Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Gymiso hors AMM
AuteurGymiso hors AMM
beoshaka
12   

beoshaka
  Posté : 18-12-2014 09:00

Bonjour,

J'ai une prescription de GYMISO par un gynéco en ville. La prescription est faite en vue de la pose d'un sterilet, ce qui, je crois, est hors AMM.
Quelle est la conduite à tenir dans ce cas là, étant donné les modalités de délivrance de ce produit, et le fait que ce soit la patiente qui se présente à l'officine avec l'ordonnance.

Merci

  Profil  
bultus
2068       
 Modérateur

bultus
  Posté : 18-12-2014 09:26

Si c'est hors AMM, la patiente doit régler, et normalement, le médecin aurait dû marquer NR

  Profil  
beoshaka
12   

beoshaka
  Posté : 18-12-2014 10:04

non, mais ce n'est de toute façon pas remboursé.

  Profil  
bultus
2068       
 Modérateur

bultus
  Posté : 18-12-2014 10:34

Ben si elle n'a pas de contre indications, tu peux lui donner. Appelle le médecin pour confirmer si ça te rassure

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 18-12-2014 13:01

Le MISOPROSTOL per os ou intra-vaginal n’a pas fait la preuve de son efficacité pour faciliter la pose d’un DIU (au cuivre ou au lévonorgestrel) mais augmente les effets secondaires.

Il n’y a, à ce jour, aucune conclusion possible quant à l’intérêt de l’utilisation du MISOPROSTOL chez les patientes nullipares avant la pose, de DIU.

Ref : Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) 2013. État des lieux et expertise de l’usage hors AMM du MISOPROSTOL en gynécologie-obstétrique

NB : La dispensation directe de Gymiso à un patient est interdite. (Mais il reste toujours le Cytotec dans ce cas)

  Profil  
beoshaka
12   

beoshaka
  Posté : 18-12-2014 14:17

Oui, voilà, le problème que j'ai ici, c'est la législation particulière du GYMISO, avec notamment l'interdiction de délivrance au patient. A cela, on ajoute le fait que l'interêt de l'utilisation hors AMM soit très discutable...

Finalement, j'ai eu la gynéco, qui ne savait plus trop de quoi il s'agissait, et qui visiblement ne connaissait pas spontanément le GYMISO (peut-être le logiciel le lui avait soufflé), je lui ai exposé le problème de délivrance interdite au patient, et elle a alors fait une prescription orale de CYTOTEC.

Le GYMISO coûte 15 euros pour 2 comprimés qui seront pris, tandis que le CYTOTEC coute environ 18,5 euros pour 60 comprimés soit 58 de gaspillés. Le GYMISO est censé être à la charge du médecin tandis que le CYTOTEC est bien souvent tarifié à la sécu...
Je me demande un peu si j'ai bien fait!

merci pour vos réponses

  Profil  
bultus
2068       
 Modérateur

bultus
  Posté : 18-12-2014 14:22

Ah dsl, je ne connaissait pas spécialement ce médicament. Si la délivrance est interdite ...

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 45
Membre(s) : 2
Total :47
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC