Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Validité d'une ordonnance " mailée "
AuteurValidité d'une ordonnance " mailée "
shamy45
87    

shamy45
  Posté : 01-07-2011 10:02

Bonjour à tous
Pouvez-vous me dire svp ou en est la législation sur la validité d'une ordonnace "mailée" par le médecin ?
La mamie me présente l'ordo mailée par le pédiatre à sa fille pour son petit fils en me disant que le médecin n'y vois aucun inconvénient ! et que cela se fait maintenant ?

  Profil  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 01-07-2011 10:25

Bonjour,

L'ordonnance doit comporter la signature manuscrite originale du médecin. Donc ni les mails, ni les faxs, ni les photocopies ne sont valables.
A la limite, si l'ordonnance t'était mailée personnellement tu pourrais être sûr de son authenticité mais si elle est mailée/faxée à une tierce personne, alors pas du tout!

  Profil  
shamy45
87    

shamy45
  Posté : 01-07-2011 10:30

Merci de ta réponse syncmaster

  Profil  
becanne
1269       

becanne
  Posté : 01-07-2011 17:06

Je ne crois pas, il y a une "tolérance" pour les mails.
J'en suis même quasi sur.
A voir avec les texte de lois

  Profil  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 01-07-2011 17:33

Bécanne, au comptoir tu n'as aucun moyen de différencier un email d'une photocopie ou d'une contrefaçon.

  Profil  
rita8927
266     

rita8927
  Posté : 02-07-2011 02:23

J'ai trouvé quelques éléments de reflexion:


Le CSP interdit en principe les prescriptions par mail ou fax,
(cf art. R5194: http://tinyurl.com/6jyheg8)
car une prescription ne peut être établi qu'après un examen du malade.

Par contre dans le cadre de la permanence des soins (gardes),l'Ordre des Médecins admet la possibilité qu'une prise en charge téléphonique se conclue par une ordonnance faxée et confirmée par liaison téléphonique ou courriel au pharmacien de garde.
(cf. http://tinyurl.com/3lewpxz)
Cependant,tout cela n'est valable que dans certains cas exceptionnels d’urgence dont le médecin doit pouvoir attester tel que :
-impossibilité d’un examen physique
-urgence des moyens thérapeutiques imposés par l’état du patient

Enfin,cette position de l'Ordre des médecins
s’appuie sur l'article 34 de la loi sur l'assurance maladie ( http://tinyurl.com/64b5m7q) :
"Une ordonnance comportant des prescriptions de soins ou de médicaments peut être formulée par courriel dès lors que son auteur peut être dûment identifié, qu'elle a été établie, transmise et conservée dans des conditions propres à garantir son intégrité et sa confidentialité, et à condition qu'un examen clinique du patient ait été réalisé préalablement, sauf à titre exceptionnel en cas d'urgence."


Donc en resumé, une prescription par email est possible si elle est initiée par un médecin régulateur pendant une garde et qu'elle répond a une VRAI urgence et qu'elle est établi en coordination avec le pharmacien de garde.



Message édité par : pharmacestpourmoioupa / 03-07-2011 01:34


  Profil  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 02-07-2011 10:09

pharmacestpourmoioupa, une prescription peut très bien être faxée ou emailée après examen du patient, ce n'est pas contradictoire, et donc ne constitue pas forcément une infraction au R5194-CSP.
De plus, une bonne vielle ordonnance papier peut très bien avoir été rédigée sans examen préalable, ce n'est pas une garantie!
Mais de toute façon, tout ça c'est de la responsabilité du médecin, pas de la nôtre.

La question de shamy45 portait sur la validité d'une ordonnance copiée ou mailée ou faxée non pas à la pharmacie mais DIRECTEMENT AU PATIENT.
Et donc la réponse est non, car il est impossible de s'assurer de l'authenticité et de l'intégrité de la prescription.

  Profil  
saumix
2504       

saumix
  Posté : 02-07-2011 11:04

mis a part le probleme de l'urgence précité , il est constant que fax ou mails ne sont pas valables!!! car éditables en envoyables par n'importe qui !!

la seule sécurisation possible viendra lev jour ou nous consulterons les ordonnances des malades sur leur dossier médical partagé!!! et seules les ordonnances de ce dossier médical partagé seront certifiées par les cartes de professionnel de sant!!!!


h.p

  Profil  
rita8927
266     

rita8927
  Posté : 03-07-2011 03:04

@syncmaster : effectivement je n'avais pas pensé au cas ou le patient consulte et que le médecin oubli de lui donner sa prescription, et dans ce cas il n 'y aurait pas das d'infraction au CSP au niveau du médecin .
Par ailleurs , il est exact que dans le cadre de la garde le fax ou le mail devrait être transmis à la pharmacie et non au patient.
Je suis donc tout à fait d'accord pour dire que dans le cas exposé par Shami45 on ne peut délivrer une ordonnance envoyé par e-mail au patient.


Cependant, je n'ai pas trouvé dans le CSP de réference à une signature manuscrite obligatoire ni de description des spécification technique concernant les ordonnance "classiques".
Ces dispositions existent bien, mais pour les ordonnances sécurisée .

En attendant, comme évoqué par Saumix, de pouvoir délivrer des ordonnance en provenance du DMP certifiées par la CPS du médecin, je pense qu'il serait nécessaire de faire préciser la réglementation concernant la définition légale d'une ordonnance,

Actuellement, il semble qu'une signature electronique soit reconnu au même titre qu'une signature manuscrite, donc si un médecin nous transmet par courriel une ordonnance signée numériquement doit-on accepter de la délivrer ?

Message édité par : pharmacestpourmoioupa / 03-07-2011 11:14


  Profil  
syncmaster
2186       

syncmaster
  Posté : 04-07-2011 00:28

Oui mais une signature électronique, ça ne consiste pas à scanner un document comportant sa signature manuscrite, ni à écrire "Dr Machin" en bas d'un email. C'est plus compliqué que ça:
http://www.ssi.gouv.fr/fr/reglementation-ssi/signature-electronique/
Bref, tu n'en verras jamais dans la vraie vie.

Si je me rappelle bien de mes cours de législation, il est écrit dans le CSP (je ne sais plus dans quel article) qu'avant de délivrer, le pharmacien doit s'assurer de l'authenticité de la prescription. C'est d'ailleurs cet article que la CPAM du 93 (ou du 76?) utilisait pour refuser le paiement de ce qu'ils appelaient les "ordonnances apocryphes".

shamy45, en pratique, si après avoir reçu une ordo par fax ou email, tu appelles le prescripteur pour avoir confirmation, tu peux être quasi assuré de son authenticité. Moi dans ces cas-là, je délivre.
Le problème est qu'il a existé en région parisienne des cas de fausses ordonnances, avec un prescripteur dont le numéro de téléphone était falsifié: en l'appelant le pharmacien est tombé sur un complice du client fraudeur, qui lui a bien entendu confirmé la prescription... et le pharmacien a délivré.


  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 05-07-2011 12:32

Et comment gérer le cas lorsque le prescripteur est indisponible ? Un samedi après midi ou un soir à 19h... avec un patient qui réclame ses médicaments d'urgence.

  Profil  
rita8927
266     

rita8927
  Posté : 06-07-2011 01:56

Ce qui nous ramène à l'interêt d'une ordonnance électronique qui permettrait de lutter contre la fraude comme évoqué ici-->
http://www.quotipharm.com/Archives/Actualite-89/Faux+malades+et+trafic+de+m+et+eacute+dicaments+L+et+rsquo+ordonnance+et+eacute+lectronique+contre+la+fraude+et+agrave+la+S+et+eacute+cu-444459.cfm

Par ailleurs, je n'ai trouvé à ce jour [*], qu'un seul logiciel de messagerie médical (payant, donc pas de pub) qui permet d'envoyer des e-mail certifiés avec la CPS.
A supposer qu'on puisse l'utiliser à l'officine, il reste un obstacle qui me parait difficilement surmontable:
l'article R5125-53 du CSP nous impose lors de la délivrance d'indiquer sur l'ordonnance le nom du médicament,le timbre de l'officine ect...

Donc, même si la prescription pourrait être valide, la délivrance ne le serait pas

Donc pas d'email pour moi ,sauf vrai d'urgence .


[*]: petit rajout pour signaler que j'ai trouvé depuis la première rédaction de ce message d'autres logiciels agrées par le GIP-CPS permettant la signature électronique des mails ...


Message édité par : pharmacestpourmoioupa / 10-07-2011 02:18


  Profil  
saumix
2504       

saumix
  Posté : 06-07-2011 11:10

et donc , apres avoir dématerialisé l' ordonnance , nos clients nous demanderons de leur éditer un plan de posologie avec heures d'administration....ho oui , vivement lque l'on passe au zéro papierr!!!! on va en bouffer du A4 !!!!!

h.p

  Profil  
rita8927
266     

rita8927
  Posté : 09-07-2011 16:07

Sans oublier qu'un plan de posologie détaillé edité par le pharmacien c'est bien, mais une copie de la prescription du médecin, la vrai,l'unique, la "pas-générique" c'est mieux
et pouf !!!! re-materialisation de l'ordonnance

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 18-11-2011 07:48

Ordonnance faxée et autres cas particuliers : des points de repère Rev Prescrire 2006 ; 26 (274) : 495


Extrait 1

L’Ordre national des pharmaciens a proposé qu’en attendant des courriels mieux sécurisés, des prescriptions urgentes puissent, à titre exceptionnel, être « transmises par télécopie à la pharmacie pendant les services de garde ou d’urgence »



Extrait 2

L’Ordre national des pharmaciens considère que doivent y figurer :
– le numéro de ligne téléphonique du télécopieur émetteur ;
– les coordonnées du prescripteur ;
– son numéro au fichier des professionnels de santé ;
– le numéro de téléphone où le prescripteur peut être joint ;
le nom de la pharmacie destinatrice ;
– l’identité du patient ;
– la date et l’heure de la prescription ;
la durée de validité (jusqu’à la fin du service pharmaceutique de garde ou d’urgence).
Selon l’Ordre, une prescription ainsi transmise engage la responsabilité du prescripteur et celle du pharmacien dans les conditions habituelles.


A partir du moment ou la pharmacie est mentionnée, le plus logique est que le médecin faxe l'ordo directement à la pharmacie concernée.

  Profil  
shamy45
87    

shamy45
  Posté : 18-11-2011 08:29

Merci Aleatoire

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 43
Membre(s) : 0
Total :43
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC