Accord du 30 janvier concernant essentiellement les classifications 35065


Un avenant à la convention collective vient d’être signé entre les partenaires sociaux. Côté patronal seule l’UNPF n’est pas signataire de cet accord, dans certains cas il faudra donc attendre la publication de l’arrêté d’extension pour que cet accord devienne obligatoire.

Je vous propose de faire le tour des points essentiels de cet accord et de tenter de clarifier certains aspects un peu obscurs.


Article 1

Pour mettre à jour la nouvelle codification NAF

Article 2

La bonification de points prévue pour les poly-préparateurs quitte l’annexe 1 pour être insérée à l’article 8 de la CCN.

Au passage la bonification de 25 points est remplacée par une majoration de salaire égale à 25 fois la valeur du point sans augmentation donc de coefficient.

Article 3

Le coefficient 300 étant remplacé par le coefficient 330 pour l’assimilation aux cadres cela nécessite quelques modifications dans les articles 9 et 16.

Article 4


C’est dans cet article qu’est modifiée l’annexe 1 à la convention collective «Classifications et salaire»



Nous allons nous concentrer sur la classification des emplois de préparateurs et de pharmaciens tout en sachant que des modifications ont été également apportées dans les autres catégories d’emplois, le point le plus important à retenir concernant ces autres emplois étant que les emplois de coefficient 300 sont majorés à 330.

Concernant les préparateurs le plan de carrière initialement de 14 ans et classant les préparateurs dans une échelle de 230 à 290 en fonction de leur ancienneté d’activité professionnelle se voient ajouter deux coefficients supplémentaires faisant suite au coefficient 290 : le coefficient 300 obtenu après 6 ans de pratique professionnelle dans l’échelon précédent et le coefficient 310 obtenu après 7 années supplémentaires. Au final le plan de carrière du préparateur est allongé de 13 années pour un total de 27 ans sans assimilation aux cadres.

L’échelon exceptionnel de coefficient 300 est réévalué à 330 et assimile le salarié aux cadres pour la prévoyance et la retraite.

Concernant les pharmaciens, la nouveauté est la prise en compte d’un plan de carrière en 4 échelons.

Coef 400 = moins d’un an de pratique professionnelle

Coef 430 = après un an de pratique professionnelle dans l’échelon précédent

Coef 470 = après deux ans de pratique professionnelle dans l’échelon précédent

Coef 500 = après trois ans de pratique professionnelle dans l’échelon précédent


Soit un plan de carrière de 6 ans pour un gain de 100 points d’indice à rapprocher des 27 ans de carrière nécessaire à un préparateur pour gagner 80 points.

Une nouveauté également concernant le remplacement du pharmacien titulaire:

Une bonification de 5 points conventionnels par jour calendaire pendant la durée du remplacement.

Lorsque c’est l’adjoint de l’officine qui assure ce remplacement cette bonification est due à partir du 15ème jour d’absence.

Concernant l’indemnité de garde d’urgence elle est toujours versée au salarié effectuant la garde à l’exclusion de l’indemnité forfaitaire de 75€.

Article 5

La mise en œuvre de l’accord ne peut entrainer de diminution de salaire et de statut de retraite et de prévoyance pour le salarié. Les salariés de coefficient égal ou supérieur à 300 et inférieur à 330 se voient automatiquement attribuer le coefficient 330 à la date d’application de l’accord fixée au 1er mars par les signataires.

Article 6


La grille de salaire conventionnelle est annexée à l’accord et inclut les nouveaux coefficients.

Article 7

Bien qu’un peu tortueux dans sa rédaction cet article indique que l’ancienneté acquise dans l’échelon précédent est prise en compte pour le passage à l’indice immédiatement supérieur.

Ce qui veut dire qu’un pharmacien ayant au 1er mars 3 ans d’ancienneté au coef 400 pourra prétendre passer au coef 430 mais pas au coef 470 pour lequel il devra patienter deux années supplémentaires.

De la même manière un préparateur ayant 14 ans d’ancienneté au coefficient 290 passera au coefficient 300, mais devra attendre 7 ans pour atteindre le coefficient 310. Ce qui veut dire que ce coefficient ne pourra être atteint sauf négociation de gré à gré que dans 7 ans.

Articles 8

Concerne le régime de prévoyance et de retraite.

Article 9

Prévoit de faire le bilan de l’application de cet avenant et d’en assurer le suivi.

Article 10

Impose l’application de cet accord aux entreprises de la branche sauf s’il existe des clauses plus favorables

Article 11

Indique que cet avenant prendra effet au 1er mars 2008 et sera présenté à l’extension.

S'il reste des points que vous souhaitez éclaicir, vous pouvez en parler sur le sujet ouvert : ICI
Le texte intégral : ICI





ManagerManager Publié le : Jeudi 07 février 2008 @ 21:04:16

Anonyme Anonyme
Je suis embauchée le 18 mars 2008 dans une nouvelle officine.L'employeur m'a signé une promesse d'embauche au coefficient 450 .J'ai 6 ans de pratique professionnelle au coefficient 400.Qu'en est il pour mon coefficient dans mon nouveau contrat de travail ??L'employeur a t il le droit de me passer à 430 ??
Anonyme Anonyme
sait on à partir de quelle date nous pouvons espérer l'application de ces nouveaux échelons sur nos bulletins de salaire? par avance merci de votre réponse
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 608 154 040

  • Nb. de membres 15 305
  • Nb. d'articles 358
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques