Index du forum »»  L'avenir des salariés de l'officine »» Témoignage pharmacien grande surface

Témoignage pharmacien grande surface#17902

6Contributeur(s)
KenshooPharmacien75bultusOxynitrinepadaOnechanard03
6 Modérateur(s)
ManagerDelphine66chatelboBixente64bultus
Pharmacien75 Pharmacien75icon_post
Bonjour à toutes et à tous,
Actuellement étudiant en pharmacie et aussi tout nouveau sur le forum :-) je viens vers vous pour avoir des témoignages sur le métier de pharmacien en grande surface. J'ai vu qu'il y avait beaucoup d'offre d'emploi et avec des avantages plutôt intéressants contrairement à un pharmacien salarié en officine. Du coup, ce serait pour savoir si ça vaut vraiment le coup de sauter le pas ou non ?

Je vous remercie par avance pour vos réponses !
bultus bultusicon_post
Et bien tout dépend de la raison qui te pousse à faire pharmacie.

Dans les grandes surfaces, pas de médicaments, donc on conseille de la cosmétologie et des compléments alimentaires principalement.
T
u perds donc une grande partie de l'expertise du pharmacien (et presque tout ce que tu va apprendre pendant tes études).

Les offres sont plus intéressantes car ils ont du mal à recruter. Avec le diplôme et les compétences que l'on acquiert, c'est très dommage de se restreindre à ça, et frustrant aussi. C'est bien plus valorisant de travailler en pharmacie, mais c'est mon point de vue.
Pharmacien75 Pharmacien75icon_post
Bonjour Bultus et merci encore de m'avoir répondu !
Je me posais en fait cette question car quand je lis dans les forums ou même dans les journaux que l'avenir de l'officine est de plus en plus incertaine et qu'une pharmacie ferme tous les 2 jours, c'est juste un poil inquiétant.
Du coup, je me dis autant regarder dans un secteur sûr, même si cela est vrai que le côté pharmacien spécialiste du médicament n'est plus là.

Message édité par : Pharmacien75 / 17-02-2018 17:19

bultus bultusicon_post
Le secteur se porte moins bien qu'avant, mais les plus motivés s'en sortent.

J'ai 32 ans, celà fait 5 ans que je suis gérante d'une pharmacie (mon ancien patron m'a aidée à m'installer et il possède une partie des parts, mais au quotidien, c'est moi qui dirige la pharmacie). Je quitte mon poste fin septembre pour me réinstaller ensuite sans investisseur.

Je continue de croire qu'on peut très bien s'en sortir. Si la moitié des pharmacies doivent fermer d'après la cour des comptes, celà veut aussi dire qu'il y a au moins la moitié des pharmacies existantes qui vont perdurer, voire prospérer.

Kenshoo Kenshooicon_post
Bonjour, ce n'est pas dit non plus que les para de grande surface soient davantage pérennes que celles de ville

Après, si tu veux faire caissier (bien payé) en GMS tu restes libre de ton choix ;)

L'officine est bien moins protégée qu'il y a 20 ans, c'est sur. Il faut donc être vigilant sur son achat et à mon sens il faut un projet pour prévoir une croissance (pas juste un "je serai meilleur que le précédent, et les chiffres vont s'améliorer)

Bon courage en tous cas
Oxynitrine Oxynitrineicon_post
Je travaille dans les deux secteurs et je trouve le travail de pharmacien en GMS de moins en moins éloigné du milieu officinal.
Personnellement je bosse à mi-temps dans une petite officine et le reste dans une para MEL de moyenne taille en campagne.
Je peux te dire que j'ai travaillé dans des une grande officine de centre commercial qui était moins "médicale" que la para dans laquelle je suis : ordos à la chaine, chronométrées, agressivité envers les clients…
Et les super-pharmacies de 1000 m2 qui bourgeonnent un peu partout au détriment des petites structures, n'ont plus rien à voir avec le milieu médical : c'est de la GMS légèrement édulcorée au paracetamol.
La pharmacienne qui travaillent avec moi et qui gère la para se sent plus épanouie que quand elle était en officine (titulaire commercialement agressive).
Devenir caissier comme le dit Kenshoo ?
Ben les officinaux font tout pour transformer les adjoints en caissiers donc ça ne change pas grand chose.
Les pharmacies vendent de plus en plus de merdes qui les discréditent à fond la caisse.
Sans oublier que le monopole pharmaceutique migre discrètement mais sûrement dans les paras (avec la bénédiction du conseil de l'Ordre).
Et cerise sur le gâteau : en para tu n'auras pas à engraisser les membres du conseil de l'Ordre et leurs repas au resto avec des cotisations qui s'apparentent de plus en plus à du vol à main armé.
padaOne padaOneicon_post
Ça me fait mal de le dire parce que je l'aime pas, mais là il a pas tort :-D
bultus bultusicon_post
Ok, ça existe, mais il n'y a pas que ça et loin de là.
chanard03 chanard03icon_post
Hello!
. Je trouve qu oxynitrine résume plutôt bien la tendance du moment même si la part de la para en officine pèse peu pour les officines moyennes.
Et c est vrai que l on peut s épanouir en para . Le salaire d un responsable para est négociable et variable selon les enseignes et le magasin. Par contre ça plafonne aussi.
J ai été responsable d une para Leclerc pendant 7 ans et j ai trouvé ça super. Je me suis perfectionné niveau achat, gestion ,compta et niveau conseil dermato phyto aroma etc. .J ai mis de sous de côté et je viens de m installer en mai... donc les choix ne sont pas irréversibles.
Pour l avenir je suis complètement d accord avec kenshoo et j ajouterai que le choix de l officine est plus que jamais primordial!

Message édité par : chanard03 / 21-02-2018 19:06

Pharmacien75 Pharmacien75icon_post
Bonsoir, encore merci pour toutes vos réponses ! :-D
Du coup, ce serait plutôt intéressant, bien que le côté médicament ne soit pas présent, on a tout le côté gestion de stock, marketing et management qu'on ne voit malheureusement pas trop dans nos études et qui sont importants pour bien faire fonctionner l'officine, et ça permet de se mettre des sous de côté pour pouvoir par la suite avoir son officine :-).
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 610 193 754

  • Nb. de membres 15 329
  • Nb. d'articles 359
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques