Modéré par : Manager chat Bixente64 bultus 
Index du Forum » » Droit du travail » » prime de fin d 'année
Auteurprime de fin d 'année
isis67
12   

isis67
  Posté : 18-04-2012 19:46

Je souhaiterai avoir quelques renseignements concernant la prime de fin d'année :
depuis 10 ans notre patronne nous donnais une prime de fin d'année.La pharmacie a étè racheté depuis un an et demie , nous avons eu notre prime en decembre 2011 mais pour cette année notre nouveau patron nous à dit plus de prime!!
a t il le droit ? n'est ce pas un avantage aquis ?
Merci de m'aider

  Profil  
loulou77
1973       

loulou77
  Posté : 18-04-2012 22:56

c'est un avantage acquis. mais quelles raisons invoque t il pour supprimer la prime de fin d année ?


  Profil  
Manager
16998       
 Administrateur

Manager
  Posté : 19-04-2012 13:39

Le vrai nom c'est usage de l'entreprise.

Malheureusement un usage peut être dénoncé en suivant une procédure qui prévoit :

-Informer les institutions représentatives du personnel ;
-Informer individuellement chaque salarié ;
-Respecter un délai de prévenance suffisant.

Voir cet article ==> http://www.tripalium.com/gazette/Gazette2007/Apge22/39.asp

Les préparateurs qui aiment leur métier se retrouvent sur preparateur-en-pharmacie.com

  Profil  
isis67
12   

isis67
  Posté : 20-04-2012 12:16

si j'ai bien compris l'article il a le droit de nous la supprimer !!!
mais donc cette "avantage acquis " dont on parle est trompeur puisque on peut nous l' enlever ??
merci Manager de votre aide !

Loulou77 : soit disant nous aurions fait une mauvaise année , alors que le nombre de client a doublé depuis!!!

  Profil  
pharmecoul
537      

pharmecoul
  Posté : 21-04-2012 11:18

@isis
Pourquoi ne pas lui proposer de créer un Plan épargne entreprise pour toute l'équipe. Tout le monde est gagnant : tu épargnes et ton boss limite ses charges sur les sommes qu'il verse sur le PEE ...

@manager
Connais tu la situation financière de cette officine pour en dénoncer indirectement la perte de la prime annuelle ?

Manu



Message édité par : pharmecoul / 21-04-2012 11:22


  Profil  E-mail  
Manager
16998       
 Administrateur

Manager
  Posté : 21-04-2012 17:50

Excuse moi Pharmecoul, je ne comprends pas la question.

Je ne dénonce rien j'explique.

Les préparateurs qui aiment leur métier se retrouvent sur preparateur-en-pharmacie.com

  Profil  
pharmecoul
537      

pharmecoul
  Posté : 21-04-2012 22:04

@Manager,
tu as écris "Malheureusement un usage peut être dénoncé en suivant une procédure qui prévoit (...)".
Je trouve cela un peu fort quand on ne connait pas la situation de la pharmacie dont fait l'objet cette discussion.
Il est possible que le patron d'Isis soit pingre, il est posssible aussi que sa pharmacie ne soit pas au top financièrement.
Le fait de devoir arbitrer dans les conditions légales ne me choquent pas et cela n'a rien de malheureux.
Mais j'accepte les avis contraires
...

  Profil  E-mail  
Manager
16998       
 Administrateur

Manager
  Posté : 22-04-2012 09:20

C'est de l'interprétaion Pharmecoul. Je réponds à une salariée qui pense qu'un avantage acquis est quelque chose d'immuable. Malheureusement pour elle ce n'est pas exactement la réalité.

Après, bien sur je ne connais rien de la réalité de l'entreprise et donc je ne porte pas de jugement sur les raisons qui amènent son employeur à supprimer une prime d'usage ou pas.

Tu as le point de vue de l'employeur, je peux avoir le point de vue du salarié. Ces primes d'usage font souvent partie des arguments d'embauche : "oui mais chez moi vous avez le 13ème mois". On peut comprendre qu'un salarié se sente floué lorsqu'on parle de supprimer cette prime.

On a souvent le sentiment qu'en France le salarié est "super-protégé", ce serait vrai dans un marché du travail équilibré, mais ce n'est plus le cas.

L'équilibre repose sur des droits inverses. L'employeur a un droit de subordination, en contrepartie le salarié bénéficie d'un droit du travail, de conventions collectives ou de conventions d'entreprise. Sauf que losrque le marché du travail se déséquilibre dans un sens ou dans l'autre(offre ou demande) comme pour toutes les balances il y a perte d'horizontalité. Je pense qu'il n'y a pas photo pour savoir de quel coté penche la balance actuellement.

Après, je ne nie pas que certains employeurs puissent avoir, eux aussi, des difficultés.

Les préparateurs qui aiment leur métier se retrouvent sur preparateur-en-pharmacie.com

  Profil  
pharmecoul
537      

pharmecoul
  Posté : 22-04-2012 10:45

Bonjour Manager,
Tu as raison sur un point : le marché actuel est déséquilibré.
Mais si il l'est c'est bien que la situation économique des officines n'est pas au mieux.Les salaires (qui représentent une partie importante des charges) ne peuvent être augmentés de prime que lorsque la situation le permet.

La contre partie de ce que tu appelle le "salarié super-protégé" c'est justement le fait de pouvoir ajuster des variables salariales comme les primes.

A ce propos, je rappelle la définition d'une prime (wikipedia):Une prime est une somme versée à un salarié, mais distincte de son salaire habituel. Elle présente donc un caractère relativement exceptionnel, même si sa périodicité peut être annuelle. Elle vient donc en supplément du salaire habituel et a souvent pour objet de récompenser le salarié pour avoir accompli une performance jugée satisfaisante (prime au mérite, prime de présentéisme) ou pour compenser une difficulté particulière des fonctions dévolues à ce salarié (prime de risque ou prime de sujétions particulières). Elle peut aussi constituer simplement une rémunération exceptionnelle (prime de fin d'année ou "treizième mois").

Encore une fois, il existe des solutions comme le PEE pour les employeurs qui souhaitent verser des primes en payant peu de charges.

Manu

  Profil  E-mail  
Manager
16998       
 Administrateur

Manager
  Posté : 22-04-2012 13:29

Je dépassais l'officine pour passer du marché du travail en général.

Une prime liée à un usage n'est pas exceptionnelle puisque la définition qui en est faite est : constance, régularité, fixité.

Si elle est inscrite au contrat de travail, elle en fait d'ailleurs partie intégrante.

On ne peut pas remplacer un usage par un PEE parce qu'il n'est ni régulier, ni constant, ni fixe. De plus il prévoit un versement du salarié abondé par l'employeur. Enfin il n'est pas obligatoirement disponible. C'est quand même très différent.

En revanche ça peut être un bon outil de motivation et fidélisation du personnel.

Les préparateurs qui aiment leur métier se retrouvent sur preparateur-en-pharmacie.com

  Profil  
isis67
12   

isis67
  Posté : 27-04-2012 23:46

Excusez moi mais je n'y comprend rien !!!
une prime versée depuis 10 ans n'est plus considéré comme exceptionnelle me semble t-il ? donc dans ce cas l'employeur n'a peut être pas le droit de la retirer ?
et un avantage acquis comment peut il être retiré si justement il est ACQUIS ????
merçi de m'aider

  Profil  
Manager
16998       
 Administrateur

Manager
  Posté : 28-04-2012 17:45

C'est peut-être parce que tu n'as pas envie de comprendre.

Un avantage acquis l'est s'il répond aux termes de constance, régularité, fixité.

Pour être dénoncé il faut suivre la procédure d'information des salariés.

Les préparateurs qui aiment leur métier se retrouvent sur preparateur-en-pharmacie.com

  Profil  
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 35
Membre(s) : 1
Total :36
Librairie

Le droit du travail au quotidien
Nouveau


Dans un style vivant et concret, appuyé par des infographies, cet ouvrage propose des réponses pratiques, didactiques, et accessibles aux non-spécialistes du droit du travail. Que vous soyez titulaire, adjoint, préparateur, apprenti, ou étudiant en pharmacie, vous devez connaître vos droits et vos obligations dans l’entreprise...

30,00 € TTC