Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » nystatine /sagefemme
Auteurnystatine /sagefemme
apotheka
255     

apotheka
  Posté : 06-01-2015 00:47

Est ce que la sécurité sociale accepte le remboursement des prescriptions de nystatine par les sages-femmes?
Je sais bien que l'action est locale,mais comme il s'agit d'une suspension buvable ,j'ai un doute au sujet du remboursement (la liste dit :antifongiques locaux)

  Profil  
Dinosorus5CH
1297       

Dinosorus5CH
  Posté : 06-01-2015 08:45

Pour moi non. Cf la liste d'Ameli.
http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/sages-femmes/exercer-au-quotidien/prescriptions/la-prescription-de-medicaments/les-medicaments-autorises-a-la-prescription.php
Pas d'antifongiques...
Voir peut être directement avec la caisse pour en être sur

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 08-01-2015 00:43

Ce n'est pas juste une question de remboursement, c'est surtout une limitation du pouvoir de prescription. Comme mentionné, il s'agit d'un pouvoir limité à l'utilisation locale en ce qui concerne les antifongiques. Donc non à moins ,comme c'est parfois prescrit, hors AMM en usage local sur les mamelons après les tétés.

  Profil  
apotheka
255     

apotheka
  Posté : 10-01-2015 00:30

C'est ce que je pensais aussi.Mais comme la prescription était: en badigeon dans la bouche (du gniard),c'est un peu difficile d'évaluer si ça reste "local" ou s'il en avale une bonne partie(et même dans le système digestif la nystatine agit essentiellement par contact).Bref nous avons conseillé de voir un médecin ,et la sage femme n'était pas contente.

  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 10-01-2015 11:59

Bah pour moi quelque soit son utilisation, son action reste toujours locale : la nystatine n'est quasiment pas absorbé dans l'appareil digestif, donc pas d'action systémique. De plus, les sages-femmes sont bien formées pour diagnostiquer et traiter les candidoses chez le nourrisson.

A partir de là, la délivrance me semble tout à fait possible, cohérente, et remboursable. Pour le coup je comprends la sage-femme, il vaut mieux réserver notre zèle à d'autres situations qui le méritent vraiment.

  Profil  
beteafoin
132     

beteafoin
  Posté : 11-01-2015 06:23

je ne pense pas que ce soit du zèle car chez nous la cpam retourne ce type de dossier en impayé!!!

  Profil  
Antoine_pharma
1194       

Antoine_pharma
  Posté : 11-01-2015 09:22

Citation : beteafoin 

je ne pense pas que ce soit du zèle car chez nous la cpam retourne ce type de dossier en impayé!!! 


La question c'est est ce que c'est le veritable role du pharmacien, qu'un dossier soit accepté aux remboursements...ça ne doit pas etre notre premiere pensée aux moments de valider une ordonnance...

---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "

  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 11-01-2015 10:06

Bien d'accord avec Antoine, tu raisonnes de travers beteafoin, on est pas salarié de la sécu mais professionnels de santé indépendants.

On doit déjà se demander si la délivrance est pertinente ou non. Et après seulement se pose la question du remboursement.

Pour le coup (sous réserve d'un élément que nous ne connaissons pas bien sur), la prescription est cohérente, par un professionnel de santé bien formé pour traiter ce problème, et en accord avec la législation.

Si la CPAM retourne ce genre de dossier, il faut directement contacter le pharmacien conseil, car c'est justement à ça qu'il sert, et ce rejet n'est pas normal.

  Profil  
apotheka
255     

apotheka
  Posté : 14-01-2015 22:52

Antoine-pharma et pharmespoir,si vous aviez mon chef comme chef,vous y penseriez,au remboursement...quant à la caisse ,ils n'ont même pas voulu honorer un bon de prise en charge exceptionnel signé par un de leur médecin conseil ,alors méfiance.

  Profil  
beteafoin
132     

beteafoin
  Posté : 15-01-2015 07:09

oui il faut d'abord voir la légitimité de la prescription. (Tout ce qui est délivrable n'est pas remboursable...)

Mais vous feriez un tiers payant sachant que cette facture ne vous sera jamais réglée? car chez moi la discussion avec la cpam est fermée. C'est NR un point c'est tout!

Dans ce cas, je fais une facturation payante et le patient voit avec la caisse !!!




Message édité par : beteafoin / 15-01-2015 07:28


  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 15-01-2015 16:42

Citation : beteafoin 

oui il faut d'abord voir la légitimité de la prescription. (Tout ce qui est délivrable n'est pas remboursable...)

Mais vous feriez un tiers payant sachant que cette facture ne vous sera jamais réglée? car chez moi la discussion avec la cpam est fermée. C'est NR un point c'est tout!

Dans ce cas, je fais une facturation payante et le patient voit avec la caisse !!!




Message édité par : beteafoin / 15-01-2015 07:28

 


En fait ce n'est pas à la CPAM qu'il faut s'adresser, mais directement au pharmacien conseil du service médical de l'assurance maladie pour obtenir le remboursement.

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 26
Membre(s) : 0
Total :26
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC