Index du Forum » » Droit du travail

Auteur

cadres et 35 heures
Bixente64
5757       
 Modérateur

  Posté : 08-07-2008 21:09

Pour info....

"La CGC a notamment dénoncé l'amendement qui relève à 235 jours, au lieu de 218 actuellement, la durée maximale de travail pour les cadres et itinérants payés au forfait. "C'est véritablement préoccupant pour la santé des salariés car ils n'auront droit qu'à leurs deux jours de repos hebdomadaire, plus les cinq semaines de congé et éventuellement le 1er-Mai", a estimé le président du syndicat, Bernard Van Craeynest, sur France-2.

Et de calculer qu'avec un plafond de 235 jours à défaut d'accord de branche ou d'entreprise, "même les autres jours fériés dans l'année, que ce soit le 14-Juillet, le 15 août, le 25 décembre ou le 1er janvier, leur employeur pourra leur demander de travailler. On est véritablement dans l'ultra-libéralisme poussé à son paroxysme!". La CGC comptait déposer un recours devant la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) contre ce qu'elle considère comme une discrimination envers les cadres." ...

(...)

"La CFDT, en revanche, a exprimé son désaccord sur "un texte qui, dans l'ensemble, ne (lui) convient absolument pas". Laurence Laigo, secrétaire nationale en charge des questions de temps de travail, a déploré le manque de "visibilité sur le temps effectif travaillé et récupéré". "Il y a très peu de références collectives, c'est la négociation d'entreprise qui prime", a-t-elle expliqué à l'AP.

Pour la grande fédération syndicale, "on est en train de détricoter la question du temps de travail, du droit social. On va vers des risques forts en matière de santé et de sécurité, alors que ce n'est absolument pas cela qui réglera les questions de pouvoir d'achat", ni "ne répondra aux besoins des entreprises". "On risque travailler plus pour gagner moins", a résumé Mme Laigo." ...


Bien evidemment, inutile de vous donner la position des patrons qui bandent fort ce soir (même Parisot, c'est dire...) :

"La présidente du Mouvement des entreprises de France (MEDEF), Laurence Parisot, a estimé pour sa part qu'"il n'y a pas de quoi s'effrayer". Les 235 jours maximum, "je trouve ça très bien", a-t-elle réagi sur RTL, ajoutant qu'elle aurait "préféré" que la majorité "laisse le plafond se définir par accords de branche"." ...


@Zama.... : c'était dans les promesses de campagne cette merde ? Trouves-tu normal que ce soit voté en catimini, pendant l'été ? Réponds oui au deux et renouvelles ainsi gracieusement ton abonnement à UMP Gadget pour 2009...



Là où commence le découragement, se lève la victoire des persévérants.



Cet article provient de pharmechange.com

http://www.pharmechange.com/viewtopic.php?topic=6572&forum=3