Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » vignettes avancées
2 pages [ 1 | 2 ]
Auteurvignettes avancées
Antoine_pharma
1194       

Antoine_pharma
  Posté : 16-03-2014 20:56

les betabloquants sont des produits dopants quand meme, bon on peut se douter que mamie cliente depuis 50 ans va pas fournir l'equipe olympique de Russie de tir à la carabine, mais quand meme...

Pour la pilule, je suis pas forcement d'accord, pas d'historique, pas de DP, pas d'ancienne ordo, et pour peu qu'on ne puisse joindre sa pharma habituelle, c'est Niet... Tu pense que le laius sur le gyneco la cliente " A paris on l'a sans ordo" ça va la toucher... Aprés, c'est question de point de vue, on peut etre humaniste et croire en la comprehension de nos discours, surtout que tu peux refuser ET expliquer... ;)

---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 16-03-2014 23:24

Pour moi, refuser à une femme de lui vendre son moyen de contraception si elle en a besoin, c'est de l'excès de zèle.
Ne pas l'informer des risques encourus par le manque de suivi gynécologique, c'est un manquement professionnel. Qu'elle est fasse ce qu'elle veut ensuite : ça la regarde.
Lui avancer sa boîte de pilule en attendant une éventuelle régularisation, c'est un manque d'organisation et/ou de confiance.


  Profil  
lilith
1302       

lilith
  Posté : 17-03-2014 10:36

Ah un excès de zèle....

Bon, mademoiselle et ou madame fait + sieurs pharmacies pour sa pilule avec le même discours..ahh mais nan il me la faut je dois la prendre ce soir...Et évidemment on est samedi.
+ sieurs boîtes sans suivi .
J ai eu travaillé dans une pharmacie>> 2 avc sur 2 femmes de - de 40 ans.suivi mal fair

Ca refroidit. Quand j' explique ces cas, crois- moi, elles filent fissa chez le médecin.
Imagine, tu la dépanne et 15 jours + tard avc. T 'es pas fier de toi .
Pas de pilule ce n' est pas un drame. Préservatif utile aussi.


  Profil  
Antoine_pharma
1194       

Antoine_pharma
  Posté : 17-03-2014 10:37

je comprend pas forcement la notion de zele.
Mr X rentre dans l'officine, sans historique, sans ordonnance, sans element permettant de savoir ce qu'elle prend habituellement comme pilule, tu trouve normal de lui donner (meme avec un discours rappellant pourquoi theoriquement en tant que produit listé, tu devrais ne pas lui donner) ?
Quand tu parle d'information et droit de regard pour le patient, a ce moment c'est transposable sur toute ordonnance, et c'est la fin de notre role de pharmacien par le refus de delivrance... Une bonne notice rappellant tout ça et hop, on balance en GMS (ou en libre acces ;) )
Soit dit en apparté, on vend en officine des moyens de contraceptions sans ordonnance , on a meme pas la justification de l'absence d'alternative therapeutique. ( et en prime, ça protege des MST, je dis ASMR ;) )

---------------------
" Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché ! "

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 17-03-2014 12:56

Excuse-moi, Antoine, de ne pas répondre à ton dernier post (je ne le comprends pas).

Lilli : on dit la même chose je crois : l'importance d'informer les patientes sur les risques encourus si absence de suivi médical. Moi je crois que cette éducation thérapeutique est capitale, c'est justement la plus-value de notre métier par rapport à une notice que peu de monde va lire, et que ce message éducatif a plus de chance de passer auprès des usagers si nous faisons preuve d'empathie et de compréhension que de refuser la délivrance.

Un refus de délivrance d'un contraceptif est stérile (si je puis dire ""), inopérant et risqué (grossesse). Ce n'est pas professionnel. Conseillez un préservatif si vous le pouvez ... Le résultat sera le même à 90% : votre décision sera prise pour une fin de non-recevoir et n'engagera pas a la discution, donc à l'éducation.

Croire que les femmes prennent un contraceptif sans se soucier de leur santé est déjà une grossière erreur d'appréciation et un défaut d'interprétation ...

  Profil  
Galienne
667      

Galienne
  Posté : 17-03-2014 13:05

C'est toujours délicat le refus ou l'acceptation trop simple des pilules :\
J'avoue que pour moi, ça dépend un peu des jours et de la façon de demander, même si ça fait longtemps que je n'ai pas eu de cas de délivrance, sans historique, sans carte vitale, sans rien. Il y a au moins un DP pour nous rassurer ou un numéro d'officine à appeler pour prouver la bonne foi de la patiente.
Pour ça, la délivrance au dela de l'ordonnance nous facilite bien des choses, on a beaucoup moins "d'avances" qu'avant :)
Globalement, je crois qu'elles sont plutôt bien éduquées par chez nous. Celles qui nous ont fait le coup du "ah bon, d'habitude on me la donne" ou "j'ai pas le temps d'aller chez le medecin 3 fois de suite), changent d'attitude après 1 refus de notre part.

Il ne faut pas être trop laxiste non plus, les adolescentes qui donnent des pilules à leur amie n'osant pas aller chez le gyneco, ça existe aussi ;)

  Profil  
mariep
119     

mariep
  Posté : 17-03-2014 13:24

Citation : Galienne 


Il ne faut pas être trop laxiste non plus, les adolescentes qui donnent des pilules à leur amie n'osant pas aller chez le gyneco, ça existe aussi ;) 


Oui il faut faire attention à ça. C'est toujours délicat.
Nous, en ce qui concerne les pilules, on dépanne toujours pour un seul mois
,jamais 3 plaquettes. Et on ne met jamais en vignette avancée, elles paient leur dépannage d'un mois. (franchement, c'est pas cher ! entre 2 et 3 euros pour les pilules remboursées, entre 7 et 15 pour les NR...je suis peut-être ringarde mais je trouve qu'à ce prix-là la contraception c'est quand même une grande avancée pour pas cher).

Pour les autres médicaments, nous commençons par poser une question : avez-vous pris RV chez le médecin ? Si oui, vous y allez quand ? Sinon, prenez vite RV, autrement vous aurez tjs un décalage et vous n'arriverez pas à retomber sur vos pieds pour l'ensemble de votre ttt.
Ca marche plutôt bien dans l'ensemble. Les vignettes traînent rarement + d'une semaine.
Après, il y a des habitués, avec lesquels on se "bat" chaque mois pour qu'ils daignent avancer leur RV d'une semaine. On y arrive souvent....pas toujours.
Et enfin, on a quelques "récalcitrants", pour lesquels on a noté en "remarque client" : "pas d'avance de médicaments, met + d'un mois à régulariser, ou sinon quelques comprimés en attendant le RV").

Pour les anxio, antidépresseurs et hypnotiques, c'est toujours quelques comprimés en attendant le RV. Jamais une boîte entière.

Ca me plaît bien de travailler comme ça. J'ai bien connu le "n'importe quoi, on avance tout à tout le monde".


  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 17-03-2014 17:35

Je rejoins Antoine_pharma, pour peu qu'on prenne le temps, on trouve presque toujours une solution pour la pilule, entre les vieilles ordo, les historiques, l'appel à la pharma ou le patient va la chercher habituellement, l'appel au MG, l'appel au gynéco... on arrive toujours à retrouver une ordo récente.

J’appuie également son rappel sur la traçabilité quant-à l'obligation d'inscrire sur l'ordo les quantités délivrées (listé NR, renouvellement de liste II non prévus par le prescripteur, dépannages).

Tout ça, ce n'est pas faire du zèle mais à force de dépannage facile, les patient sont nombreux à ne plus y voir le caractère exceptionnel ("mais je ne comprends pas c'est la première fois que ça prends autant de temps / qu'on me fait autant d'histoires" - ils ne se rendent pas compte qu'ils se tirent une balle dans le pied à souligner qu'ils sont coutumier des dépannages).

Pour les pilules, pensez aussi à inscrire le dépannage sur le dossier du patient avec la CV (pas de vente rapide). Le DP permet de voir la régularité des dépannage à coup de boites de 1 mois.

Si le dépannage se fait sans ordo, la traçabilité permet de rappeler à la patiente que le dépannage est exceptionnel et qu'il n'y en aura pas d'autre tant qu'une ordo n'aura pas été présentée.

Enfin, le dépannage s'accompagne à mon sens de quelques rappels de bon usage
- pour la pilule : rappel de la procédure en cas d'oubli, de vomissement, des risques liés à l'association avec le tabac...
- pour la vento "je vous dépanne mais en échange vous me montrez comment vous l'utilisez" (étrangement il y a une grosse corrélation entre le mauvais usage et la demande de dépannage :)

Dernière chose, je ne dépanne généralement pas par personne interposée.

  Profil  
pharmacist13
119     

pharmacist13
  Posté : 17-03-2014 20:13

Citation : Aleatoire 

Je rejoins Antoine_pharma, pour peu qu'on prenne le temps, on trouve presque toujours une solution pour la pilule, entre les vieilles ordo, les historiques, l'appel à la pharma ou le patient va la chercher habituellement, l'appel au MG, l'appel au gynéco... on arrive toujours à retrouver une ordo récente.

J’appuie également son rappel sur la traçabilité quant-à l'obligation d'inscrire sur l'ordo les quantités délivrées (listé NR, renouvellement de liste II non prévus par le prescripteur, dépannages).

