Modéré par : Manager Delphine66 Bixente64 Lliane bultus 
Index du Forum » » Formation continue » » étudiante démotivée par l'officine : pharmacien en clinique, possible?
Auteurétudiante démotivée par l'officine : pharmacien en clinique, possible?
PharmaFC
2527       

PharmaFC
  Posté : 29-11-2012 13:14

oui sans l'internat tu peux trouver un poste en clinique ou PUI..mais les places sont chères et cela dépend aussi de ta région....tu ne trouveras pas grand chose sur le sujet car cela se fait au cas par cas selon les besoins et les relations..on se refile les postes entre connaissances...tu peux aussi postuler toi même en appelant toutes les cliniques et pui de ta région....concernant ta vision de l'officine, si tu commences comme ça tu vas être trés malheureuse, l'officine a effectivement des points négatif que tu as parfaitement listé....mais il faut parfois se sacrifier pour nourrir sa famille et il faut se dire qu'il y a encore pire comme conditions de travail dans d'autres professions....ce qui est sûr c'est qu'un pharmacien adjoint ne peut pas s'épanouir s'il ne s'installe pas un jour, c'est dans son adn, si j'ose dire....comme tu ne veux pas continuer tes études, ce qui est une erreur à mon avis car tu le regretteras plus tard, tes choix vont être limités...officine, clinique, reconversion, commercial chez un grossiste....
la vision de l'officine des pharmaciens vient toujours du comportement du titulaire chez lequels ils font leurs armes....quand aux clients mécontent..dans qq années tu n'y feras plus attention....ça te fera même rire!! dédramatise un peu car si tu dois finir ta carriere en officine...tu vas trés mal le vivre...

  Profil  
PharmaFC
2527       

PharmaFC
  Posté : 29-11-2012 13:18

ah j'oubliais..si tu changes d'avis pour les études...et vaut mieux le faire maintenant....tu peux demander une équivalence en médecine pour la 3éme année...ou dentaire en 2ème année...ça se fait dans ta fac aprés examen sur dossier...ou essaye de voir en belgique ou roumanie si tu ne peux pas faire l'internat chez eux...

  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 29-11-2012 17:25

Citation : PharmaFC 

ah j'oubliais..si tu changes d'avis pour les études...et vaut mieux le faire maintenant....tu peux demander une équivalence en médecine pour la 3éme année...ou dentaire en 2ème année...ça se fait dans ta fac aprés examen sur dossier. 


C'est aussi dentaire 3ème année et non 2ème année.

En fait, ce sont des passerelles à double sens entre les 4 professions de santé jugées d'un niveau équivalent à savoir :
Docteur en médecine, docteur en pharmacie, docteur en odontologie ou sage-femme --> passerelle en 3ème année de médecine, 3ème année de pharmacie, 3ème année d'ondotologie ou 3ème année de de sage-femme.

Sinon pour un pharmacien :
Sans master : officine, PUI clinique, ou grossiste.
Avec master : industrie pharma, agro-alemitaire, chimique...

  Profil  
PharmaFC
2527       

PharmaFC
  Posté : 29-11-2012 17:30

tu peux aussi te renseigner auprés de l'université portugaise de toulon dans le var qui vient d'ouvrir une antenne et qui va former 50 pharmaciens et 50 dentistes cette année...voit avec eux s'ils comptent ouvrir un cursus internat en médecine....avantage: pas de NC....inconvénients : 9500 euros/an......va voir sur leur site...université fernando pessoa...

  Profil  
darlinette
154     

darlinette
  Posté : 01-12-2012 14:43

c'est drôle mais moi le "blues" je l'avais eu pendant mon stage hospitalier, je trouvais que c'était très "plan plan", que du travail de vérification, bcp d'administratif, très très peu de contact avec les patients, en général les pharma hospitalières sont au sous sol, pas de fenêtre, néon toute l'année......pour peu que l'ambiance soit tendue ça fait vraiment huis clos infernal
par contre, je peux te dire que l'officine où je travaille qui est en campagne, super patientèle hyper sympa, (les chefs et la préparatrice claquent la bise toute la journée aux gens) il y a un vrai relationnel et un respect de ce que tu dis...on vient nous demander conseil et on nous écoute, de temps en temps les mamies nous rapporte des beignets tarte aux fruits du jardin etc...
après il faut savoir être philosophe dans la vie, si les cons tu ne les trouveras pas forcément devant toi au comptoir, ça sera sûrement dans ta hiérarchie, collègues etc...

  Profil  
pharma-espoir
2116       

pharma-espoir
  Posté : 01-12-2012 16:29

Citation : darlinette 

c'est drôle mais moi le "blues" je l'avais eu pendant mon stage hospitalier, je trouvais que c'était très "plan plan", que du travail de vérification, bcp d'administratif, très très peu de contact avec les patients, en général les pharma hospitalières sont au sous sol, pas de fenêtre, néon toute l'année......pour peu que l'ambiance soit tendue ça fait vraiment huis clos infernal
par contre, je peux te dire que l'officine où je travaille qui est en campagne, super patientèle hyper sympa, (les chefs et la préparatrice claquent la bise toute la journée aux gens) il y a un vrai relationnel et un respect de ce que tu dis...on vient nous demander conseil et on nous écoute, de temps en temps les mamies nous rapporte des beignets tarte aux fruits du jardin etc...
après il faut savoir être philosophe dans la vie, si les cons tu ne les trouveras pas forcément devant toi au comptoir, ça sera sûrement dans ta hiérarchie, collègues etc...  


A l'hôpital, pas de contact avec les patients certes, mais un travail scientifique plus poussé qu'en officine. Analyse pharmaceutique et contrôles de traitements complexes, reconstitution de cytotoxiques, etc... Chacun ses gouts et ses préférences donc. Moi ce qui me gène le plus à l'hôpital, c'est l'impossibilité de gagner plus de 7500€ brut, alors qu'un officinal qui s'est installé peut progresser plus haut que ça. Avec en plus l'envie de faire progresser la pharmacie de ville, le challenge est plus excitant en officine je trouve.

  Profil  
suzan35
7  

suzan35
  Posté : 26-12-2012 17:14

Bonjour effervex,

je ne pense pas pouvoir apporter plus de réponses mais juste apporter mon témoignage.
Après six ans d'exercice, je me pose la question de me reconvertir. Dans un premier temps je vais essayer de trouver une autre officine, car comme cela a été dit, les coups de blues et la démotivation sont souvent dus à un titulaire lui-même bien démotivant.
Malgré tout, comme toi, je ressens que ce n'est pas fait pour moi. Notamment ce côté commercial, l'impression de "mentir", ou de donner des conseils utiles dont ils se foutent royalement. Marre aussi des horaires à rallonge dans une petite structure où le manque de personnel entraîne des heures supp' constantes difficilement récupérables (oui elles me sont payées, mais oui je préfèrerai récupérer du temps libre) avec des journées longues où le manque de clients me fait parfois bien m'ennuyer. Des choses à faire il y en aurait mais la titulaire ne le permet pas ...
Bref, ce sont des choses que j'avais déjà ressenti ailleurs et j'espère vraiment que cela vient du fait que j'ai travaillé dans des petites structures. Je me donne encore une chance et ensuite... grosse inconnue

  Profil  
michelm
862      

michelm
  Posté : 26-12-2012 18:24

je connais une place de pharmacien en clinique qui va bientot se liberer ( d ici aout 2013).. mais faut vouiloir s'expatrier et ca bcp de monde n'y est pas preparer mentalement.. meme pour un bon salaire...

  Profil  
rastacouere
233     

rastacouere
  Posté : 27-12-2012 10:13



à tout hasard çà serait où ce poste tant convoité ?

si c'est à la réunion je suis ton homme

Rasta.

L'éternité c'est loin.

  Profil  
michelm
862      

michelm
  Posté : 27-12-2012 14:01

et non plutot coté caraibes... mp si besoin d'infos

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 70
Membre(s) : 1
Total :71
Librairie
Botanique, Pharmacognosie, Phytothérapie
3ème édition

Nouvelle édition !

Cet ouvrage constitue un support de cours indispensable en Botanique, Pharmacognosie et Phytothérapie pour les élèves préparant le brevet professionnel de préparateur en pharmacie. Pour découvrir le règne végétal et ses applications thérapeutiques à l’officine...

25,50 € TTC