La protection solaire

(5752 mots dans ce texte )  -   lu : 31651 Fois     Page Spéciale pour impression

Une formation proposée par :

  • sophieserena pour lui laisser un message cliquez sur son pseudo

mail.gif

Rapporter une erreur

La protection solaire


164002.jpg

A long terme, le soleil est l’ennemi numéro 1 pour les dermatologues.
Tirer le meilleur parti du bronzage nécessite une bonne compréhension de l'ensoleillement et des différents types de protection.




Le rayonnement solaire

Le soleil émet un ensemble de rayonnements lumineux composé de différents éléments :
·le rayonnement infrarouge (IR), provoque une sensation de chaleur sur la peau mais ne brûle pas. Il intervient largement dans les insolations surtout chez les jeunes enfants.
·la lumière visible (ce que perçoit l'œil humain).
·le rayonnement ultraviolet qui se décompose lui-même en 3 types :
les UVA, responsables de la pigmentation immédiate, ne chauffent pas mais pénètrent en profondeur et sont également à l'origine de dommages cutanés;
les UVB, les plus nocifs, provoquant les coups de soleil, l’épaississement de l’épiderme. Mais surtout à long terme, ils peuvent altérer le génome des cellules cutanées et donc être responsables du développement des cancers cutanés.
les UVC, globalement stoppés par la couche d’ozone.


L'ensoleillement reçu sur notre peau varie en fonction de nombreux facteurs :
La saison : au mois de Juillet dans l'hémisphère nord, le risque de coup de soleil du aux UVB est 100 fois plus grand qu'en hiver. la latitude : l'intensité du soleil est maximale à l'équateur où le rayonnement est vertical et a donc un trajet plus court à travers la couche d'ozone.
L'altitude : la quantité d' UVB augmente de 4 % par paliers de 300 mètres. Ceci explique en partie le risque majeur de coups de soleil en montagne.
L'heure : la quantité d' UV est maximale entre 11 heures et 14 heures
L'état du ciel : la diffusion dépend de la quantité et du type de nuages (leur épaisseur et de leur altitude)
La nature du sol : la neige réfléchit 85 % du rayonnement solaire, l'eau, 20%, le sable, 17%. Mais l'herbe en réfléchit seulement 3%.

L’index UV exprime l'intensité du rayonnement UV et le risque qu'il représente pour la santé.
Recommandé par les Organisations Mondiales de la Santé et de la Météorologie, l’Index UV est communiqué généralement pour une tranche de 2 à 4 heures autour du midi solaire (14h environ, heure française légale d'été). Il est important de connaître l’indice UV afin de bien se protéger.



Les effets du soleil

Les effets nocifs visibles à court terme

·L’érythème
Appelé coup de soleil ou encore érythème actinique, il résulte de l’exposition excessive de la peau au rayonnement solaire. Il apparaît à la suite d’une exposition sans protection ou avec une protection insuffisante.
C’est une brûlure de la peau plus ou moins intense. Toutes les peaux sont susceptibles d’attraper un coup de soleil : les peaux claires sont les plus menacées mais les peaux mates aussi si elles ne sont pas protégées.
·Les photosensibilisations (photoallergie et phototoxicité)
La réaction phototoxique se caractérise par un érythème, c'est-à-dire une rougeur de la peau et des vésicules, petits boutons contenant du liquide. C'est une réaction du type "coup de soleil" qui reste localisée aux zones exposées. Elle survient immédiatement après l'exposition aux UV et seulement si la dose de médicament et l'exposition solaire sont assez importantes.
La réaction photoallergique se caractérise par un érythème, des vésicules et des démangeaisons. Elle survient lors de la deuxième prise du médicament et généralement 48 heures après l'exposition. De plus, elle n'est pas fonction de la dose absorbée et peut se propager aux zones protégées.
Certaines molécules apportées par voie sanguine (médicaments) ou par voie locale (parfums, végétaux, cosmétiques, médicaments) peuvent être à l’origine d’une sensibilité anormale au soleil. Parmi les substances susceptibles de provoquer une sensibilisation de contact, on trouve des plantes (aneth, cerfeuil, citron vert, bergamote, géranium, figuier…), des parfums (huiles essentielles de lavande, santal, cèdre, vanille…), des filtres solaires, des cosmétiques (baume du Pérou, rouge à lèvres) ou enfin de la «surproduction» de certaines hormones comme par exemple chez la femme enceinte.
· La cataracte
La cataracte, c'est l'opacification du cristallin qui sans intervention chirurgicale, mène inéluctablement à une cécité totale. S'il existe plusieurs types de cataractes aux origines diverses, L'OMS estime que près de 20 % des cataractes, première cause de cécité mondiale, sont liés aux expositions solaires.
·L’ophtalmie
L’ophtalmie (très fréquente en montagne) est un coup de soleil de l'œil. Elle est extrêmement stressante et douloureuse pour les individus qui en sont atteints. En effet, quelques heures après la «surexposition», vient la sensation d'avoir du sable dans les yeux, puis des larmoiements et des troubles de la vision qui conduisent parfois à une cécité heureusement temporaire.

Les effets nocifs visibles à long terme

·Les cancers cutanés
Avec plus de 2 millions de nouveaux cas diagnostiqués chaque année dans le monde, les cancers cutanés sont les cancers les plus fréquemment rencontrés.
On distingue 2 types de cancers cutanés : les carcinomes (qui touchent les kératinocytes) et les mélanomes (qui touchent les mélanocytes). Les mélanomes sont souvent des tumeurs pigmentées de forme asymétrique, visibles à la surface de la peau. Ils résultent parfois de l’évolution d’un grain de beauté qui change d’aspect, de couleur, de taille…
Les dermatologues conseillent de surveiller régulièrement ses grains de beauté et pour cela nous conseillent une règle simple : ABCDE

Asymétrie - La plupart des mélanomes ont des bords asymétriques.
Bords irréguliers - La plupart des mélanomes ont des bords irréguliers.
Couleurs non homogènes - Les mélanomes ont souvent plusieurs couleurs rouge, marron, noir.
Diamètre - en général supérieur à 6 mm.
Evolution - un grain de beauté qui change d'aspect, de couleur devient rugueux.

Des expositions solaires brutales et intenses pendant l’enfance semblent augmenter considérablement le risque de mélanomes à l’âge adulte.

Dépistage du cancer de la peau : 08 92 69 76 00

· Le vieillissement photo-induit
Lorsqu’il résulte de l’exposition au rayonnement solaire, le vieillissement de la peau est appelé vieillissement photo-induit ou héliodermie.
Au niveau des zones exposées au soleil, la peau perd de son élasticité, se dessèche, s’épaissit et des taches brunes peuvent apparaître surtout au niveau des mains.


Les effets nocifs invisibles

Quelque soit le phototype de la personne, les UV commencent déjà à entraîner des altérations cellulaires qui ne sont pas perçues :
· La production de radicaux libres
Les UVB mais surtout les UVA pénètrent en profondeur dans la peau et libères des radicaux libres.
Dans le derme, les radicaux libres provoquent la dégradation des fibres de collagène et d’élastine. Apparaissent alors rides et une diminution de l’élasticité de la peau. De plus, dans l’épiderme, les radicaux libres peuvent provoquer des lésions au niveau des membranes cellulaires, des protéines et de l’ADN.
·L’altération de l’ADN
L’ADN est le « cerveau » de la cellule. Les UVB peuvent atteindre le cœur du noyau de l’ADN et provoquer des lésions. Trop nombreuses, la cellule peut alors devenir tumorale et contribuer au développement d’un cancer cutané.
·La baisse des défenses immunitaires
Dans la peau, les cellules de Langerhans (5% des cellules de l’épiderme) sont des cellules « sentinelles ». Elles détectent un corps étranger (virus, bactérie, cellule tumorale) et prévient le système immunitaire.
En cas d’exposition intense, ces cellules disparaissent de l’épiderme pendant 72 heures environ et en cas d’exposition plus faible, elles sont présentes mais altérées. Plus capables de prévenir le système immunitaire, celui-ci ne réagit pas en cas d’infection (poussée d’herpès) ou encore face à une invasion tumorale.

Les effets positifs du soleil

·Synthèse de la vitamine D
La synthèse de la vitamine D, bénéfique à la calcification de nos os est effectivement favorisée par l'exposition de la peau aux UV. Cette vitamine stimule le métabolisme du calcium et favorise la croissance osseuse.
Mais de très courtes expositions (quelques minutes par jour du visage) à un soleil modéré suffisent.
· Amélioration du moral
Le soleil peut effectivement être bénéfique à notre moral. C'est la lumière visible reçue par nos yeux qui permet dans certains cas de lutter contre la dépression saisonnière.
· UV thérapie
L'exposition au soleil ou aux UV peut être recommandée par les médecins pour traiter certaines pathologies cutanées comme le psoriasis, le vitiligo, l’eczéma et quelques autres. Le soleil participe à la guérison car en faisant transpirer la peau, celle-ci s’assouplit. Le psoriasis connaît des améliorations sous l’effet du soleil qui diminue les réactions inflammatoires.


Le phototype


La pigmentation du bronzage correspond à une réaction d'adaptation de la peau à l'exposition aux rayons solaires. La stimulation de la production de la mélanine dite mélanogénèse est un mécanisme régulateur de photoprotection.
Tous les individus ne sont pas égaux devant le soleil.
Suivant les types de peaux et les races, la répartition de la mélanine dans le tissu cutané est différente. Les peaux sont très inégales face au Soleil. Les peaux mates et surtout les noires sont riches en substances mélanogènes et supportent mieux l'exposition au Soleil que les peaux claires. Selon le teint, la couleur des cheveux et des yeux, les sujets sont classés en différents phototypes.
Grâce au tableau ci après, apprenez à vos client(e)s à connaître leur phototype et ainsi à choisir leur protection en fonction de leurs besoins réel.

Phototype
Cheveux
Teint de la peau
Taches de rousseur
Tendance
aux coups de soleil
Bronzage
I
Roux
Laiteuse

Constante
Non
II
Blonds
Claire

Constante
Hâle léger
III
Blonds châtains
Claire mate

Fréquente
Hâle clair
IV
Bruns
Mate
0
Rare
Foncé
V (méditerranéen)
Bruns
Mate
0
Exceptionnelle
Très foncé
VI (race noire)
Noirs
Noire
0
Non
Noir


Conseils, infos, météo solaire, type de peau... sont sur :





Les indices de protection UVA et UVB


Tous les produits solaires comportent sur leur emballage l’indication d’indices de protection dans l’ UVB mais également dans l’ UVA.
Il existe deux types d’indice:
· les indices qui déterminent la protection contre les UVA : En l’absence de toute standardisation, chaque laboratoire utilise sa propre méthode. Aucune n’est actuellement validée sur le plan européen ou international.
· Les indices qui déterminent la protection contre les UVB : Ils sont évalués selon une méthode validée au niveau européen.
L’indice le plus important est l’indice IP (Indice de Protection), retrouvé également sous le terme de FPS (Facteur de Protection Solaire), ou encore SPF (Sunburn Protection Factor).Il correspond à un calcul mathématique : c'est le rapport entre la dose d'UV avec protection par rapport à celle sans protection. Le principe est simple : un médecin délimite des zones au niveau de la peau du dos. Sur une moitié, il dépose plusieurs zones de 1 cm d’épaisseur de produit solaires et d’indices différents. Sur l’autre moitié, la zone reste vierge de tout produit. La peau est soumise à un rayonnement UV artificiel. Le médecin évalue alors le temps écoulé avant l’apparition du coup de soleil avec et sans l’utilisation du produit solaire. L’indice IP est le rapport entre ces deux durées.
Plus l’indice est élevé, plus la protection est forte. Pour un indice 10, il faudra 10 fois plus de temps pour attraper un coup de soleil qu’en l’absence de crème.


Filtres chimiques et écrans minéraux


Entre filtres et écrans, la différence semble faible et pourtant, chaque type de protection possède des qualités et des inconvénients majeurs.
· Les filtres : Ce sont des substances chimiques dont l’action photoprotectrice est due à leur capacité d’absorber une partie, plus ou moins importante, des rayons Ultra Violets. les filtres sont relativement instables à la lumière, leur durée de vie est limitée (un produit solaire ne doit pas être conservé d’une année sur l’autre !). Ils peuvent être également responsables d’allergies cutanées et de problèmes de photosensibilisation surtout chez l’enfant. Les filtres sont souvent irritants pour l’épiderme et allergisants. Cependant, les filtres possèdent une efficacité certaine et des qualités cosmétiques incomparables qui expliquent leur présence dans pratiquement toutes les formules de produits solaires.Heureusement, depuis peu, certains laboratoires ont mis au point des filtres qui ne pénètrent pas l’épiderme grâce à l’encapsulation des filtres dans des microbilles. Cette méthode permet une protection à la surface de la peau mais ne laissent pas les filtres en contact avec l’épiderme mais aussi de laisser passer les autres actifs ajoutés ( anti-âge, vitamine E…).

·Les écrans : Les écrans ont toutes les qualités requises pour la protection solaire.Ils diffusent et réfléchissent les rayons UV, ils ne pénètrent pas la peau (les molécules les composant étant trop grosses, des oxydes de métaux comme le titane ou le zinc). Ils ne provoquent donc aucune allergie et sont généralement retrouvés dans les produits destinés à la protection des enfants.
Toutefois, malgré un fort pouvoir couvrant et protecteur, il reste souvent une blancheur opaque à l’étalement assez inesthétique.

La mention « écran ou protection totale » n’a aucune valeur. La protection apportée par les produits est toujours incomplète car les filtres ou les écrans minéraux utilisés laissent toujours passer une partie des rayonnements. Le terme le plus approprié pour les produits les plus protecteurs est "haute protection".
Ces 2 familles de protecteurs ont des propriétés distinctes et complémentaires. C’est pourquoi plusieurs filtres et écrans sont généralement associés dans un seul et même produit solaire. ...

Ils font l’objet de brevets extrêmement recherchés par la plupart des laboratoires et leur usage est réglementé.

Les soins solaires peuvent également contenir des substances antiradicalaires, comme les vitamines C et E ou le sélénium. Ces dernières complètent l'efficacité des filtres et des écrans en renforçant les défenses antiradicalaires cutanées.

Choix de l'indice


Le choix d’un indice, et de la protection qui en découle, se fait selon le phototype.
Il est pour cela très important de bien questionner sa cliente.

Les questions à poser :
· Couleur naturelle des cheveux
· Taches de rousseurs
· Etes-vous sujette aux coups de soleil ? Les premières expositions ou tout au long de celles-ci ?
· Bronzez-vous facilement ? Difficilement ?

Les produits solaires permettent d’agir préventivement.
Après avoir défini le phototype de sa cliente s’assurer qu’elle ne prenne pas de médicaments photosensibilisants.

N’oubliez pas de répéter ces conseils à vos clients :

·Eviter de s'exposer aux heures d'ensoleillement maximum (12-16h en France métropolitaine l'été).
·Une bonne protection solaire est une panoplie composée de vêtements, chapeau, lunettes et de crème protectrice
·Protéger particulièrement les enfants et leur montrer le bon exemple.
·Appliquer une crème solaire avec un indice qui correspond à son type de peau, et renouveler l’application toutes les deux ou trois heures.


Choix de l’indice de protection en fonction de son phototype et de l’index UV

Phototype
Index UV Faible
1-2
Index UV Moyen
3-4
Index UV Fort
5-6
Index UV Très fort
7-8
Index UV Extrême
9-10
I
SPF 12 à 20
SPF 20 à 30
SPF 30 à 50
SPF &_#8805; à 50
SPF &_#8805; à 50
II
SPF 12 à 20
SPF 15 à 20
SPF 20 à 30
SPF &_#8805; à 50
SPF &_#8805; à 50
III
SPF 6 à 12
SPF 12 à 15
SPF 15 à 20
SPF 20 à 30
SPF 30 à 50
IV
SPF 6 à 12
SPF 6 à 12
SPF 12 à 20
SPF 20 à 30
SPF 30 à 50
V (méditerranéen)
SPF 2 à 6
SPF 6 à 8
SPF 8 à 12
SPF 12 à 20
SPF 20 à 30



Le soleil et la peau de l'enfant


La peau de l'enfant est plus fragile que celle de l'adulte : elle se défend moins bien contre les agressions du soleil et garde pendant de nombreuses années la "mémoire" des coups de soleil. L'enfance est donc une période clef de la protection solaire.
Le derme est immature jusqu'à l'âge de 3 ans, 3 à 4 fois plus fin que chez l'adulte et les fibres de collagène et d'élastine sont en pleine maturation. Dans l'épiderme, les cellules pigmentaires (mélanocytes) sont peu pigmentées jusqu'à l'âge d'un an et sont donc beaucoup moins efficaces qu'à l'âge adulte. La cohésion des cellules est moins importante et les rayons peuvent donc pénétrer plus facilement. Pour ces raisons, la peau est plus sensible aux UV. Les glandes sudoripares sont immatures jusqu'à 3 ans. En cas d'exposition prolongée et de forte chaleur, ces glandes sont incapables de produire suffisamment de sueur pour éliminer l'énergie emmagasinée : c'est le coup de chaleur qui peut être extrêmement grave avec déshydratation aiguë et nécessité d'hospitalisation. L'enfance est la période de la plus grande exposition solaire (jeux en extérieur, vacances scolaires ...). A l'âge de 18 ans, on a reçu quasiment 50% du soleil de toute sa vie. Les doses annuelles sont 2 à 3 fois celles de l'adulte. De nombreuses études ont démontré que le fait de protéger son enfant donnait des résultats à l'âge adulte, dont une qui précise que si l'on applique régulièrement une crème solaire d'indice de protection 15 pendant l'enfance et l'adolescence, on diminue de 60% le risque de cancers cutanés à l'âge adulte.

Les conseils à donner :

· Privilégier les sorties avant 12h et après 17 h, préférer l’ombre.
· Ne pas oublier chapeau ou casquette, lunettes de soleil, t-shirt léger en coton
· Appliquer un produit solaire (SPF au moins égal à 25) et insister sur les zones fragiles.
· Renouveler régulièrement l’application.
· Les faire boire souvent.
· Eviter les expositions en été avant l’âge de 3 ans.
· Se méfier du vent et des ciels voilés.
· Ne pas laisser un enfant attraper des coups de soleil.

La protection des zones sensibles

· Les yeux :
L’abus de soleil présente des effets néfastes pour les yeux. Le port de lunettes solaires de qualité ne laissant passer ni UV ni IR est fortement recommandé.
·La bouche :
Sur les lèvres, la peau est particulièrement fine et dépourvue de mélanocytes. Elles sont dans l’incapacité de fabriquer leur propre protection, se dessèchent, se fendillent et chez les personnes sujettes, des boutons d’herpès peuvent apparaître.
Il faut donc appliquer un protecteur labial avec un indice de protection élevé.
·Le décolleté et la poitrine :
A ce niveau, la peau est particulièrement fine et fragile. C’est souvent le siège de la lucite estivale bénigne (la plus courante des allergies solaires).
Là encore, il faut appliquer un produit solaire à fort indice de protection.


Les différentes gammes solaires

Avène

Riches en eau thermale d’ Avène, aux propriétés apaisantes et anti-irritantes, les soins solaires Avène se déclinent en 2 gammes :

La gamme peaux sensibles « orange »

Protection
UVB et UVA grâce au MPI-SORB ( association de MPI (combinaison brevetée d’écrans minéraux enrobés et micronisés de haute tolérance : ZnO, TiO2) et de Tinosorb Met S ( 2 photo protecteurs organiques)
Protection des radicaux libres grâce au Pré-tocophéryl
Apaise et calme l’irritation ( Eau thermale d’Avène)
Résiste à l’eau et à la sueur.

L’agrément cosmétique des nouvelles formules est remarquable.
Les émulsions sont ultra-fluides, soyeuses et laisse la peau satinée et matifiée.
Les laits fluides sont légers et frais à l’application.
Les textures sont légères, non grasses, ne brillent pas et ne laissent pas de résidu blanc.
Les flacons en spray sont « sécurisés » : ils ne s’ouvrent pas.

La gamme « orange » comporte 20 références de l’indice 50+SPF à 10SPF afin que tout le monde trouve LA protection qui lui correspond parfaitement.
Enfants, adolescents, peaux acnéique, sèche et sensible, mixte, zones sensibles, tout est prévu !
Afin de bien définir le phototype, le laboratoire Avène a conçu un système astucieux et très pratique de disque à fenêtre pour trouver la réponse adaptée au client disponible sur demande auprès du laboratoire.

Les chouchous de la gamme :
Nouveauté 2008, le stick zones sensibles 50+SPF est particulièrement recommandé sur cicatrices, post-acte, protection des zones très localisées (oreilles, nez, taches…)
Nouveauté 2008, le spray enfant Très Haute protection 50+SPF, résistant parfaitement à l’eau, sans parfum, fluide.

La gamme peaux intolérantes « blanche » (Sans parfum et sans filtres chimiques)

Particulièrement recommandée pour les peaux à tendance atopique, la peau allergique de l’enfant, les allergies aux filtres chimiques et aux parfums, les cicatrices récentes.

Protection UVA et UVB grâce au MPI (association brevetée de dioxyde de titane et d’oxyde de zinc) : protecteur solaire minéral.
Protection des radicaux libres grâce au Pré-tocophéryl
Apaise et calme l’irritation ( Eau thermale d’Avène)
Résiste à l’eau et à la sueur.

Les chouchous de la gamme :
· La crème zones sensibles Protection Extrême 50 (particulièrement pratique pour les zones sensible : ailes du nez, lèvres, cicatrices…).
· Le compact teinté Protection Extrême 50 (de texture très agréable à appliquer, compact, apporte une protection efficace et un teint uniforme légèrement halé).

En cas de coups des soleil : pensez au Gel D’Eau thermale anti-brûlure : pratique en unidoses stériles, sans conservateurs, il procure un refroidissement immédiat de la zone, diminue l’irritation.




Caudalie

La gamme Soleil Divin est la réponse de Caudalie à toutes les envies de soleil.

Les produits de la gamme ont une action :

Protectrice ( Tinosorb M+S)
Anti-âge et anti-oxydante: haute concentration en Polyphénols de pépins de raisin stabilises (OPC) qui sont réputés pour leur grandes performances anti-radicalaires
Hydratante : Vinolevure® qui protège les cellules de Langerhans des altérations dues aux UV
Nourrisante : Glycérine végétale

Ces soins ont une texture ultra fondante, non collante, absolument invisible, qui penetre tres rapidement en laissant la peau soyeuse et veliutée.
La fragrance phyto-aromatique de fleur de frangipanier blanc, de melon d’eau et de feuille de citronnier est un vrai délice !
Le packaging mordoré est superbe et « so chic » !

Les chouchous de la gamme :
Toute la gamme…

Soin solaire visage Anti-âge SPF30
Lait solaire corps SPF20







DUCRAY

La gamme Melascreen se compose de 3 soins :
Melascreen ECLAT, Soin éclaircissant SPF 15
pour traiter au quotidien : vitamine C-LP (ascorbyl glucoside à libération prolongée), niacinamide, filtres UV SPF 15.
Melascreen SPF 50+ Crème et lait solaires: filtres chimiques (Tinosorb S, octocrylène, ethylhexyl methoxycinnamate) associés à un écran organique (Tinosorb M).

Le programme clarifie et unifie le teint, limite la parution d'hyperpigmentation liée au soleil, et protège les taches pigmentaires en cas d'ensoleillement extrême.
Le soin éclaircissant bloque l'enzyme impliquée dans la synthèse de la mélanine et son transfert vers les kératinocytes, tout en assurant une action de longue durée.
Les taches brunes s'estompent et la pigmentation cutanée est plus homogène.

Les soins solaires ont une action méla-équilibrante par régulation de la production de mélanine, et une protection UV optimale et photostable.

Les textures sont fluides et fondantes, pénètrent facilement sans laisser de film gras.

Melascreen ECLAT, Soin éclaircissant SPF 15 : Appliquer 3ou 4 doses le matin et/ou le soir sur l'ensemble du visage, le cou et le dos des mains.
Melascreen SPF 50+ Crème et lait solaires : Appliquer 4 ou 5 doses de crème solaire pour le visage, 9 ou 10 doses de lait solaire pour le décolleté, 1 ou 2 doses de lait pour le dos d'une main.


Galénic

Les SOINS SOLEIL de Galénic offrent
Protection contre les UVB&UVA :filtres à large spectre, Tinosorb M & S, photostables et d’une excellente tolérance.

Protection contre le photovieillissement : la liane Uncaria d’Amazonie, aux propriétés hautement anti-oxydante, renforce les défenses naturelles de la peau, préserve l’élasticité et la fermeté de la peau, et prévient l’apparition de rides et taches.

Des produits « plaisir » à la galénique innovante, dotés d'un parfum subtil, aux couleurs estivales.

Les chouchous de la gamme :

Nouveauté 2008
Fluide Non Gras Haute Protection SPF 30 : Invisible et non collant, ce Fluide Visage Non Gras Haute Protection SPF 30 s’applique très facilement, sèche en un temps record. La peau ne colle pas, reste parfaitement nette, elle reste souple et douce. Sa texture fluide ultra-légère laisse la peau mate et convient à tous types de peaux. Il est idéal sous le maquillage.
Huile Sèche Soyeuse Corps Protection Moyenne SPF 15 : Sa texture à la fois huileuse et non grasse s'étale sur la peau en un clin d'oeil et laisse un toucher sec particulièrement doux et résistant à l'eau.


Klorane Gamme solaire Enfants

Elle se compose de 2 protecteurs solaires :
Le lait solaire ultra haute protection SPF 50+ et le spray solaire haute protection SPF 40.
Tous 2 sont élaborés autour d’un complexe photoprotecteur composé de Tinosorb M, Dioxyde de Titane (écran minéral), Cinnamate et Tinosorb S, ils sont résistants à l’eau et contiennent de l’extrait de Calendula (apaisant, adoucissant et anti-irritant).
Ils ont un parfum fruité qui sera apprécié des petits.



Les Polysianes

Reformulée, la gamme Polysianes propose des nouvelles textures irisées, lactées ou fondantes.
Le parfum est exotique et sucré.
Les indices vont de 6 à 50+ pour répondre à tous.
La protection est assurée par le TinosorbS, le Tinosorb M, des Cinnamates.
De la Vitamine E pour son pouvoir antiradicalaire, et toujours le fameux monoï de Tahiti aux propriétés hydratantes et nutritives.


Les chouchous de la gamme :

Poudre de soleil SPF 6
Légèrement irisée, la poudre dépose sur la peau un voile doré. Idéale l'été et tout au long de l'année pour un maquillage tout en protection, elle sublime et inonde la peau de lumière.
Adaptée à toutes les carnations, elle donne un teint éclatant en toutes circonstances : le jour pour un hâle naturel et le soir pour accentuer le bronzage.
La finesse et la légéreté de la poudre permettent une application facilitée et assurent un réel confort à la peau.
Appliquer sur la peau directement ou sur la crème de jour avant l'exposition solaire.
Renouveler l'application toutes les deux heures et après chaque bain. Avant chaque retouche, tamponner au préalable le visage avec un mouchoir en papier afin d'éliminer brillance et poussières.

Crème teintée veloutée SPF 30
La crème hydrate la peau et l'illumine d'un hâle doré. Adaptée à toutes les carnations, elle peut s'utiliser tous les jours, à la ville comme à la plage, pour un effet bonne mine assuré.
Fondante, elle s'étale facilement et pénètre rapidement pour unifier le teint et laisser la peau soyeuse et veloutée.


Liérac

Les soins de la ligne solaire Liérac offrent une protection renforcée de la peau grâce à un nouveau système filtrant anti-UVA/UVB exclusif issu de la recherche LIERAC combinant des filtres nouvelle génération hautement photostables à un sucre naturel capable de booster leur efficacité protectrice (brevet déposé).
La présence du Tinosorb M®, filtre de référence, optimise les résultats.


Mais surtout, Liérac mise sur un cocktail d’épices (curcuma, vanille, cannelle) et à l’huile de palme aux vertus stimulatrices de bronzage. 3 épices pour apporter un bronzage « pain d’épices », intense et cuivré.
Le Safran d’Océanie ou Curcuma inhibe la formation de radicaux libres, accélère la mélanogénèse, la cannelle est apaisante, adoucissante et fortifie la micro-circulation cutanée et la vanille est hydratante, nourrissante et adoucissante.
Un extrait de figue de Barbarie assure une réparation des signes du vieillissement prématuré de la peau car elle est capable de stimuler les mécanismes de défense et d’auto-réparation cutanés.

Véritables prouesses galéniques, ces soins solaires aux textures très cosmétiques réussissent à concilier la haute efficacité au plaisir de textures fondantes, non grasses, non collantes et non blanchissantes, au subtil parfum de vacances.


Les chouchous de la gamme :

Anti-rides solaire 30 SPF Contour des yeux :

il assure une protection 100 % naturelle du contour des yeux, une réparation et une prévention anti-âge renforcée. Ne pique pas les yeux.
Composé par : des filtres minéraux non blanchissants (oxyde de titane micronisé + oxyde de cérium), glycofilm (sucre naturel boosteur de SPF), extrait d'amande douce, de figue de Barbarie, cocktail d'épices (curcuma, vanille et cannelle), huile de palme riche en bêta-carotène.
Cette crème fondante, non blanchissante et ultra-hydratante, Émulsion E/H non miscible aux larmes, sans parfum.
Appliquer avant l'exposition solaire et renouveler l'application toutes les deux heures, et plus fréquemment en cas de baignade ou de frottement.

Crème anti-rides anti-taches IP15 : Spéciale visage et décolleté, cette crème est un véritable concentré anti-âge pour toutes les peaux exposées au soleil. Son efficacité repose sur une formule enrichie en extrait réparateurs de figue de Barbarie, et en extrait d’orobanche de genêt qui prévient efficacement de la formation des taches brunes. Crème fondante, veloutée au parfum très agréable et facile a appliquer.

Lait haute hydratation IP 30 : Simple et pratique, ce voile lacté non blanchissant, assure une protection renforcée.




Nuxe Soleil prodigieux

C’est une crème « 4 en 1 » :
Elle a un pouvoir hydratant et calmant (Carline, plante sauvage…, Litchi et Imperata Cylindrica, plante riche en Potassium), elle active le bronzage (Phototan®, complexe qui relance la production de mélanine), elle a un actif auto-bronzant ( de la DHA encapsulée à 2% pour un effet très léger et donc très naturel) et enfin, elle a un rôle protecteur du soleil (grâce à des filtres IP8) et aide à lutter contre le vieillissement photo-induit (Sunactyl® et huile de Chardon Marie).
La texture est très fondante, onctueuse et légère et le parfum est très « estivale » (Orange, mandarine, lait de coco, Ylang, cannelle, vanille, santal…).
Appliquer tous les matins avant, pendant et après la période d’exposition.


Uriage

Hyséac Fluide solaire
Deux indices SPF 30 et SPF 50, composé de Tinosorb M, agent matifiant, phytostérols, eau thermale d'Uriage.
Ces 2 soins assurent une protection solaire haute performance pour les peaux mixtes, grasses à tendance acnéique, grâce à ses actifs matifiants, hydratants et apaisants.
La texture oil-free, ultra-fluide, ne laisse ni effet collant ni la moindre brillance.


Nous regrettons de ne pas pouvoir vous présenter les gammes des autres laboratoires, les documentations ne nous étant pas parvenues à temps.



Je vous souhaite à tous d' excellentes vacances.






Retour à la sous-rubrique :

 Autres publications de la sous-rubrique :


Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 28
Membre(s) : 2
Total :30
Annonces de Pro
pharexcel_logo1.png



logo_atp2.png



logo_atp2.png
Partenaire
Librairie
Réussir son transfert d'officine
Nouveau

Réussir son transfert d’officine, dernier titre de la collection « Les essentiels du pharmacien », permet de préparer au mieux son projet de transfert dans une optique de sécurisation...



30,00 € 28,50€ TTC