Tout ça, ce n'est pas faire du zèle mais à force de dépannage facile, les patient sont nombreux à ne plus y voir le caractère exceptionnel ("mais je ne comprends pas c'est la première fois que ça prends autant de temps / qu'on me fait autant d'histoires" - ils ne se rendent pas compte qu'ils se tirent une balle dans le pied à souligner qu'ils sont coutumier des dépannages).

Pour les pilules, pensez aussi à inscrire le dépannage sur le dossier du patient avec la CV (pas de vente rapide). Le DP permet de voir la régularité des dépannage à coup de boites de 1 mois.

Si le dépannage se fait sans ordo, la traçabilité permet de rappeler à la patiente que le dépannage est exceptionnel et qu'il n'y en aura pas d'autre tant qu'une ordo n'aura pas été présentée.

Enfin, le dépannage s'accompagne à mon sens de quelques rappels de bon usage
- pour la pilule : rappel de la procédure en cas d'oubli, de vomissement, des risques liés à l'association avec le tabac...
- pour la vento "je vous dépanne mais en échange vous me montrez comment vous l'utilisez" (étrangement il y a une grosse corrélation entre le mauvais usage et la demande de dépannage :)

Dernière chose, je ne dépanne généralement pas par personne interposée. 


(hors sujet mais ça me fait tilt pour une question: pour une pilule du lendemain, si c'est un jeune qui vient chercher pour sa copine mineure, vous lui délivrez ou vous demander à voir la jeune fille, ou vous faites régler ?")

  Profil  
padaOne
3826       

padaOne
  Posté : 17-03-2014 21:24

Je lui donne, et il paye, s'il est pas content il va voir ailleurs.

  Profil  
pharmacist13
119     

pharmacist13
  Posté : 18-03-2014 22:33

ça va on a la même méthode

  Profil  
preparateur
707      

preparateur
  Posté : 19-03-2014 10:39

voilà,
à la minute près
la ckliente : bonjour je voudrais une boite de rodogyl
moi : mais c'est sur ordonnance!
elle : je sais mais on me la donne d habitude
moi : comment ça d'habitude? vous en prenez souvent?
elle : oui oui mais ils ont l habitude ici
je demandde au titualire
réponse : mais oui! pas de soucis, on la connait!!

elle a eu sa boite...

retrouvez moi sur
http://lepreparateur.over-blog.com/

  Profil  
poussin_arverne
5849       

poussin_arverne
  Posté : 19-03-2014 10:44

Navrant ...

http://www.journaldelenvironnement.net/article/l-antibioresistance-tue-chaque-annee-23-000-americains,36955

  Profil  
ramses2
3007       

ramses2
  Posté : 19-03-2014 13:27

oui navrant..des pharmacies comme ça c'est du caviar au cochon

  Profil  
pharmacist13
119     

pharmacist13
  Posté : 19-03-2014 13:31

les épiceries comme ça ça devrait plus exister...

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 19-03-2014 18:14

Citation : pharmacist13 
(hors sujet mais ça me fait tilt pour une question: pour une pilule du lendemain, si c'est un jeune qui vient chercher pour sa copine mineure, vous lui délivrez ou vous demander à voir la jeune fille, ou vous faites régler ?") 


Je demande à avoir la mineure au téléphone et j'envoie par mail la documentation en plus de la remettre à la tierce personne.

Pour les non mineures si possible je demande à avoir la personne au téléphone. En cas de refus je n'insiste pas. Je n'ai jamais eu de cas ou ça s'est mal passé. Au contraire j'ai parfois désamorcé des demandes farfelues de contraception d'urgence (rapport pendant les 7j de pause d'une COC, ...)

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 19-03-2014 18:20

Citation : preparateur 

voilà,
à la minute près
la ckliente : bonjour je voudrais une boite de rodogyl
moi : mais c'est sur ordonnance!
elle : je sais mais on me la donne d habitude
moi : comment ça d'habitude? vous en prenez souvent?
elle : oui oui mais ils ont l habitude ici
je demandde au titualire
réponse : mais oui! pas de soucis, on la connait!!

elle a eu sa boite...

 


J'ai 3 histoires de tentatives de suicide avec des psychotropes avancées à raconter (dont 2 ayant réussi). L'une était employée de la pharmacie "tu me connais qu'elle disait..." (qu'elle dit encore puisque s'est ratée).

  Profil  
preparateur
707      

preparateur
  Posté : 19-03-2014 19:02

j en suis pas fière!!
mais j'obéis et... ça me rend folle!!

dans l aprem une autre a réclamé de la locoid sans ordo
je lui ai demandé pour quelle utilisation
réponse : génial contre les méduses!!
et en plus, la dernière fois j'ai sauvé toute la plageavec ça!!

et bien sur elle a eu sa creme...

je sature...


retrouvez moi sur
http://lepreparateur.over-blog.com/

  Profil  
Aller à la page : [ 1 | 2 ]
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 32
Membre(s) : 4
Total :36
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC