :
- Toujours se présenter comme "Dr X" et non pas comme la "pharmacie X". Ca pose les jalons d'une relation d'égal à égal. Et puis vous verrez que miraculeusement, quand vous vous présentez en "Dr X" auprès de la secrétaire d'un cabinet ou d'un hôpital, on vous passera beaucoup plus facilement le prescripteur.
- Ne pas utiliser de mots vexant comme "contrôle" ou "erreur", il faut utiliser des mots plus neutre je pense comme "validation pharmaceutique", "soucis"...
- Etre pédagogique, bien préparer son sujet, et avoir une solution de rechange à proposer. Bien faire comprendre que vous n'êtes pas un exécutant.
- En cas de mauvaise réaction du médecin, rester poli mais ferme : "je suis vraiment désolé, mais ma responsabilité de pharmacien est engagée quand je valide une de vos prescriptions".
- Si le problème avec le médecin ne se règle pas au téléphone, courrier en RAR avec copie jointe au conseil de l'ordre des médecins et au conseil de l'ordre des pharmaciens pour signaler l'incident.

Et surtout bien se dire une chose : on ne fait pas ça pour notre ego personnel, mais pour la santé de nos patients. Se laisser marcher dessus par un médecin, c'est comme dire au patient "je fais passer l'égo du prescripteur au dessus de votre santé". On doit jouer à fond notre rôle de gardien des poisons.

  Profil  
Daniel2
636      

Daniel2
  Posté : 12-08-2016 21:24

Aux yeux du grand public, docteur = médecin.

Je m’amuse à chaque fois de rappeler qu’un médecin n’a pas de Doctorat ! Il a acquis le titre de « docteur » car il a passé une soutenance de thèse d’exercice !! ce titre est octroyé par courtoisie et habitude sociale… (n’en déplaisent aux médécins n’ayant pas passé de doctorat universitaire)

C’est également valable pour les pharmaciens, où avec un « bac+6″ ils ont le titre de Docteur en pharmacie.

La cour de cassation (en 2009) a rappelé que le port du titre de docteur revenait en principal aux titulaires d’un grade universitaire

Je préfère de loin la notification claire et sans ambiguité du système anglosaxons : PhD (ou PhD+ abbréviation de la discipline) pour ceux ayant un Doctorat, MD (pour les médecins), PharmD (pour les pharmaciens)… ainsi on reconnait aisément qui a fait un doctorat.

Dans les mêmes bizaries françaises, il y a aussi le titre de « professeur » : C’est un titre d’usage donné aux Professeurs des universités !Les « prof » du primaire et secondaire ne peuvent porter le titre de professeur… qui pour ce qui les concerne renvoie à une fonction et non à un titre.

  Profil  
Bixente64
5757       
 Modérateur

Bixente64
  Posté : 12-08-2016 21:44

Merci de cette clarification.
(J'ignorais ces faits...)

Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.

  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 13-08-2016 06:08

C'est vrai que le doctorat d'un médecin ou d'un pharmacien ne sont pas de vrais doctorats. Il n'empêche que les médecins ne se gênent pas utiliser ce titre (qu'ils ont le droit légalement d'utiliser) donc je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas en faire autant pour un peu affirmer notre place, et ce dans l'unique intérêt des patients.

  Profil  
Nic78
256     

Nic78
  Posté : 13-08-2016 10:36

"Certains médecins nous prennent de haut, c'est un fait que je ne conteste pas, même si je pense que c'est marginal."
Je pense le contraire, ceux qui ne nous prennent pas pour inférieur (alors que les médecins devraient comprendre que nous sommes complémentaires et que nous ne faisons pas la même chose). Autour de moi sur environ 20 médecins réguliers j'en ai 2 avec qui la discussion peut se faire correctement et qui pourront m'écouter. Les autres sont soient dédaigneux soit plus ou moins indifférent : en gros tant que l'on ne les fait pas trop c...r ça passe.

Je vois plusieurs explications à cela:
- les médecins pensent toujours que nous intervenons dans leurs prérogatives : les remplacer dans le diagnostic. Alors qu'on est là pour surveiller. On reste encore des vendeurs de boites pour beaucoup, surtout les plus vieux.
- les médecins restent tout puissant dans le sens où sans eux ben tous les autres pro de santé ne font rien. C'est le premier maillon, indispensable et en pénurie car mal réparti en plus. On est donc tout de suite placé "en dessous" par les médecins et par les patients : sorte d'exécuteurs donc dans l'imaginaire des tous nous devons "obéir" et donner les médocs.
- On dirait que nous sommes complexés face au médecins : par ex. quand je vois le bazar pour demander que nos études soient en 8 pour être comme les autres franchement c'est qu'on doit être sacrément complexés parce que avant d'ajouter 2 ans on ferait bien de revoir la 5ème et 6ème année......
-Pour les patients, un médecin peut se tromper (pressé, étourdi, a discuté etc...) et pas un pharmacien...
-Je ne me présenterai jamais comme "Docteur" car pour tout le monde docteur = médecin, c'est dans la langage commun . Nous c'est à peine si les gens savent qu'on a fait 6 ans d'études alors "docteur", les gens ne comprennent pas (et n'en n'ont d'ailleurs rien à faire).

Bon y'à plein de choses à dire....En tout cas y'a pas à se casser la tête : faire son boulot proprement, composer avec les humeurs des médecins et bloquer quand vraiment c'est impossible à délivrer. Souvent on arrive quand même à trouver une solution intermédiaire.
Il est temps par contre que les entretiens pluridisciplinaires sur les cas lourds ou compliqués deviennent courants. Faut bien réver un peu !

  Profil  
Guillaume86
1225       

Guillaume86
  Posté : 13-08-2016 12:30

Sur le fond je suis assez d'accord avec pharmaespoir qu'il faut que ça change car pour moi ce ne sont pas certains médecins mais tous qui nous prennent de haut. Même s'ils l'expriment différemment ils le pensent.
Je trouve que le cela fait beaucoup de pincettes pour un appel suite à une erreur ("présentez vous comme" "pas de mots vexants" "etre pédagogique" "rester poli").
Moi quand j'appelle le prescripteur c'est que je ne peux pas trouver de solution intermédiaire seul (je ne compte pas la quasi totalité des ordo de stup que je vois passer qui sont mal rédiger...) pour le bien du patient. Donc si on m'envoie péter jai du mal à rester poli.
Par contre cela m'intéresserai de connaître la capacité de reponse du conseil de l'ordre en cas de Rar. On m'a forcé une fois la main pour délivrer une statine avec un macrolide et j'aurais bien aimé connaître cette info à ce moment là.

  Profil  
Galienne
666      

Galienne
  Posté : 13-08-2016 13:19

Et ben je m'estime chanceuse, parce que j'ai eu que rarement le sentiment que les médecins étaient dédaigneux ou méprisants envers moi. J'ai toujours eu d'excellents rapports avec les médecins du cabinet d'à côté, et même d'autres, qui nous appellent très souvent pour des renseignements sur des médicaments, des clients, qui nous répondent toujours de facon sympathique et avec toujours un "merci de votre appel".
Les quelquefois ou ca s'est moins bien passé avec d'autres médecins plus éloignés, franchement je m'en formalise pas du tout. Y'a des médecins désagréables ou prétentieux, tout comme certains pharmaciens, profs, plombiers, tant pis.

Le terme de "docteur" pour le pharmacien, perso je m'en fiche complètement. Ce n'est pas le titre qu'on me donne qui fera de moi un pharmacien de qualité et estimé, mais plutôt mon application et implication dans mon travail.

  Profil  
Guillaume86
1225       

Guillaume86
  Posté : 13-08-2016 13:39

Citation : Galienne 

Y'a des médecins désagréables ou prétentieux, tout comme certains pharmaciens, profs, plombiers, tant pis.


A l'hosto de chez nous, ils ont dû avoir une promo ou les commander en gros alors... Surtout en cardio !

Message édité par : Guillaume86 / 13-08-2016 14:52


  Profil  
Agate91
368      

Agate91
  Posté : 13-08-2016 17:17

Connaissez vous la différence entre dieu et un cardiologue ?

  Profil  
Agate91
368      

Agate91
  Posté : 13-08-2016 17:17

Dieu, il ne se prend pas pour un cardiologue

  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 13-08-2016 19:04

Citation : Nic78 
- les médecins restent tout puissant dans le sens où sans eux ben tous les autres pro de santé ne font rien. C'est le premier maillon, indispensable et en pénurie car mal réparti en plus. On est donc tout de suite placé "en dessous" par les médecins et par les patients : sorte d'exécuteurs donc dans l'imaginaire des tous nous devons "obéir" et donner les médocs.


L'inverse est vrai aussi, sachant que 9 consultations sur 10 débouchent sur une prescription de médicaments, sans les pharmaciens qui acceptent de valider et délivrer les prescriptions, les médecins ne sont rien car ils ne peuvent pas faire leur métier de soignants.
Quand à l'image d'exécutant qui nous colle à la peau, il faut toujours rappeler à ses patients qu'avant d'exécuter une ordonnance, on la vérifie et on la valide (ou on ne la valide pas).


Citation : Nic78 
-Je ne me présenterai jamais comme "Docteur" car pour tout le monde docteur = médecin, c'est dans la langage commun . Nous c'est à peine si les gens savent qu'on a fait 6 ans d'études alors "docteur", les gens ne comprennent pas (et n'en n'ont d'ailleurs rien à faire).


Et comment veux tu que la mentalité change et que les patients soient au courant que tu es docteur si tu n'utilises jamais le titre ?? Dans l’inconscient collectif, docteur=médecin car on n'utilise pas assez ce titre. Tu as passé une thèse comme un toubib (ou un dentiste, ou un vétérinaire), t'as aussi le droit de l'utiliser. Et ça commence par mettre "Docteur X, pharmacien titulaire diplômé de l'université Y" sur la porte de ta pharmacie.

  Profil  
Daniel2
636      

Daniel2
  Posté : 13-08-2016 19:57

Un peu de lecture!
http://www.snsh.info/flashinfo/Mememto_SNSH_Usage_Titre_Docteur.pdf

  Profil  
pharma93
247     

pharma93
  Posté : 13-08-2016 20:42

désolé je vais être un peu rabat joie mais on y est aussi un peu pour quelque chose. Je suis passé dernièrement dans un centre commercial à Rosny sous bois j'ai failli m'évanouir... Des caissières assise avec un tapis roulant devant elles et des paniers à l'entrée. Certes, toutes les pharmacies ne ressemblent pas à ça mais la plupart aimeraient...

  Profil  
Guillaume86
1225       

Guillaume86
  Posté : 13-08-2016 21:31

Ah oui mais là à ce moment là on peut parler de la médecine du travail...

  Profil  
pharma93
247     

pharma93
  Posté : 13-08-2016 23:59

les médecins du travail sont les loosers de la médecine. les pharmacies supermarché sont les stars de la profession. Je voulais simplement dire que nous contribuons à donner cette image de vendeur de cacahuètes même si je suis conscient que ce n'est pas uniquement ça qui pousse les médecins à nous mépriser. Il y a aussi un élément important. Nous avons besoin d'eux pour faire vivre nos officine. Eux n'en ont rien à faire d'avoir une pharma près de leurs cabinets. Voilà pourquoi nous n'osons pas toujours les "froisser"

  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 14-08-2016 03:31

Citation : pharma93 

les médecins du travail sont les loosers de la médecine. les pharmacies supermarché sont les stars de la profession. Je voulais simplement dire que nous contribuons à donner cette image de vendeur de cacahuètes même si je suis conscient que ce n'est pas uniquement ça qui pousse les médecins à nous mépriser. Il y a aussi un élément important. Nous avons besoin d'eux pour faire vivre nos officine. Eux n'en ont rien à faire d'avoir une pharma près de leurs cabinets. Voilà pourquoi nous n'osons pas toujours les "froisser" 


Pas tout à fait d'accord, on constate que dans les campagnes, une pharmacie est un critère important pour convaincre un médecin de s'installer. 9 consultations sur 10 abouchent sur une prescription de médicaments : il fait comment le toubib pour exercer sereinement et soigner ses patients s'il n'y a pas de pharmacie et pas de médocs ?

Et puis il a d'autres professions médicales titulaires d'un doctorat qui sont en bout de chaine : les radiologues, les biologistes, les orthodontistes... Tous ces professionnels ont aussi besoin de prescripteurs en amont pour vivre, ils ne se laissent pas marcher sur les pieds pour autant.

Qu''est-ce qui va se passer si on froisse un médecin du secteur ? Il va pas arrêter de prescrire des médicaments à ses patient juste pour faire ch*er le pharmaco, ou arrêter de prescrire des radios juste pour faire ch*er le radiologue... Et c'est ensuite le patient qui a le libre choix de sa pharmacie ou de son labo... Donc se disputer avec un médecin n'aura aucun impact économique, ça aura un impact dans la coordination des soins, mais des fois il n'y a pas d'autre solution...

Une dernière anecdote qui me parait interessante : une fois pendant la grève des médecins, une patiente m'a dit "heureusement que vous êtes là, une grève de médecins c'est toujours moins grave qu'une grève de pharmacies, car on peut toujours s'arranger avec la pharmacie pour avoir les traitements nécessaires en attendant une consultation chez le médecin. Alors que quand les médecins sont là mais que les pharmacies sont fermées, on ne peut pas se soigner...".


  Profil  
rutuFoN
364      

rutuFoN
  Posté : 14-08-2016 10:19


Mdr

rutuFoN Is dead l officine a eu sa peau

  Profil  
pharma93
247     

pharma93
  Posté : 14-08-2016 12:14

je respecte ton point de vue pharmaespoir et je le connais ( les médecins souffrent et nous tout va bien) mais je ne suis pas d'accord. Le libre choix c'est de la théorie. Le medecin peut très bien influencer le patient, j'ai déjà vu. La comparaison avec les radiologue ou les biologistes est carrément grotesque. Rien qu'en banlieue parisienne il faut parfois aller loin pour en trouver un. les pharmaciens en revanche sont les uns sur les autres... La grosse différence entre un medecin, kiné, biologiste ou même infirmière et nous, c'est que eux sont de vraies professions libérales. ils ne peuvent pas faire plus de patients que le leur permet le temps. Même en cabinet chacun a sa CPS et bosse pour lui. Pour nous il y a toujours possibilité d'ajouter quelques comptoirs, embaucher 2 ou 3 vendeuses en mini jupes pour essayer de choper le CA du voisin... Enfin je ne veux pas m'éloigner du sujet. simplement pour dire que si nous avions un peu plus de respect pour notre diplôme, il serait plus aisé de se faire respecter.

  Profil  
Guillaume86
1225       

Guillaume86
  Posté : 14-08-2016 13:23

Si on voulait plus de respect, nous non plus on ne ferait pas le tiers payant.
Faire croire à la France que les médicaments sont gratuits c'est une aberration.
Les gens ne comprennent pas toujours pourquoi on ne leur "donne" pas les médicaments s'il n'ont pas de mutuelle ou de secu à jour.
J'ai encore entendu cette semaine "j'ai recu ma nouvelle carte vitale mais ya pas la CMU dessus, ça sert à quoi?"

  Profil  
pharma93
247     

pharma93
  Posté : 14-08-2016 14:43

tout à fait d'accord. j'ai eu pire :
-j'ai la cmu faites moi un tiers payant total
-Donnez moi la carte vitale, lui dis-je
-Je ne l'ai pas. Vous n'avez qu'à appeler la sécu me répond elle avec mepris.
-Je refuse.
-Rendez moi mon ordo je vais aller chez le voisin. Lui il trouve toujours une solution, me répond-elle...

  Profil  
Aller à la page : [ 1 | 2 | 3 ]
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 19
Membre(s) : 2
Total :21
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC