Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Champignons
3 pages [ 1 | 2 | 3 ]
AuteurChampignons
charles17
418      

charles17
  Posté : 27-10-2014 21:46

Qui contrôle les champignons à la pharmacie ?
Est ce qu'un préparateur, cueilleur du dimanche, peut contrôler ou pas ?
Et si un client s'intoxique, le phcien engage t il sa responsabilité ?

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 27-10-2014 21:53

Citation : charles17 

Qui contrôle les champignons à la pharmacie ?
Est ce qu'un préparateur, cueilleur du dimanche, peut contrôler ou pas ?
Et si un client s'intoxique, le phcien engage t il sa responsabilité ? 


Un préparateur n'a pas plus de compétence que n'importe qui d'autre pour ça.

Seuls les pharmaciens apprennent la mycologie pendant leurs études.

Un pharmacien engage bien sa responsabilité lors de ses déterminations.

  Profil  
padaOne
3827       

padaOne
  Posté : 27-10-2014 23:47

Et comme nos reconnaissances s'arrêtaient au genre et non à l'espèce, je prie toujours pour qu'ils m'apportent ça dans un sac plastique

  Profil  
lavrille
1576       

lavrille
  Posté : 28-10-2014 07:13

Arr! Moi aussi je prie pour que ça arrive tout mélangé dans un sac en plastique et avec les pieds coupés
Non sans blague on a beau avoir reçu une formation, franchement à part les amanites et les bolets, je suis bien incapable de reconnaître quoique ce soit et je n'ai pas honte de reconnaître mes limites, donc je dis franchement à mes clients que je ne peux leur donner plus d'infos.
Ca craint je sais mais franchement, les cours de myco à la fac, j'en garde un très mauvais souvenir, avec cette maudite classification à base de la couleur des spores, alors qu'on n'a même pas étudié la chose dans sa globalité
De plus le sujet ne me passionne absolument pas donc je n'ai pas approfondi de moi même donc sur ce coup là désolée mais les cours donnés à la fac ne font pas de nous des pros du champi.

  Profil  
Bixente64
5757       
 Modérateur

Bixente64
  Posté : 28-10-2014 07:24

Un résumé rapide (donné par un prof de mycologie... oui ; j'ai aussi été en fac de biologie) ;

"tous les champignons sont comestibles mais certains juste une fois"



Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 28-10-2014 07:39

Citation : lavrille 

Arr! Moi aussi je prie pour que ça arrive tout mélangé dans un sac en plastique et avec les pieds coupés
Non sans blague on a beau avoir reçu une formation, franchement à part les amanites et les bolets, je suis bien incapable de reconnaître quoique ce soit et je n'ai pas honte de reconnaître mes limites, donc je dis franchement à mes clients que je ne peux leur donner plus d'infos.
Ca craint je sais mais franchement, les cours de myco à la fac, j'en garde un très mauvais souvenir, avec cette maudite classification à base de la couleur des spores, alors qu'on n'a même pas étudié la chose dans sa globalité
De plus le sujet ne me passionne absolument pas donc je n'ai pas approfondi de moi même donc sur ce coup là désolée mais les cours donnés à la fac ne font pas de nous des pros du champi.
 


Sauf exception, le niveau d'enseignement de mycologie en fac de Pharma est très faible. D'ailleurs, la chaire de mycologie ou botanique / mycologie a être supprimée dans les années 2000 : preuve que ce n'est pas une priorité universitaire.

Autre chose déplorable : ce sont les vétérinaires qui contrôlent officiellement les cueilleurs de champignons pour usage alimentaire (marchés, restaurants, conserverie, ...) alors qu'ils n'ont aucune formation. Encore un secteur où nous avons bien su défendre notre territoire !

Message édité par : poussin_arverne / 28-10-2014 08:27


  Profil  
ramses2
3015       

ramses2
  Posté : 28-10-2014 07:50

en même temps s'il y a un DU de myco c'est bien que la formation générale ne suffit pas

  Profil  
mycolog
356      

mycolog
  Posté : 28-10-2014 07:56

On aurait eu un an e mycologie à fond que ça n'aurait même pas été suffisant. Il faut faire des sorties régulières, ramasser et ramasser si on souhaite avoir un bon niveau de reconnaissance.

  Profil  
lavrille
1576       

lavrille
  Posté : 28-10-2014 08:16

Citation : ramses2 

en même temps s'il y a un DU de myco c'est bien que la formation générale ne suffit pas  


Tout à fait c'est bien ce que je dis : TOUS les pharmaciens ne peuvent pas faire TOUS les DU pour être opérationnels, alors ne nous proclamons pas comme étant les pros du champignon juste parce que nous sommes pharmaciens.

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 28-10-2014 08:28

Citation : ramses2 

en même temps s'il y a un DU de myco c'est bien que la formation générale ne suffit pas  


Non c'est l'inverse en réalité : n'est parceque la formation initiale ne suffit plus que les DU ont été mis en place ! Ça créé de la croissance ...

Avant les DU, les pharmaciens étaient bien plus compétents (en Myco ou ailleurs ...)

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 28-10-2014 08:36

Citation : lavrille 

Citation : ramses2 

en même temps s'il y a un DU de myco c'est bien que la formation générale ne suffit pas  


Tout à fait c'est bien ce que je dis : TOUS les pharmaciens ne peuvent pas faire TOUS les DU pour être opérationnels, alors ne nous proclamons pas comme étant les pros du champignon juste parce que nous sommes pharmaciens. 


Pourtant si !
1. L'enseignement de pharmacie est bien le seul a comporter un enseignement de base en Myco. Si les enseignants étaient compétents, le niveau serait suffisant. Je sais de quoi je parle : j'ai enseigné la mycologie en fac de Pharma plusieurs années. Je faisais même 2 fac a 500 km de distance pour papier déjà au manque de compétences (il y a 15 ans)
2. Dans la culture collective, c'est bien le Pharmacien qui possède les connaissances dans ce domaine. C'est dommage de les laisser tomber.
3. Le niveau de certains DU en Myco : laisse-moi rire ... Il est plus faible que l'enseignement basal s'il y a 20 ans !

Il y a des milliers d'intoxications chaque années, cela entraîne des milliers de journées d'hospitalisation et des millions d'euros de coût pour la collectivité. Nous en avons la responsabilité : parceque ça ne rapporte rien nous avons abandonné notre prérogative.

Nous en avons les pleins torts. C'est une erreur grave, parmi les multiples qui font qu'aujourd'hui notre rôle dans le système de soins est plus qu'incertain.
Le gouvernement a proposé à nos syndicat un honoraire sur la détermination mycologique. Ils ont refusé, s'opposant toujours à tout, sous prétexte que ce n'est justement pas a la portée de tous les pharmaciens ...

A vouloir nous prendre pour des infirmières ou des nutritionnistes, nous allons nous perdre. Je pense que nous aurions intérêt à défendre nos fondamentaux.

Au lieu de cela, nous continuons a niveler par le bas.

Message édité par : poussin_arverne / 28-10-2014 08:39


  Profil  
Dinosorus5CH
1500       

Dinosorus5CH
  Posté : 28-10-2014 08:56

Heureusement pharmechange est la pour continuer à se perfectionner sur certains domaines
Il faut continuer même après le diplôme à lire et s'informer sur de multiples domaines pour rester au top de se qu'on peut proposer comme services annexes à notre patientèle !
Je considère le diplôme comme un droit que commencer à apprendre notre métier... un peu comme le permis de conduire et les jeunes. De bons livres valent parfois mieux qu'un cours, niveau du prof oblige

  Profil  
bultus
2078       
 Modérateur

bultus
  Posté : 28-10-2014 09:31

Reconnaissance de champignons samedi soir pendant ma garde ! La nana prenait un pied de mouton pour une girolle

  Profil  
mariep
119     

mariep
  Posté : 28-10-2014 11:03

Citation : lavrille 

Arr! Moi aussi je prie pour que ça arrive tout mélangé dans un sac en plastique et avec les pieds coupés
Non sans blague on a beau avoir reçu une formation, franchement à part les amanites et les bolets, je suis bien incapable de reconnaître quoique ce soit et je n'ai pas honte de reconnaître mes limites, donc je dis franchement à mes clients que je ne peux leur donner plus d'infos.
Ca craint je sais mais franchement, les cours de myco à la fac, j'en garde un très mauvais souvenir, avec cette maudite classification à base de la couleur des spores, alors qu'on n'a même pas étudié la chose dans sa globalité
De plus le sujet ne me passionne absolument pas donc je n'ai pas approfondi de moi même donc sur ce coup là désolée mais les cours donnés à la fac ne font pas de nous des pros du champi.
 


Ouf je ne suis pas la seule ! j'ai toujours honte quand je dois avouer mon incompétence, les cours de fac ça remonte à trop longtemps, j'ai vécu trop longtemps en ville, et en plus je déteste la mycologie.
Oh que ça fait du bien de vider son sac

  Profil  
PoLoGwADa
1179       

PoLoGwADa
  Posté : 28-10-2014 12:57

poussin +1

et c'est vrai pour d'autres choses..




  Profil  
lavrille
1576       

lavrille
  Posté : 28-10-2014 13:32

Suis déjà débordée, je veux bien faire plein de choses mais franchement faire une formation complémentaire pour pouvoir sortir ma science aux 3 personnes qui se pointent dans l'année pour avoir mon expertise pfffffff
Surtout que les recommandations maintenant c'est que même un champi comestible, on sait pas trop la radioactivité qu'il a absorbée ni la quantité de pollution qu'il a absorbée ni quel animal lui a pissé dessus et donc conclusion : faut pas manger un champi trouvé dans la nature

Ooooh Mr Jalussyne qu'il est beau votre bolet, oooooh et vous en avez ramassé beaucoup bravooooooooo

  Profil  
mycolog
356      

mycolog
  Posté : 28-10-2014 14:46

Triste en effet de perdre cette spécialisation mais c'est pareil pour la botanique qui nous échappe de plus en plus, quel pharmacien sait différencier le charme de l'hêtre de l'orme ? quel pharmacien sait encore reconnaître beaucoup de matières premières pour effectuer des préparations ?
Nous devenons des spécialistes de la pharmacologie, des récepteurs alpha et beta , de marketing. Il y a une évolution évidente, cependant à nous de nous accrocher à ces domaines auxquels on nous rattache encore.

Ce serait bien ici qu'on fasse une section botanique/mycologie/zoologie pour les reconnaissances.

Message édité par : mycolog / 28-10-2014 14:59


  Profil  
isco
32    

isco
  Posté : 28-10-2014 14:50

C'est un post qui a le mérite de mettre les choses au clair.
C'est toujours très embarrassant de répondre qu'on ne sait pas alors que de réputation le pharmacien connaît les champi.
Or, clairement, ce n'est pas avec la fac qu'on peut les reconnaître . Les quelques pharmaciens ou préparateurs qui les connaissent très bien les ont appris en dehors. Et c'est bien le problème pour tous les jeunes qui sortent des études avec seulement leurs cours de fac. Après, il faut qu'ils trouvent le temps de faire le boulot eux-mêmes ou de se forcer à s'y intéresser..

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 28-10-2014 15:20

Citation : mycolog 
quel pharmacien sait différencier le charme de l'hêtre de l'orme ?


charmadent (charme à dents)
êtreapoil (hêtre à poils)
Les Ormes : ils ont quasiment tous disparu

;)

  Profil  
Dinosorus5CH
1500       

Dinosorus5CH
  Posté : 28-10-2014 19:36

Ici c'est un sport régional la recherche de champignons !
J'en ai 3-4 par semaines qui viennent me consulter...
Pour le moment je m'en sors bien avec les bons ouvrages... J'hésite pas à dire que j'ai des doutes quand j'en ai
Par intérêt, j'avais quand même envi de me suivre une formation, malheureusement je manque de temps...
Je vais m'inscrire dans l'association de myco du coin, rien ne vaut de bonnes ballades !
Nous avons fait une sortie il n'y a pas longtemps avec l'amical des préparateurs et c'était très sympa, dommage que les jeunes ne soient pas intéressés...


Citation : lavrille 

Suis déjà débordée, je veux bien faire plein de choses mais franchement faire une formation complémentaire pour pouvoir sortir ma science aux 3 personnes qui se pointent dans l'année pour avoir mon expertise pfffffff
Surtout que les recommandations maintenant c'est que même un champi comestible, on sait pas trop la radioactivité qu'il a absorbée ni la quantité de pollution qu'il a absorbée ni quel animal lui a pissé dessus et donc conclusion : faut pas manger un champi trouvé dans la nature

Ooooh Mr Jalussyne qu'il est beau votre bolet, oooooh et vous en avez ramassé beaucoup bravooooooooo  

  Profil  
Aller à la page : [ 1 | 2 | 3 ]
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 93
Membre(s) : 0
Total :93
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC