Petit rappel sur les poux 70612


A quelques jours de la rentrée, un petit rappel sur les poux me paraissait utile!


La pédiculose est le nom donné à la contamination par les poux. Elle est très fréquente dans tous les pays et quel que soit le milieu social, elle s’observe surtout dans les collectivités d’enfants (favorisées par l’échange de vêtements dans les écoles).

Les poux du cheveu sont des parasites de l’homme exclusivement.

Ils se nourrissent du sang de leur hôte 3 à 5 fois par jour, provoquant les démangeaisons.

Au cours de sa vie, le pou femelle peut pondre une centaine d’œufs, les lentes, qui se fixent sur les cheveux et donnent naissance, au bout de 8 à 10 jours, à une larve qui va aussi se nourrir de sang. Cette larve deviendra un pou adulte en 18 jours.

 

 

Le prurit domine le tableau clinique, localisé au niveau du cuir chevelu.

Des lésions cutanées liées au grattage peuvent apparaître  sur le cuir chevelu, les tempes et la nuque.

 

Si l’enfant se gratte la tête, il faut donc vérifier la présence éventuelle de poux ou/et de lentes. Il est conseiller de lui passer la tête au peigne fin anti-poux, mèche à mèche, de la nuque au front, du front vers la nuque, puis d’une oreille à l’autre, au-dessus d’un drap blanc. A chaque passage, il faut vérifier, la présence éventuelle de poux ou de lentes tombés sur le drap.

Il faut explorer en priorité derrière les oreilles et la nuque où le pou se loge essentiellement. Les lentes sont des œufs qui sont solidement accrochées au cheveu. L'aspect d'une lente est celle d'une pellicule, mais contrairement à cette dernière, on ne peut l'enlever en la pinçant entre 2 doigts.

 

 

 

 

Le traitement

 

Les traitements médicaux sont locaux et doivent tuer les poux et surtout les lentes.

 

·         Les lotions, spray et crèmes

 Les lotions, poudres et crèmes à base de lindiane, de malathion, de  Phénothrine, ou de  pyréthrinoïdes sont très efficaces si on respecte les protocoles d’utilisation (quantité et   durée   d’exposition) préconisés par les fabricants.

Les produits à base de pyréthrine doivent être appliqués une fois sur les cheveux et laissés    entre    10 et 60 minutes. Ceux à base de malathion, très odorants, sont appliqués durant la      nuit, de 8 à 12 heures. Après 7 à 10 jours, si des larves dans les lentes ont résisté au traitement et évolué en poux, répéter le traitement.

 

Si après 2 tentatives, les poux sont encore vivants, changer de substance active.

 

Des traitements combinant ces deux substances sont sur le marché mais sont déconseillés car ils favorisent la résistance du pou et aucune alternative n’est possible.

Il existe aussi un peigne électrique. Le choc électrique de ce peigne tue le pou, mais n’est pas efficace contre les lentes.

 

·         Les méthodes naturelles

 

Un mélange d’huiles essentielles intéressant : huile essentielle de citron, de lavande   officinale, de   géranium qui ont toutes 3 des propriétés cicatrisantes et insecticides. Associer avec de l’huile essentielle de  tea-tree, de romarin cinéole et de géranium rosat aux propriétés antiseptiques et anti-infectieuses. Il faut alors diluer ces huiles essentielles  dans une huile végétale vierge.

 

 L’huile de jojoba me paraît le plus complète : au toucher non gras, elle régule la  production   séborrhéique et nettoie le cuir chevelu.

 

Appliquer raie par raie le mélange sur tout le cuir chevelu. Laisser agir une nuit, puis faire un shampooing.

           

En prévention : appliquer quelques gouttes d’essence de lavande dans les cheveux et la nuque de l’enfant.

 

 

 

 

 

Les mesures pratiques à prendre

 

 

·         Demander aux enfants de ne pas échanger leurs bonnets, écharpes, cagoules, serviettes, brosses à cheveux ou peignes, chouchous…

·         Ne jamais appliquer de shampoing anti-poux en prévention : c’est inutile et favorise la résistance du pou aux traitements et abîme le cuir chevelu.

·         Les vêtements doivent être lessivés, sans oublier les casquettes, bonnets, foulards…

·          La literie, les oreillers les poupées, peluches et les accessoires de coiffure font l’objet d’une décontamination systématique par une poudre spécifique.

·         Les frères et sœurs de l’enfant infecté ne sont pas traités de façon systématique : une surveillance rigoureuse s’impose pour eux et un traitement est débuté au moindre doute.


sophieserenasophieserena Publié le : Dimanche 22 août 2004 @ 18:58:56

Lliane Lliane
J'ai entendu dire que l'huile essentielle de citron était contre-indiquée chez les enfants de moins de 3 ans, même en usage externe. Elle contient des phénols et peut être responsable de brûlures. Mais, comme tout ça dépend un peu des sources d'aromathérapie consultées, je sais plus trop.



Lliane.
hadda hadda
liliane,

tu as raison d'emettre des reserves sur l'utilisation de l'huile essentielle de citron et je rajouterai des HE en général;chez le nné,on préfère les utiliser dans un humidificateur ou un diffuseur ,(peu d'interet pour l action anti poux que l on recherche),

l huile essentielle de citron est photosensibilisante,



On retiendra que lorsque l'usage est permis chez le n deourisson de 1 à 3 ans,on utilisera seulement 1/6 de la dose adulte par voie interne....ça ne fait ps bcp!!



pour l'usage local,il faut déconseiller l'utilisation pure des HE car la plupart sont irritantes,

mieux vaut les diluer dans de l huile végétale(amande douce ou autre)



pour en revenir a l'action anti-acaricide,on peut mélanger 2 gttes d'HE de lavande par ex au shampooind doux;



a bientot,
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Annonces de Pro
logo_atp2.png
Activité du site

Pages vues depuis 2003 : 608 362 684

  • Nb. de membres 15 309
  • Nb. d'articles 358
  • Nb. de forums 31
  • Nb. de sujets 9
  • Nb. de critiques 46

Top 10  Statistiques