Index du forum »»  L'avenir des salariés de l'officine »» Le métier de PHARMACIEN d'OFFICINE a-t-il un AVENIR ?

Le métier de PHARMACIEN d'OFFICINE a-t-il un AVENIR ? #20289

8Contributeur(s)
VatelaWhoopsMarsoneFrimoussesBruno1304ManagerTMPLedude
6 Modérateur(s)
ManagerDelphine66chatelboBixente64bultus
Vatela Vatelaicon_post
Ainsi que le métier de préparateur évidemment, puisque l'un n'existe pas sans l'autre.

Pourquoi je pose cette question ?
- Une loi en cours de discussion pour retirer le monopole des pharmacies aux pharmaciens
- Plusieurs tentatives pour autoriser les grandes surfaces à commercialiser des médicaments (il suffit d'un gouvernement un peu souple sur ce sujet et hop, ça passe)
- Une loi vient d'être pondue pour autoriser la vente en ligne de médicaments, à voir si elle sera acceptée par les autres instances

La plupart des français veulent pouvoir acheter leurs médicaments dans les grandes surfaces sans aucun conseil, voire sur Amazon Pharmacy. Avec la vérification des ordonnances par l'IA, si toutes les lois au dessus passent, le diplôme de pharmacien d'officine n'aura plus aucune valeur et ne servira à rien.
Le métier disparaitra, tout simplement.

Les gens veulent cette libéralisation, ils considèrent pour la plupart le pharmacien comme un simple vendeur n'ayant aucune plus value. De plus, le gouvernement dit noir sur blanc dans ses projets de loi qu'une vente en ligne ou une fin du monopole signera la baisse des prix des médicaments. Forcément, si on leur dit que les prix baissent, les gens sont à fond.
Et la politique va dans ce sens, la politique actuellement fait la promotion de la dé-réglementation de la pharmacie.

Alors je pose la question légitimement :
Est-ce que, selon vous, les métiers de l'officine ont un avenir ?
Est-ce que vous pensez que dans 10-20-30 ans, on aura toujours des officines en France, tenues par des pharmaciens et qui emploient des pharmaciens ?
Whoops Whoopsicon_post
Citation : Vatela

- Une loi en cours de discussion pour retirer le monopole des pharmacies aux pharmaciens
- Une loi vient d'être pondue pour autoriser la vente en ligne de médicaments, à voir si elle sera acceptée par les autres instances

Il n'y a rien de pondu, il s'agissait d'un projet de loi, mais il va être dissous en même temps que l'Assemblée. Ensuite...
Marsone Marsoneicon_post
Avec la nouvelle NUPES plus de problèmes,collectivisation de la pharmacie tous fonctionnaires!Le rêve!
Frimousses Frimoussesicon_post
Même à l'heure actuelle, tout le monde n'a pas internet. Et encore faut-il être capable de s'en servir. Donc oui, il y aura toujours des officines. En quelle quantité ça par contre je ne sais pas.
Vatela Vatelaicon_post
Citation : Frimousses
Même à l'heure actuelle, tout le monde n'a pas internet. Et encore faut-il être capable de s'en servir. Donc oui, il y aura toujours des officines. En quelle quantité ça par contre je ne sais pas.


Donc il restera peut-être 10% de pharmacies par rapport à maintenant
90% des diplômes de pharmaciens d'officine seront inutiles et perdus
Whoops Whoopsicon_post
Citation : Vatela

Donc il restera peut-être 10% de pharmacies par rapport à maintenant
90% des diplômes de pharmaciens d'officine seront inutiles et perdus

... environ. Soyons précis et rigoureux, puisque nous entamons une étude aux bases étayées et solides de l'avenir.
Bruno1304 Bruno1304icon_post
Citation : Whoops
Citation : Vatela

Donc il restera peut-être 10% de pharmacies par rapport à maintenant
90% des diplômes de pharmaciens d'officine seront inutiles et perdus

... environ. Soyons précis et rigoureux, puisque nous entamons une étude aux bases étayées et solides de l'avenir.



😆
Manager Managericon_post
Pharmacien c'est quand même un métier particulier.

Quand je suis entré en pharmacie, et ça fait pas mal de temps, je vous assure, on me prédisait la fin des préparateurs parce que il devenait obligatoire d'embaucher un pharmacien en fonction du chiffre d'affaire et la fin de la pharmacie en raison de la création des pharmacies mutualistes et de l'arrivée du 1/3 payant.

Il faut arrêter de vous faire peur les amis. Comme toute les professions la vôtre doit s'adapter et elle s'adaptera.

Si vous appliquez ça à tout, demain tous les commerces seront remplacés par des boutiques virtuelles, les salariés par des robots, les artistes par de l'IA, bref... la fin du monde...

La vérité c'est qu'il faut sans cesse s'adapter et que l'adaptation est source de stress. Alors... respirez...
TMP TMPicon_post
pareil que Manager

moi j’étais étudiant lors de l'arrivée de la MDL

mon titu m'a dit "fred c'est la fin de la pharmacie"
quand il a vendu il y a deux ans il roulait toujours en Q8

et j'y crois tellement à la fin de la pharmacie
que dans 15 jours à 60 ans je me réinstalle pour la 5eme fois.

TMP
Ledude Ledudeicon_post
L’analyse de Vatela est juste, elle occulte seulement l’immobilisme qui gangrène notre secteur. Avec un résultat présenté par TMP : rien ne bouge et globalement, meme si des techniques de rupture apparaissent, elles impactant peu la pharmacie (on a eu internet, les algorithmes, les bases de données,…).

Pas sur que la situation dure indéfiniment. Dans un contexte de réduction budgétaire, de pénuries de recrutement, avec des IA largement plus compétentes que la meilleure équipe officinale, on peut se poser la question
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 631 182 469

  • Nb. de membres 15 665
  • Nb. d'articles 374
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques