Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » délivrance contraception d'ugence
2 pages [ 1 | 2 ]
Auteurdélivrance contraception d'ugence
tempsdiniet
22   

tempsdiniet
  Posté : 01-01-2015 23:48

Citation : pouloz 

la question qui suit est donc : que puis je faire pour aller contre mon titulaire dans l'intérêt des patients? 

tu estimes (et tu as maintenant des arguments sur l'incertitude à propos de l'ovulation) qu'il a tort, tu délivres! une grossesse c'est un choc hormonal qui dure 9 mois... et une IVG c'est pas trop top non plus;

  Profil  
PainkillerJane
20   

PainkillerJane
  Posté : 02-01-2015 12:38

Si on veut se placer du stricte point de vue santé, le risque de thromboses est bien plus élevé lors d'une grossesse (désirée ou non) que lors de la prise de pilules oestro-progestatives... La balance bénéfice/risque devrait nous pousser à interdire les grossesses !
Refuser la délivrance de norlev0 expose la patiente à un risque de grossesse (+ éventuellement IVG) donc à un risque élevé de TVP.

Et pour mémoire, c'est l'oestrogene qui pose un problème de TVP (augmenté par certaines progestrérones plus que d'autres), le levonorgestrel est la plus sûre de ces progestérones et dans la contraception d'urgence elle n'est pas associée un oestrogène.

Le risque de TVP est donc très peu augmenté (si ce n'est pas du tout, mais je ne peux pas l'affirmer), c'est pourquoi la prise de plusieurs norlev* au cours du même cycle est autorisée. Elle n'est pas recommandée, en 1er lieu parce qu'elle est le signe d'une contraception inadaptée, et qu'elle met le bazar dans les cycles donc les femmes ne savent plus où elles en sont.

Comme par hasard c'est sur le médicament là que ce "pharmacien" se pose des question, est-ce qu'il s'en pose autant sur d'autres classes thérapeutiques ?


  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 02-01-2015 13:07

Citation : PainkillerJane 
Si on veut se placer du stricte point de vue santé, le risque de thromboses est bien plus élevé lors d'une grossesse (désirée ou non) que lors de la prise de pilules oestro-progestatives... La balance bénéfice/risque devrait nous pousser à interdire les grossesses !
Refuser la délivrance de norlev0 expose la patiente à un risque de grossesse (+ éventuellement IVG) donc à un risque élevé de TVP.


La comparaison est casse gueule : 9 mois de grossesse VS 9 ans de COC.

Citation : PainkillerJane
Comme par hasard c'est sur le médicament là que ce "pharmacien" se pose des question, est-ce qu'il s'en pose autant sur d'autres classes thérapeutiques ?


C'est sur que là pour le mésusage de la codéine il n'y a plus personne.

  Profil  
mycolog
349      

mycolog
  Posté : 02-01-2015 21:35

La codéine n'entraîne pas une flambée de cancers du sein, de l'utérus chez des femmes de plus en plus jeunes.

Les THS ont pratiquement été arrêtés, avoir quelques bouffées de chaleurs c'est préférable à une imprégnations hormonale artificielle et puis ces bouffées répondent bien à des plantes ou des compléments alimentaires.

Message édité par : mycolog / 02-01-2015 21:35


  Profil  
lilith
1302       

lilith
  Posté : 02-01-2015 23:34

Mycolog ne sait pas ce que c' est de subir des bouffées de chaleur.
Ce n' est pas juste un petit coup de chaud. Crois moi!

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 03-01-2015 00:14

Pour l'épidémie de cancer du sein, je vous invite à lire le site et les livres de Rachel Campergue.

Pour le cancer du col, écoutons votre ami Joyeux (pas le nain hein, le Prof. ... oh merde hein...) : "[La pilule] est considérée surtout comme responsable de cancer du col de l'utérus chez des jeunes femmes qui fument et attrapent en plus par la multiplication des partenaires sexuels un des nombreux HPV." pas de pilule = moins de partenaires = moins de cancer du col = la pilule donne le cancer du col

Dans le même genre :
- "La pilule ne contrôle pas la vie sexuelle des femmes, elle leur permet d'avoir des relations sexuelles - surtout demandées par les hommes - ; sans les risques de grossesse non-désirée.". [...]
- avec la pilule la femme est littéralement à la merci du désir d'union sexuelle des hommes

Niveau information sur les moyens de contraception : on apprends que "[le DIU au cuivre] empêche la nidation de l'oeuf fécondé au début de la vie humaine au fond de l'utérus."(Culpabilisation sur fond de données erronées : l'effet contraceptif du cuivre est une inactivation des spermatozoïdes) "Il peut aussi accoler les deux parois de l'utérus (Terrorisme venu de... mais d’où ça vient ça ?!) et rendre la femme définitivement stérile." CQFD : Stérile+T = Stérilet.

Pour finir, le Prof. nous prône l’abstinence mais fait quand même l'apologie de la meilleur contraception du monde " femme en couple : expliquer à son conjoint le fonctionnement de son corps intime (LA METHODE OGINO) et choisir la technologie "Lady-Comp" (JOYEUX NOEL, démerdez vous avec google je veux même pas savoir ce que c'est)

  Profil  
Aller à la page : [ 1 | 2 ]
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 28
Membre(s) : 1
Total :29
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC