Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Dossier fourre tout
2 pages [ 1 | 2 ]
AuteurDossier fourre tout
ami89
848      

ami89
  Posté : 28-12-2011 15:24

Voici 2 petits cas de comptoirs pour lesquels je voulais savoir ce que vous, vous ferez.
1. Une dame passe ce soir à la pharmacie car elle part en Guyane. Pour ses préparatifs, elle vous demande de la contention et vous vous débrouillez.
Lui conseillez-vous de l'aspirine? Pourquoi?
Certains phlébologues le font.

Au passage, j'ai eu un cas d'une dame qui faisait une phlébite où le médecin généraliste a prescrit du Kardegic + Plavix.

2. Pareil, une dame vient avec un bouton de fièvre. Elle vous signale que c'est la première fois. Que faites-vous?

Message édité par : ami89 / 29-12-2011 14:24


  Profil  E-mail  www  
El_Toto
506      

El_Toto
  Posté : 28-12-2011 19:29

C'est pas pour faire mon relou, mais ça serait plus pratique d'ouvrir un topic pour chaque question. Si chacun répond à son tour sur tel ou tel item, le fil deviendra incompréhensible dans pas longtemps...

  Profil  
Manager
16852       
 Administrateur

Manager
  Posté : 29-12-2011 12:08

C'est pas faux!

Les préparateurs qui aiment leur métier se retrouvent sur preparateur-en-pharmacie.com

  Profil  
ami89
848      

ami89
  Posté : 29-12-2011 14:21

L'idée d'un dossier fourre tout n'ayant pas reçu trop de succès, je ré-édite mon post en enlevant les 2 premiers cas de "culture générale". En revanche, je laisse pour l'instant les 2 derniers où je voudrais bien vos avis. Souvent, 2 attitudes entièrement différentes, donc je prends toutes justifications (recommandations HAS...).
Merci.

Message édité par : ami89 / 29-12-2011 14:22


  Profil  E-mail  www  
dakaru
591      

dakaru
  Posté : 29-12-2011 21:57

ami89 je ne vois pas où tu veux en venir...ce sont des questions pour ta propre connaissance ou pour discuter?
tout est très banal là- dedans....

-Ni aigrie, ni envieuse car responsable de ma propre vie-

  Profil  
ami89
848      

ami89
  Posté : 29-12-2011 22:10

Pour ma propre connaissance et pour discuter.
En fait, j'ai des idées, mais je ne suis pas du tout sûr.

Effectivement, TOUT est très banal sauf les réponses du pharmacien dans ces histoires, qui peuvent être totalement fausses... ou pas?
Allez-y, lancez-vous!

Je rajoute que pour la première question je suis vraiment perdu. Je n'explique pas le pourquoi car elle risque d'influencer une réponse.
Aspirine, oui? Pourquoi?
Sinon, veinotoniques? Vous les conseillez avant un départ en voyage?



Message édité par : ami89 / 29-12-2011 22:18


  Profil  E-mail  www  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 30-12-2011 10:13

Pour ce qui est du voyage en avion, il n'y a pas de recommendations officielle de la HAS et l'aspirine, n'ayant pas fait la preuve de son efficacité en la matière, n'est recommandée par aucune société d'angiologie.
Si il n'y a pas de facteur de risque, le port de contention n'est pas non plus recommandé: hydratation, exercice physique pendant le vol et port de vêtements amples suffisent.

voir ici
http://doxa.scd.univ-paris12.fr/theses/th0496736.pdf

  Profil  
pepinos
40    

pepinos
  Posté : 30-12-2011 11:13

Pour l'aspirine : en admettant que la personne veuille absolument prendre de l'aspirine avant son départ (inutile selon HAS), il faudrait alors commencer la prise plusieurs jours à l'avance. En effet, A ces doses, l’agrégation irréversible des plaquettes s’effectue uniquement lors de son passage dans la circulation porte. Comme cette inhibition est irréversible et comme les plaquettes ne peuvent resynthétiser la cyclo-oxygénase, l’administration répétée de ces faibles doses d’aspirine va induire une inhibition cumulée de l’agrégation plaquettaire par addition lors de chaque passage des plaquettes au contact de l’aspirine dans la circulation porte. C'est au bout de quelques jours seulement que l’inhibition de l’agrégation est complète et sélective.

Donc pour résumer, l'interet n'est déjà pas certain chez une personne qui n'est pas à risque, mais alors un seul sachet juste avant de partir franchement, c'est carrément inutile....

si tu ne digères pas la soutane, évite de manger le missionnaire

  Profil  
ami89
848      

ami89
  Posté : 30-12-2011 15:32

Merci à syncmaster et pepinos d'avoir répondu à la première question. C'est bien ce que je pensais, malgré certains "conseils" pouvant émaner même des professionnels de santé.
Au passage, pour le cas Kardegic + Plavix, la dame en question a été orientée chez un phlébologue qui a annulée la prescription et donnée des HBPM, plus logique.

Pour le 2ème cas, des réponses? Ca n'inspire vraiment personne ou c'est trop simple?

  Profil  E-mail  www  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 30-12-2011 16:28

Citation : ami89 
Pareil, une dame vient avec un bouton de fièvre. Elle vous signale que c'est la première fois. Que faites-vous?


Aciclovir pommade 5*/j 5j, rappel sur la maladie et les facteurs favorisant les poussées, et aussi mise en garde sur la contagiosité pendant la poussée vis-à-vis du conjoint ou de jeunes enfants.
A moins qu'il n'y ait un piège?

  Profil  
ami89
848      

ami89
  Posté : 30-12-2011 17:01

En effet, il y avait un piège.
Lorsque j'ai lu le cours, je pensais avoir mal compris. J'ai effectué le test à l'officine: tout le monde conseille l'Aciclovir par voie locale.

Voici l'attitude à tenir:
1- Herpès oro-facial
1-1 Primo-infection (gingivostomatite herpétique)
Traitement par voie générale : le traitement antiviral doit être entrepris dès que le diagnostic
clinique est évoqué. L’aciclovir a fait la preuve de son efficacité (grade A). La voie orale est utilisée
chaque fois que cela est possible (200 mg x 5 par jour). Chez l’enfant de moins de 6 ans seule la
suspension buvable est utilisée. Chez l’enfant de plus de 2 ans la posologie est identique à celle de
l’adulte. La voie intraveineuse est utilisée chaque fois que l’importance des lésions rend la voie
orale impossible (5 mg/kg x 3 par jour). Chez l’enfant de plus de 3 mois la posologie peut être
ajustée en fonction de la surface corporelle ( 250 mg/m2 toutes les 8 heures). La durée du traitement
est de 5 à 10 jours. Ce traitement doit être accompagné si nécessaire de mesures de réhydratation.
Traitements locaux : l’adjonction d’un traitement local n’a pas d’intérêt démontré.


Tiré de la conférence de consensus sur l'herpès: http://www.infectiologie.com/site/medias/_documents/consensus/herpes-2001.pdf

L'attitude à tenir est donc de renvoyer au plus vite chez le médecin. Rajoutons que les traitements qu'on propose généralement à l'officine permettraient au mieux de réduire de 2 jours la poussée.

En revanche, les conseils restent indispensables (contagiosité, éviter de se gratter...).

  Profil  E-mail  www  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 30-12-2011 17:06

ah oui mais non, première poussée ne veut pas dire primo-infection, la contamination a pu se produire des années avant (en général pendant l'enfance) et rester asymptômatique...

Message édité par : syncmaster / 30-12-2011 17:12


  Profil  
ami89
848      

ami89
  Posté : 30-12-2011 18:11

Bonne réflexion!
Et je me suis d'ailleurs posé la même question, mais comme on ne peut pas exclure qu'il s'agisse d'une primo-infection, donc le traitement par voie orale est recommandé (de ce que m'a dit mon prof.).
Après, il y a 2 paramètres à prendre en compte:
1. Est-ce que le patient va courir chez son médecin pour un petit bouton sachant que s'il s'agit d'une primo-infection, il faut la traiter au plus vite? --> Intérêt de la prescription par un pharmacien?
2. La banalisation de ce virus: 80% de porteurs dans la population française.

Edit: D'ailleurs, lorsque j'en ai parlé à ma pharmacienne, elle avait en tête le fait qu'une primo-infection ne se manifeste pas par des boutons. Et bien, en fait, si.

Donc, oui, mais non, mais oui.

Message édité par : ami89 / 30-12-2011 19:27


  Profil  E-mail  www  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 30-12-2011 20:40

Citation : ami89 
1- Herpès oro-facial
1-1 Primo-infection (gingivostomatite herpétique)
Traitement par voie générale : le traitement antiviral doit être entrepris dès que le diagnostic
clinique est évoqué.

[...]

 


Attention, on ne parle plus d'un simple "bouton de fièvre" là.

Définition prise sur l'ECN Pilly (PDF ici)

Asymptomatique le plus souvent, le tableau peut être celui d’une gingivostomatite aiguë : ulcérations diffuses de toute la cavité buccale pouvant déborder sur les lèvres et le menton. Elles peuvent être responsables de dysphagie parfois majeure allant même jusqu’à l’aphagie. Elle s’accompagne d’une fièvre élevée à 39 °C et d’adénopathies régionales volumineuses.

  Profil  
ami89
848      

ami89
  Posté : 30-12-2011 20:59

Je me demandais vraiment où est-ce que tu avais disparu!

Donc en conclusion, ce serait:
- Primo-infection --> Traitement par voie orale. Cette dernière est soit asymptomatique, soit se manifeste par des gingivostomatites (mais les gingivostomatites peuvent se voir en conseil à l'officine, donc à prendre en compte... OU PAS? Je ne sais pas si ce sont vraiment des gingivostomatites qu'on voit.)
- "Bouton de fièvre" --> Signe de récurrence --> Conseils classiques.

Message édité par : ami89 / 30-12-2011 21:01


  Profil  E-mail  www  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 30-12-2011 23:11

La maladie évolue favorablement spontanément en quelques jours.

Il faut retenir que les antiviraux oraux et locaux sont d'efficacité modeste. Le traitement oral ne se justifie réellement que dans certains cas : gingivostomatites aiguës, manifestations ophtalmo, manifestations génitales nombreuses récidives.

Ton rôle est de savoir identifier ces cas qui représentent les limites de la prise en charge à l'officine et qui nécessitent une orientation pour un diagnostic médical.

Gingivo stomatite aiguë (attention aux yeux sensibles)
- Image 1 (Dermis)
- Image 2 (Campus dermatologie Université Paris V)

Ah oui, sinon j'ai une collègue qui oriente chez le médecin toute lésion proche du nez des enfants car elle craint une migration méningée via le nez. I think she's paranoid. Le virus se balade déjà sur dans les voies nerveuses biens plus pratiques pour rejoindre la moelle, les méninges et l’encéphale.

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 12-01-2012 16:01

Citation : syncmaster 

Pour ce qui est du voyage en avion, il n'y a pas de recommendations officielle de la HAS et l'aspirine, n'ayant pas fait la preuve de son efficacité en la matière, n'est recommandée par aucune société d'angiologie.



Dans l'actualité : "Effect of Aspirin on Vascular and Nonvascular Outcomes"

  Profil  
ami89
848      

ami89
  Posté : 12-01-2012 21:50

C'est mieux comme ça: http://fr.news.yahoo.com/m%C3%AAme-%C3%A0-faible-dose-prise-r%C3%A9guli%C3%A8re-daspirine-dangereuse-085246824.html

  Profil  E-mail  www  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 13-01-2012 10:20

Est-ce vraiment mieux ? On fait mieux que l'Express en ce qui concerne l'impact factor. L'article de l'Express ne précise pas clairement que l'etude concerne l'usage en prévention primaire.

Mieux vaut donc savoir de quoi il en retourne en se documentant à la source lorsqu'un patient ayant mal compris ce qui a été écrit de traverst vous dira que l aspirine est dangereux

Message édité par : Aleatoire / 13-01-2012 11:59


  Profil  
ami89
848      

ami89
  Posté : 13-01-2012 19:17

Oups. Dès que j'ai vu en anglais, je ne me suis même pas cassé la tête, tu as raison.

Bon, j'en profite pour rajouter 2 petites questions. Comment faites-vous pour comprendre pourquoi un médicament doit être pris à un moment donné et pas un autre?

Ex: Périndopril à jeun alors que les autres IEC, non. Ou les pastilles Drill en dehors du repas.

C'est quoi l'intérêt dans ces cas là?

  Profil  E-mail  www  
Aller à la page : [ 1 | 2 ]
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 32
Membre(s) : 1
Total :33
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC