Modéré par : Manager Bixente64 SB69 bultus 
Index du Forum » » Cas de comptoirs » » Débuts et réalités avec le métier
2 pages [ 1 | 2 ]
AuteurDébuts et réalités avec le métier
ERNAM
936      

ERNAM
  Posté : 17-03-2011 18:18

@red: nous ne sommes manifestement pas d'accord et ta conscience s'en porte bien apparemment :)

  Profil  
Agate91
368      

Agate91
  Posté : 17-03-2011 21:32

Vous proposez pas du smecta à la place du motilium ?

Pour la ventoline une fois une dame m'a accusé de tuer son fils. J'avais pas d'historique , rien, la dame finit par me dire qu'elle va à l'autre pharmacie du village d'habitude et je dis qu'ils ont son historique qu'elle a qu'a y allée et là elle part en hurlant (il y avait probablement + de queue) en disant que la derniere fois il avait atteri au urgence

Agate

  Profil  
pharmit
303      

pharmit
  Posté : 17-03-2011 23:19

juste pour rigoler, aujourd'hui ma titulaire du moment m'apprend un truc "très malin"(ses propres mots): alors je vous explique, me lance, plutôt satisfaite de sa démarche, de temps en temps vous me faites un norlevo". Je lève mon sourcils, histoire de faire la naïve, et elle se met à facturer un norlevo à une mineure fantôme...et après elle me soule avec l"arnaque milliardaire à Sécu...


  Profil  
norbert19
53    

norbert19
  Posté : 18-03-2011 23:01

et bien on denonce!!!bien sur de maniere anonyme je pense que la cpam a des stats pour ca et il devrait voir la différence entre ceux qui fraudent et les autres....

  Profil  
cookysprinter
713      

cookysprinter
  Posté : 19-03-2011 17:07

La démission n est pas confraternelle dans la profession.... moi j ai des dossiers....


  Profil  E-mail  
cookysprinter
713      

cookysprinter
  Posté : 19-03-2011 17:09

euh pardon la délation...(à force de lire démission, licenciement...)


  Profil  E-mail  
Lucette
301      

Lucette
  Posté : 20-03-2011 08:25

une honte, quelle bassesse de facturer un norlevo pour gratter quelques euros , elle en est pas à cette somme près j'imagine ? scandaleux

  Profil  
Aleatoire
601      

Aleatoire
  Posté : 22-03-2011 18:07

Citation : red

"Y a une jurisprudence sur la ventoline d'un pharmacien condamné quand meme au passage."
Niet, la jurisprudence que je connais parle de non assistance, pas de refus de vente. Ce pharmacien aurait donné deux bouffées de ventoline, appelé le samu, il aurait fait le taf.

"Et red, dis moi si ce dit client décède, alors que tu ne l'auras pas dépanné car la loi te l'interdit, ta conscience pour autant sera t elle tranquille? "
1) L'administration de ventoline est insuffisante dans la crise d'asthme.
2) L'asthme se gère par un traitement de fond, donc je réoriente.
3) La possibilité de dépannage est un obstacle à la prise en charge de l'asthme et concomitant un facteur de morbidité dans la maladie.



100% d'accord. Un refus argumenté avec un accompagnement du patient est la bonne chose à faire à mon sens. Le recours au 15 est également une excellente idée.

Pour le Motilium, je conseillerais un soluté de rehydratation orale +/- smecta selon les symptômes. L'orientation vers les urgences dépendra de l'age du poids des signes de déshydratation et de la durée des symptômes.

Et puis pour ce qui est de l'intérêt du Motilium il serait dommage de se limiter aux seuls informations de l'AMM et encore moins à une impression personnelle. Du reste on peut lire dans Prescrire "Autant se passer de la dompéridone et recourir aux diverses options qui existent selon l’origine des nausées et vomissements à soulager."

  Profil  
Daniel2
636      

Daniel2
  Posté : 22-03-2011 20:17

Cet état de fait au quotidien sur la délivrance de médicaments listés soulève une question fondamentale sur le rôle du pharmacien.
A ce que je sache le médecin est le spécialiste du diagnostic et le pharmacien le spécialiste du médicament.Quand il s'agira d'éducation thérapeutique c'est bien le pharmacien qui devra intervenir ?!!!
A mon avis il va falloir réviser "la copie" pour que le pharmacien qui connait bien son patient puisse enfin avoir le rôle qui lui incombe depuis toujours.. mais à tort jamais pratiqué..et là aussi il faudra de la transversalité .
Un traitement optimisé serait préférable avec un travail en binôme " médecin Pharmacien"



  Profil  
ERNAM
936      

ERNAM
  Posté : 22-03-2011 20:25

Est-ce à comprendre que vous ne dépannez ni n'avancez jamais de médicaments?? J'ai bien du mal à y croire!

  Profil  
Aller à la page : [ 1 | 2 ]
Sauter à :

Utilisateurs
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe :
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 40
Membre(s) : 2
Total :42
Librairie
L'urgence à l'officine
3ème édition

Indispensable !

L’officine est considérée par le grand public comme un poste de premiers secours permanent. Le pharmacien doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence auxquelles il n’est pas toujours formé...

48,00 € TTC